Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Encastrer un éclairage d'ambiance dans la douche

Un spot halogène encastré de façon sûre et correcte

Cette douche est séparée du reste de la salle de bains par deux cloisons, jusqu'au plafond.

De plus, sa finition intérieure recourt à l'intérieur avec de la pierre naturelle foncée et la douche ne sera donc jamais assez éclairée avec un seul point lumineux central dans la salle de bain.

Derrière le faux plafond, des conduites ont été en tous cas prévues pour intégrer un spot supplémentaire et il ne reste donc qu'à l'encastrer correctement.

Lors du choix de votre spot halogène, tenez compte du fait que vous l'installerez dans un « espace humide » !

  1. Débrancher le courant

    Nous ne le répéterons jamais assez : couper d'abord le courant lors de tout travail sur l'installation électrique doit être un automatisme. Pour ne pas couper le courant dans toute la maison, il suffit de débrancher le fusible ou le circuit en question. Dans ce cas-ci, coupez le circuit de l'éclairage de salle de bains dans le coupe-circuit, afin de pouvoir travailler en toute sécurité, sans risque de choc électrique soudain.
  2. Un évidement dans le plafond

    Pour ce spot encastrable, vous devez percer un trou de 90 mm de diamètre. Dans un faux plafond comme celui-ci, ceci est très facile avec une scie-cloche du même diamètre. Pour ce faire, indiquez le centre de l'évidement sur le plafond et percez à travers le placoplâtre. Portez des lunettes de sécurité et un masque lorsque vous travaillez au-dessus de votre tête pour éviter de recevoir de la poussière de perçage sur le visage et de ne plus pouvoir travailler en sécurité.

  1. Visser la lampe

    La lampe halogène est livrée avec ce spot encastrable et vous pouvez donc la fixer à sa place. Veillez à ne jamais toucher la lampe avec les mains nues, car ceci réduirait la longévité. Aussi, utilisez la ventouse fournie pour la fixer à sa place dans le luminaire. Une lampe halogène GU10 se monte ou se remplace aisément: glissez-la simplement avec les 2 pattes dans le soquet et opérez une courte rotation pour l'encliqueter en place.
  2. Visser le luminaire

    Maintenant que la lampe est en place, vous pouvez visser la plaquette de verre et la rondelle d'étanchéité sur le luminaire.
  3. Fixer la prise de courant

    Un évidement est prévu sur le luminaire pour la patte de la prise de courant. Glissez-la juste aussi loin pour être parfaitement fixée.

  1. Dénuder les fils

    Utilisez une pince à dénuder pour dénuder les fils bleu (N) et brun (L) à raccorder sur environ 8 mm.
  2. Brancher les fils

    Ce spot halogène fonctionne sur 230 V et vous n'avez donc pas besoin de transfo. Dévissez la boîte noire dans laquelle se trouve le 'sucre' et raccordez les fils dénudés. Veillez à ce que chaque fil de cuivre soit bien serré, afin d'obtenir un contact suffisant. Puis, revissez la prise de courant. Le câble de terre ne doit pas être raccordé étant donné que vous avez affaire à un luminaire doublement isolé. Vous le reconnaissez à l'icône sur l'emballage ou dans le mode d'emploi.

  1. Encastrer le spot

    Maintenez les deux ressorts enfoncés sur les côtés du spot encastrable lorsque vous glissez le spot dans l'évidement pratiqué. Une fois que celui-ci est totalement en place, repliez les ressorts afin que le spot soit bien fixé dans le plafond. Tenez compte du fait que vous avez besoin d'une hauteur d'encastrement d'au moins 15 cm au-dessus de votre faux plafond pour le spot. Cette hauteur d'encastrement est également mentionnée sur l'emballage.

Bon à savoir

  • Laissez d'abord refroidir totalement tous les éléments du spot avant chaque entretien ou réparation.
  • Lors de chaque entretien ou réparation, débranchez d'abord le circuit en question.
  • Remplacer immédiatement les lampes halogènes défectueuses. Vous nettoyez avec un chiffon sec, n'utilisez jamais un détergent liquide.
  • Veillez à ne jamais recouvrir de matériau isolant la partie encastrée d'un spot halogène. Dans un faux plafond, vous devez donc enlever éventuellement un peu d'isolation aux endroits où vous encastrez des spots.
  • La distance entre le spot halogène et ce que vous voulez éclairer doit être d'au moins 50 cm.

L'éclairage de salle de bains: conditions et exigences

L'éclairage de salle de bains doit satisfaire à des conditions bien plus strictes que pour les autres pièces. La salle de bains est une 'pièce humide' et il vaut donc mieux éviter que la combinaison d'appareils électriques et d'eau forme un cocktail dangereux. C'est pourquoi l'éclairage de salle de bains doit respecter les prescriptions de sécurité les plus strictes. N'installez jamais un luminaire traditionnel qui n'est pas spécialement adapté.

Comment reconnaître votre éclairage de salle de bains dans le rayon du magasin ?

  • Généralement, vous pouvez déjà lire sur l'emballage d'un luminaire ou d'un spot encastrable s'il s'agit d'un modèle approprié à l'usage dans des locaux humides.
  • Si ceci n'est pas directement explicite, vous pouvez vous baser sur le code IP (International Protection). Ce code comporte 2 chiffres, dont le premier renvoie au degré de protection contre les éléments solides et la poussière. Pour l'éclairage de salle de bains, c'est principalement le second chiffre qui a de l'importance, car il se réfère au degré d'étanchéité. Plus le chiffe est élevé, plus la lampe résiste à l'eau.
  • Pour savoir quel est le degré minimal exigé pour les luminaires de salle de bains, vous voyez sur le schéma que cette pièce est divisée en zones. Pour savoir à quel code IP votre luminaire doit au moins satisfaire, vous devez déjà savoir avec précision où monter ce luminaire. Dans la zone 0 (baignoire, douche et environnement immédiat), des luminaires d'éclairage sont en tous cas exclus. Idem pour la zone 1 (jusqu'à 2,25 m à partir du sol à l'endroit de la baignoire ou de la douche). À partir de la zone 2 (plus haut que 2,25 m et plus de 0,6 m à côté de la baignoire ou de la douche), l'IP44 est la norme minimale pour l'éclairage. Dans la zone 3, pour terminer, des valeurs IP de 43 et de 21 sont autorisées.

Dans ce cas-ci : le spot que nous voulons encastrer dans cette douche se trouve à 2,45 m du sol, au-dessus du receveur. Ceci signifie que celui-ci se situe en zone 2 et doit donc respecter au moins la norme IP44

Un circuit suffisamment protégé

Un éclairage de salle de bains spécial et sûr est une chose, mais cela ne suffit pas. Un circuit suffisamment protégé commence dans l'armoire de distribution. À cet endroit, les fusibles des circuits électriques dans la salle de bains doivent se trouver derrière un disjoncteur différentiel de 30 mA. Ce disjoncteur différentiel est donc nettement plus sensible et se déconnectera bien plus vite qu'un exemplaire ayant une valeur limite de 300 mA, qui suffit pour les circuits ordinaires dans la maison. Pour toutes les pièces humides (salle de bains, cuisine, …) et pour tous les appareils utilisant de l'eau (lave-linge, lave-vaisselle, …), un différentiel de 30 mA est obligatoire. Pour une prise de courant dans la zone de protection 2 de la salle de bains (voir ci-dessus), un disjoncteur différentiel de 10 mA est même obligatoire. Vous trouvez plus d'infos sur les disjoncteurs différentiels dans Dobbit Magazine n° 154 (juillet 2002).