Le temps en novembre

Novembre est le mois où l'on constate généralement le retour des brouillards. Car le temps y est stable et les températures sont suffisamment basses. Au cours de ce mois, les températures journalières diminuent en moyenne d’environ 4 °C. Dans la plupart des régions du pays, les normales mensuelles des maxima avoisinent 9 °C ; sur les plus hauts plateaux du sud du pays, ils peuvent cependant déjà ne plus atteindre qu’environ 5 °C. Les normales mensuelles des minima varient de 3 °C en plaine à 0 °C sur les hauteurs ou dans les vallées ardennaises. Les températures maximales journalières n’atteignent plus qu’exceptionnellement les 20 °C. En plaine, on peut déjà observer des jours d'hiver, avec des maxima inférieurs à 0 °C. Les minima absolus peuvent aussi descendre très bas. Dans les vallées ardennaises, le seuil des -10 °C est beaucoup plus fréquemment dépassé. Le mois de novembre est généralement un mois assez pluvieux puisqu’il y pleut en moyenne deux jours sur trois. Les normales mensuelles des précipitations varient dans le pays entre 60 mm et 120 mm. Les précipitations neigeuses deviennent plus fréquentes au cours de ce mois.

Source: www.meteo.be

Travaux extérieurs

Potager

Récoltez les pommes de terre qui se trouvent encore dans la terre et qui ont été semées tardivement. Stockez-les à l'abri dans un local hors gel et bien ventilé. Récoltez aussi les betteraves, les céleris-raves, les carottes et les navets. Protégez les artichauts et les poireaux.

Vous pouvez planter de l’ail blanc et des échalotes. Par contre si votre terrain est très humide, reportez cette tâche au mois de février. L’humidité risquera de faire pourrir vos bulbes.

Il ne reste plus beaucoup de temps pour planter les bulbes car d’ici quelques semaines le sol sera trop dur à cause des températures. Tulipes, jacinthes, perce-neige ou encore crocus, ce sont les dernières semaines pour les mettre en terre.

Semez les épinards, petits pois, les poireaux et les fèves. Attention, il faut que les fèves soient bien protégées du gel. Semez les carottes courtes et rondes sous tunnel.


Verger

Elaguez les arbres à pépins, tailles les petits fruits et la vigne. Enlevez les fruits morts qui se trouvent sur les plantes ou dans les arbres mais aussi par terre. Faites un bon nettoyage avant l’hiver pour éviter que les parasites ne s’y installent. C’est la meilleure période pour planter les rosiers, les arbres et arbustes. En les plantant au mois de novembre, vous facilitez l’enracinement avant les premières gelées hivernales. Vous aurez donc une meilleure reprise au printemps et la floraison sera plus belle. Plantez les arbres et arbustes en respectant une distance suffisante entre eux pour qu’ils se développent comme il faut. Ne les placez pas selon leur taille actuelle, même s’ils devront être séparés d’un grand espace vide, mais selon leur format d’adulte. La plantation des rosiers s’effectue à l’automne pour favoriser l’enracinement avant le printemps. Les rosiers résistent particulièrement bien au froid (jusque -25°) mais ont besoin de soleil pour fleurir. Plantez-les dans un endroit bien ensoleillé et plutôt abrité du vent.


Pelouse

Nettoyez votre pelouse de tous les débris ou feuilles mortes pour la laisser respirer. A l’aide d’une bêche bien tranchante, retracez les bordures, c’est beaucoup plus joli durant l’hiver d’avoir de belles bordures. Si vous envisagez de refaire votre pelouse au printemps, labourez avant l’hiver sans tasser la terre, vous pouvez même laisser des grottes bottes de terre. Vous permettrez ainsi au sol de respirer et vous en profiterez pour retirer les racines et cailloux. Vidangez tout votre système d’arrosage et coupez toutes les arrivées d’eau pour éviter que le gel n’abime quoi que ce soit. Si jamais la neige apparait de façon précoce, arrêtez de travailler dans votre jardin et ne marchez surtout pas sur votre pelouse car vos pas laisseront des traces que vous ne verrez qu’une fois la neige fondue. Vous pouvez secouer les branches des arbres pour éviter que le poids de la neige n’abime les branches. Veillez à nettoyer et à déboucher les gouttières et canalisations d’évacuation qui risquent de se boucher suite à la chute de feuilles mortes.


Travaux intérieurs

Songez à isoler les fenêtres. Passez votre main autour de la fenêtre et sentez s’il y a un courant d’air ou pas. L’ajout d’une pellicule coupe-froid réduira fortement les infiltrations d’air tout en augmentant d’environ 50 % l’isolation de votre fenêtre. Vérifiez en même temps les coupes-froid des portes.

  • Nettoyez l’entrée d’air du ventilateur de la salle de bains. Si vous n’avez pas d’échangeur d’air dans la maison, n’hésitez pas à faire fonctionner ce ventilateur longtemps pendant l’hiver pour vous assurer un peu d’air frais à l’intérieur. Si vous le trouvez trop bruyant pour le laisser fonctionner, songez à le remplacer par un modèle plus silencieux.
  • Vérifiez que vous ne devez pas remplacer votre détecteur de fumée, habituellement la date de fabrication se trouve sur le boitier et la durée de vie d’un boitier est de 10 ans. Il faut aussi remplacer ses piles régulièrement.
  • Contrôlez la quantité de mazout qu’il vous reste afin de passer commande suffisamment à l’avance.
  • Faites ramoner votre cheminée. L’entretien de la cheminée fait partie de l’entretien de votre installation de chauffage. Le ramonage sera aussi nécessaire si vous vous chauffez au bois. Vous éviterez ainsi tout risque d’incendie de cheminée et d’intoxication.
  • Veillez à disposer d’une petite réserve de sel afin de dégager l’accès de votre maison (et de votre trottoir) au cas où vous seriez surpris par la première chute de neige.