Voir ce pas à pas sur brico.be

Choisissez une langue

NaN
Temps de lecture
4 min
Partager
Regenwater opvangen in een ton en wat madeliefjes op de achtergrond | Collecte de l'eau de pluie dans un tonneau et marguerites en arrière-plan

Récupérer l’eau de pluie

pour faire rimer écologie avec économie

Pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

Récupérer l’eau de pluie est un geste qui peut répondre à diverses motivations. On peut le faire dans un esprit civique et citoyen, soucieux de participer à la diminution du risque d’inondations en cas d’orages importants dont les pluies sont difficilement absorbées par la nappe phréatique. Les cuves de récupération servent, en quelque sorte, de bassins d’orages. On peut également y penser dans une ligne de conduite écologique, car l’eau de pluie naturellement douce, demande d’utiliser moins de détergents. Non chargée en calcaire, elle est aussi bien meilleure pour les appareils électroménagers, la tuyauterie, la robinetterie et évite l’utilisation d’adoucisseurs d’eau. De plus, le processus de potabilisation de l’eau est complexe et coûteux alors que l’eau n’a pas besoin d’être potable dans certaines opérations comme le lavage de la voiture et du linge ou l’arrosage du jardin. On peut aussi vouloir plus d’indépendance par rapport aux sociétés de distribution d’eau et faire des économies. Le prix de l’eau ne fait, en effet, que monter d’année en année. L’utilisation d’eau de pluie peut faire baisser une facture d’eau potable de 30% environ. On peut enfin envisager qu’il s’agit là d’une source d’approvisionnement alternative, en cas d’assèchement du climat, annoncé par les météorologues.

Télécharger le PDF

Comment récupérer l’eau de pluie ?

L’eau de pluie tombe naturellement sur la toiture où elle ruisselle jusqu’aux gouttières. Les gouttières sont reliées à la cuve, que l’on choisira extérieure ou intérieure selon ses préférences. 80 à 90% de l’eau tombant pendant une averse peut être récupérée. Un premier filtrage est réalisé à ce niveau pour éviter l’introduction de feuilles, brindilles, insectes dans la cuve qui formeraient de la vase. L’eau arrivant dans une cuve intérieure ou enterrée est encore filtrée pour séparer l’eau d’autres éléments. L’eau propre coule ensuite dans un dispositif anti-remous et est stockée dans la cuve tandis que les impuretés sont évacuées vers un fossé ou un réseau fluvial. Une crépine à flotteur permet de pomper l’eau dans la cuve. Dans la maison est installé un gestionnaire d’eau de pluie qui distribue l’eau à tous les points de puisage souhaités. Si la cuve est vide, ce gestionnaire bascule automatiquement sur le réseau d’eau de la ville. En revanche si la cuve est pleine, l’eau est redirigée vers le réseau d’eaux pluviales via un trop-plein. Les filtres doivent être nettoyés tous les ans.

L’eau de pluie tombe naturellement sur la toiture où elle ruisselle jusqu’aux gouttières. Les gouttières sont reliées à la cuve, que l’on choisira extérieure ou intérieure selon ses préférences. 80 à 90% de l’eau tombant pendant une averse peut être récupérée. Un premier filtrage est réalisé à ce niveau pour éviter l’introduction de feuilles, brindilles, insectes dans la cuve qui formeraient de la vase. L’eau arrivant dans une cuve intérieure ou enterrée est encore filtrée pour séparer l’eau d’autres éléments. L’eau propre coule ensuite dans un dispositif anti-remous et est stockée dans la cuve tandis que les impuretés sont évacuées vers un fossé ou un réseau fluvial. Une crépine à flotteur permet de pomper l’eau dans la cuve. Dans la maison est installé un gestionnaire d’eau de pluie qui distribue l’eau à tous les points de puisage souhaités. Si la cuve est vide, ce gestionnaire bascule automatiquement sur le réseau d’eau de la ville. En revanche si la cuve est pleine, l’eau est redirigée vers le réseau d’eaux pluviales via un trop-plein. Les filtres doivent être nettoyés tous les ans.

Quelle cuve choisir ?

Il existe plusieurs types de cuves : extérieure aérienne, extérieure enterrée ou intérieure. On parle de réservoir dès que la capacité de la cuve dépasse 1000 litres. Le choix se fera surtout en fonction de l’utilisation que vous souhaitez faire de l’eau de pluie et donc du volume d’eau que vous allez probablement utiliser. Mais aussi en fonction du volume d’eau que vous allez pouvoir récupérer, c’est-à-dire, la pluviosité de la région dans laquelle vous habitez ! Pour calculer le volume d’eau récupérable dans votre région : multipliez la surface au sol de votre logement par la pluviosité de votre région. Exemple : la pluviosité d’une région est de 700l/m2 par an et la surface d’une maison est de 80 m2 : la quantité récupérable par an est de : 0,7 x 80 : 56 m3 soit 56 000 litres.

La cuve intérieure Une cuve installée à l’intérieur de la maison, au sous-sol, évitera naturellement tous les travaux de terrassement et les risques de gel. Les cuves intérieures sont en général plus petites que les cuves extérieures mais peuvent être jumelées, ce qui permet d’adapter la capacité de récupération en fonction de la saison.

La cuve extérieure aérienne, ou « hors-sol » La cuve hors-sol, reliée à la gouttière par un collecteur avec un trop-plein, est en général d’une contenance de 200 à 500 litres. Cette quantité est juste suffisante pour de petites opérations comme arroser un jardin de 50 m2 ou laver la voiture. Installée sur un socle ou un rehausseur, elle facilite le soutirage par le bas. Elle ne peut pas être utilisée en période de gel et doit même être vidée. Pour plus de quantité d’eau souhaitée, utiliser un réservoir enterré.

La cuve intérieure Une cuve installée à l’intérieur de la maison, au sous-sol, évitera naturellement tous les travaux de terrassement et les risques de gel. Les cuves intérieures sont en général plus petites que les cuves extérieures mais peuvent être jumelées, ce qui permet d’adapter la capacité de récupération en fonction de la saison.

La cuve extérieure aérienne, ou « hors-sol » La cuve hors-sol, reliée à la gouttière par un collecteur avec un trop-plein, est en général d’une contenance de 200 à 500 litres. Cette quantité est juste suffisante pour de petites opérations comme arroser un jardin de 50 m2 ou laver la voiture. Installée sur un socle ou un rehausseur, elle facilite le soutirage par le bas. Elle ne peut pas être utilisée en période de gel et doit même être vidée. Pour plus de quantité d’eau souhaitée, utiliser un réservoir enterré.

Le réservoir enterré

La capacité d’un réservoir enterré peut aller jusqu’à 20 000 litres d’eau. Relié à de nombreux filtres, il pourra alimenter plusieurs appareils électroménagers et robinets dans la maison. Réalisé dans un matériau opaque pour éviter le développement d’algues, il sera placé à l’abri de la lumière, du gel et de la chaleur. Son utilisation est possible toute l’année. Evidemment, l’idéal est de le faire installer en même temps que la construction de la maison ou lors de travaux tels que le creusement d’une piscine. Une distance maximale de 1 m est à respecter entre la cuve et la surface du sol. Si le sol est argileux ou poreux, consultez un spécialiste. Les réservoirs enterrés peuvent se faire : en acier : solide et résistant mais lourd et difficile à mettre en œuvre ; en béton : solide mais difficile à mettre en œuvre et pouvant troubler l’eau au fil du temps ; en polyéthylène : léger et facile à mettre en œuvre mais à ne pas enterrer sous une allée de passage.

Comment utiliser l’eau de pluie récupérée ?

L’utilisation de l’eau de pluie récupérée est strictement réglementée. Il faut en effet savoir que l’eau de pluie, chargée de la pollution ambiante, n’est absolument pas potable ! On peut donc l’utiliser pour :

  • arroser plantes et pelouses

  • alimenter les chasses d’eau et les machines à laver le linge

  • laver les sols

  • laver les voitures

  • mais en aucun cas pour boire, faire sa toilette ou laver la vaisselle. Les robinets de la maison délivrant de l’eau de pluie récupérée doivent être bien signalés de la mention « eau non potable ».

Le saviez-vous ? Les besoins en eau d’une famille de 4 personnes sont de :

de 30 à 60 m3/an pour les toilettes de 11 à 18 m3/an pour une machine à laver le linge

Le conseil « plus » Certaines communes accordent des primes pour encourager l’installation de citernes d’eau de pluie. Renseignez-vous auprès de votre maison communale !

L’utilisation de l’eau de pluie récupérée est strictement réglementée. Il faut en effet savoir que l’eau de pluie, chargée de la pollution ambiante, n’est absolument pas potable ! On peut donc l’utiliser pour :

  • arroser plantes et pelouses

  • alimenter les chasses d’eau et les machines à laver le linge

  • laver les sols

  • laver les voitures

  • mais en aucun cas pour boire, faire sa toilette ou laver la vaisselle. Les robinets de la maison délivrant de l’eau de pluie récupérée doivent être bien signalés de la mention « eau non potable ».

Le saviez-vous ? Les besoins en eau d’une famille de 4 personnes sont de :

de 30 à 60 m3/an pour les toilettes de 11 à 18 m3/an pour une machine à laver le linge

Le conseil « plus » Certaines communes accordent des primes pour encourager l’installation de citernes d’eau de pluie. Renseignez-vous auprès de votre maison communale !

Nous sommes là pour vous !

Explorez nos astuces et nos conseils jardin. Parce que vous serez fier de le faire et pour moins cher !

Entretenir sa pelouse avec un scarificateur

entretien

Entretenir sa pelouse avec un scarificateur

 Peindre ses meubles de jardin - FAQ

Inspiration

Peindre ses meubles de jardin - FAQ

Un salon de jardin en palettes

Pas à pas

Un salon de jardin en palettes

Nettoyeurs haute pression

Recommandation produits

Nettoyeurs haute pression

Fabriquer un banc en bois

Pas à pas

Fabriquer un banc en bois

Un parasol pour le balcon ou la terrasse ? Inspirez-vous !

Inspiration

Un parasol pour le balcon ou la terrasse ? Inspirez-vous !

Préparer son jardin et son potager pour la belle saison

entretien

Préparer son jardin et son potager pour la belle saison

Hôtel à insectes

Pas à pas

Hôtel à insectes

Construire un abri de jardin en 9 étapes

Pas à pas

Construire un abri de jardin en 9 étapes

Fier de le faire. Et pour moins cher.

  • Plus de 150 magasins

  • Retrait rapide en magasin

  • +45 000 produits en ligne

Besoin d'aide ?

Autre question ?

Magasins Brico & BricoPlanit

Trouver un magasin près de chez vous

Suivre Brico

Paiement facile

Inscrivez-vous à notre newsletter

S'inscrire à la newsletter

© 2024 -

Brico BricoPlanit BricoCity

Tous les prix sont TTC et hors frais de port