Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Branchements électriques

Les différents circuits qui forment une installation électrique partent tous du tableau de protection. Ils permettent de conduire l’électricité à chaque point d’utilisation. Ils sont constitués de conducteurs (câbles). Certains circuits sont directs : ils vont du dispositif de protection directement au point d’utilisation (prise de courant, plaque de cuisson,...), d’autres sont utilisés via un dispositif de commande ou de raccordement (interrupteur, prise de courant,...). La section des conducteurs électriques est normalisée en fonction de la puissance des circuits qu’ils alimentent.

  • Branchements électriques

    Télécharger le PDF
  • Les risques et pannes

    Les risques corporels

    Le passage du courant électrique à travers le corps peut provoquer des effets graves allant du simple picotement à l’arrêt cardiaque.

    La surtension

    Les plus importantes sont provoquées par l’électricité atmosphérique (foudre, etc.). Il existe des adaptateurs ou des blocs multiprises équipés de parafoudres pour protéger le matériel sensible (informatique, hi-fi, vidéo, télévision). Ils vous protégeront aussi des changements d’intensité du réseau.

    Le court-circuit

    Le court-circuit est dû à un contact accidentel entre la phase et le neutre.

    Le défaut d’isolement

    Il est dû à un endommagement de l’isolant sur un ou plusieurs conducteurs.

    La surcharge

    Le passage d’une intensité trop importante par rapport au diamètre des conducteurs provoque une surcharge. Par exemple, lorsque l’on raccorde trop d’appareils sur une même ligne.

    Faut-il rénover ?

    Les installations anciennes ne sont plus aptes à supporter les nouveaux appareils électriques. Elles n’étaient prévues souvent que pour l’éclairage, et quelques appareils de faible consommation. Elles ne sont plus conformes aux normes et règles élémentaires (prise dans les locaux humides, par exemple). Certaines protections, comme les prises de terre, étaient souvent inexistantes.
    La rénovation de votre installation électrique, va vous permettre de vous adapter à vos besoins réels, en quantité, en situation et aux normes réglementaires de sécurité.

    Les équipements électriques

    L’éclairage

    Esthétique et décoratif, il permet de mettre en valeur l’intérieur de la maison. Ne négligez pas votre confort visuel suivant chaque pièce et chaque usage. Tous les points lumineux doivent être équipés d’un conducteur de terre, même s’ils ne nécessitent pas de terre. La prise de terre est un élément essentiel pour la sécurité. Elle permet d’évacuer l’électricité vers le sol.

    Les interrupteurs

    L’interrupteur est destiné à une commande de mise en service de l’appareil.

    Interrupteur unipolaire :

    Le circuit est ouvert ou fermé par un seul point de commande.

    Le va-et-vient :

    Lorsque l’on appuie sur la touche du va-et-vient, le contact entre P et 1 se coupe et s’établi entre P et 2. Le va-et-vient permet de commander un éclairage de deux points par l’inversion des commandes.

    Le double allumage :

    permet la commande de deux points à partir du même commutateur.

    Le permutateur :

    permet l’inversion, créant ainsi un point de commande supplémentaire (3 points de commande pour un point lumineux).

    Les prises de courant

    Seules les prises disposants d’un contact pour les conducteurs de protection de mises à la terre sont autorisées. Les prises normalisées ont un système qui obstrue les alvéoles en cas de non-utilisation pour éviter toute introduction d’objets par un enfant.
    La hauteur d’installation des prises de courant est normalisée :

    • Les prises 16A + terre et 20A + terre doivent être installées avec une distance entre l’axe des alvéoles et le sol qui est de minimum 5 cm.
    • Les prises 32A + terre sont installées à un minimum de 12 cm du sol.

    Tous les circuits alimentant des prises de courant sont protégés par un dispositif différentiel à haute sensibilité 30 mA.

    Prises normalisées

    Hauteur minimale des prises de courant

    Les prises de courant sont utilisées pour les appareils mobiles (électroménagers, chauffage, hi-fi). Toutes les prises de courant doivent obligatoirement posséder une borne de terre et un système d’obturation automatique des alvéoles (protection des enfants). La prise de courant peut-être commandée par un interrupteur. Si vous raccordez une lampe à ce système, il peut remplacer un plafonnier. Prévoyez une ligne spécialisée pour chaque gros appareil électroménager (sèche linge, machine à laver, etc.).

    Les prises de courant monophasé

    Boîtes de connexion, de dérivation

    Les boîtes sont destinées à héberger les raccordements entre conducteurs.

    Diamètre des conduits

    2x1,5 ou 3x1,5 16 3x2,5 + 3x1,5 25 3x10 32
    4x1,5 20 5x2,5 25 3x16 32
    5x1,5 20 6x2,5 25 3x25 40
    6x1,5 20 3x4 20 5x2,5 25
    3x1,5 20 3x6 25    

    Les connections autorisées

    Les dispositifs de connexion
    Les dominos

    Les connecteurs sans vis pour câbles rigide

    Planifier l’installation électrique

    Introduction

    Utilisez le plan de la maison fait par l’architecte pour implanter les nouveaux appareillages.

    La circulation entre les pièces et les couloirs

    On peut envisager au minimum un point d’éclairage au plafond ou en applique et deux prises.

    Généralités

    Pour arriver à réaliser une installation respectant les normes et apportant un degré de confort suffisant il y a quelques règles à respecter.

    Un point d’éclairage doit pouvoir être commandé à partir de chaque issue de la pièce concernée. Il doit être placé si possible du côté de l’ouvrant, à portée de main à une hauteur du sol fini comprise entre 0,8 et 1,30m. Au-delà de deux points de commande, l’utilisation d’un télérupteur est recommandée. Une prise de courant doit être installée à proximité de chaque prise de téléphone et de télévision. Il est préférable de prévoir une prise de courant à l’entrée de chaque pièce pour l’utilisation de l’aspirateur.

    Les chambres

    Il faut au minimum un point d’éclairage au plafond et deux prises de courant. Réfléchissez aux éventuels branchements spécifiques comme le téléphone, les liaisons informatiques.

    Le salon

    Il faut une prise de courant par tranche de 4m² de surface et un point d’éclairage au plafond, un point d’éclairage au-dessus de la table de la salle à manger (commander par un interrupteur à l’entrée), une commande pour l’éclairage de l’arrière de la maison (terrasse, jardin).

    La cuisine

    Du fait de la présence d’eau, la cuisine, est une pièce à risques. Comme les appareils électroménagers y sont nombreux, elle nécessite un équipement adapté et plus important que dans les autres pièces. Pour respecter la norme, il faut aussi un point d’éclairage au plafond. Six prises doivent être installées, quatre au-dessus du plan de travail. L’axe des prises est alors compris entre 8 et 25 cm de la surface du plan de travail. Leur répartition doit apporter un confort pour l’utilisation des appareils ménagers électriques. Il est interdit de placer des prises de courant au-dessus des ou du point d’eau et de la table de cuisson. Par contre, on peut en placer au-dessus de la plaque de cuisson s’il est situé au moins à 1,80m du sol et uniquement dédié à l’alimentation de la hotte aspirante. Chaque appareil électroménager de forte puissance doit être alimenté par un circuit spécialisé provenant directement du tableau de répartition.

    La norme demande un circuit spécialisé pour les plaques de cuisson si vous cuisinez à l’électricité, pour le four, le lave-linge et le sèche-linge et le lave-vaisselle. ll est interdit de placer des prises de téléphone à moins d’un mètre de l’évier et de la table de cuisson. Elles sont installées au niveau du plan de travail à une hauteur minimale de 8cm.

    A. Prise de courant de la hotte aspirante (hauteur 1,80 m du sol, peut- être placée au-dessus de la plaque de cuisson).
    B. Sortie de fil 32A pour plaques de cuisson (à prévoir même s’il y a une plaque au gaz, en cas de changement d’énergie). Pour une plaque au gaz, prévoir une prise 10/16A + terre supplémentaire pour l’allumage des brûleurs).
    C. Prise 10/16A + terre pour lave-vaisselle alimenté par une ligne indépendante depuis le tableau de protection.
    D. Prise 10/16A + terre pour le réfrigérateur, peut être sur un circuit de prises.
    E. Prise 10/16a terre spécialisée pour le four avec ligne indépendante depuis le tableau de protection.

    L’axe des prises est situé sur le plan de travail et est compris entre 8 et 25 cm du plan.

    Pas de prise de courant au-dessus de l’évier et du plan de cuisson.

    Salle d’eau

    L’eau est très conductrice et ne fait pas bon ménage avec l’électricité. Les règles et les normes établies pour cette pièce sont très strictes. Il est indispensable de les respecter à la lettre.

    Les volumes

    Quatre volumes dans les pièces d’eau et les salles de bain sont définis par la norme.

    Des dispositifs différentiels à haute sensibilité (30mA) doivent assurer la sécurité de la salle de bain qui, en cas de fuite d’eau, coupent le courant.

    Déterminer le type de distribution

    Les diverses possibilités

    Prévoyez comment vous allez faire passer les lignes de votre installation.

    Distribution apparente

    Elle provoque le moins de dégâts et est la plus simple à réaliser.

    Distribution sous conduits rigides :

    Les conducteurs ou câbles sont passés dans un tube de plastique rigide.

    Distribution sous profilés :

    Les conducteurs ou câbles sont passés sous des moulures en plastique, des goulottes ou des plinthes.

    La pose avec les angles, les tés et les coudes sont réalisés à l’aide d’accessoires que l’on sait ajuster, ce qui permet de rectifier d’éventuelles irrégularités des murs.

    Distribution encastrée par le sol

    Les conducteurs électriques sont placés dans des conduits et placés sur le sol avant de couler la chape de béton. Faites attention lors du coulage que chaque conduit résiste bien et ne s’écrase pas.

    Distribution encastrée dans les parois

    Les conducteurs électriques sont placés dans des conduits encastrés dans les parois. Attention, l’encastrement dans la paroi sans conduit est interdit. Les tranchées en diagonale ou en largeur des cloisons sont interdites.

    Distribution semi-encastrée dans les parois

    Pour ce type de distribution, il faut évidemment que le sol soit entièrement refait. Cette solution convient très bien pour distribuer des prises de courant et pour passer facilement les diverses alimentations en provenance du tableau de répartition. Les conducteurs sont placés sous des conduits.

    Distribution par les combles

    Vous devez disposer de combles non aménageables bien évidemment. La mise en œuvre est identique ou presque à celle de la distribution par le sol.
    Les circuits d’alimentation partent du tableau de répartition et aboutissent dans les combles, dans des boîtes de raccordement et distribuent par le haut l’installation (plafonniers, appliques, interrupteurs).

    Les mises en œuvre

    Un jeu de 2 tournevis plats à manche isolé de 2 tailles différentes, deux tournevis en croix. Un tournevis testeur, une pince universelle à manche isolé, une pince coupante à manche isolé. Une pince à dénuder, une pince à bec étroit à manche isolé.
    Pour une installation apparente sous profilés en plastique, il est nécessaire de se munir d’une scie et d’une boîte à onglets.
    Pour une installation encastrée, divers burins de maçon.

    Une perceuse à percussion avec une scie cloche munie de dents au carbure pour percement des trous de boîtier dans les matériaux durs (murs plein).

    La rainureuse à fraise permet de réaliser des tranchées dans des matériaux tendres ou semi-durs : enduits de plâtre, carreaux de plâtres, béton cellulaire.

    La rainureuse à disque de diamant permet de réaliser des découpes dans tous types de matériaux. Utilisez-la avec un aspirateur. Il faut ensuite évider les coupures parallèles au burin.

    Vous pouvez aussi utiliser une gouge, montée sur un marteau perforateur. Vous devez posséder des forêts de taille adaptée aux chevilles et adaptées aux diamètres des conduits que vous aurez à poser (pour les traversées de murs par exemple). Une visseuse sur accu est toujours nécessaire.

    Le repérage des lignes

    Elles doivent toutes partir du tableau de répartition. Lorsque toutes les lignes sont passées, vous devez les repérer afin de vous faciliter la tâche pour raccorder les conducteurs.

    Le raccordement des conduits aux boîtes

    Les saignées

    Effectuez une saignée dont la profondeur est supérieure au diamètre de la gaine (5 mm min).

    Passez les conducteurs dans le conduit et mettez-le ensuite dans la saignée. Maintenez-le avec des clous que vous plantez de biais. Faites attention à ne pas abîmer le conduit.

    Préparez le plâtre pour le rebouchage, humidifiez la saignée.

    Appliquez le plâtre en appuyant pour le faire pénétrer au fond de la saignée.

    La pose des conduits dans le sol

    La pose dans le sol est possible avant la réalisation de la dalle ou d’un plancher. Pour la pose sur sol, fixez les conduits au sol avec des attaches.

    Procédez à la pose de la chape. Scellez les boîtiers. Lorsque la prise est finie, passez les conduits dans les boîtiers, puis rebouchez avec du plâtre.

    Les tableaux de répartition

    L’installation d’un tableau de répartition divisionnaire est interdit dans une salle de bain. Il est aussi interdit au-dessus ou au-dessous d’un poste d’eau (évier, lavabo), d’un appareil de cuisson ou de chauffage. Il est toléré dans un placard si des dispositions pour l’aération sont prises et qu’il n’y a pas de stockage dans celle-ci.

    Les appareils qui sont installés dans le tableau sont de tailles standardisées (coupe-circuits, disjoncteurs, différentiels...). Il existe des tableaux pour deux, quatre, six, neuf, treize modules et plus, selon la largeur et le nombre de rangées. Les appareillages se clipsent sur un rail métallique.
    La platine des tableaux est pourvue de bornes servant à raccorder les conducteurs de phase, de neutre et de terre. Les dispositifs de protection sont alimentés par l’intermédiaire de peignes de raccordement. Pour définir le tableau dont vous avez besoin, comptez le nombre d’appareillages nécessaires d’après le nombre de circuits. Définissez le nombre de modules par type d’appareillage et additionnez le tout. Ajoutez 20% pour de futures extensions.

    Les peignes de raccordement permettent de distribuer l’alimentation entre l’interrupteur différentiel et les disjoncteurs divisionnaires.

    Les dispositifs de protection

    Le disjoncteur détecte tous les défauts (surintensité, court-circuit, fuite de courant), mais il n’est pas assez sensible et il n’offre pas une protection suffisante en cas de court circuit dû à un contact avec le corps humain (seul le différentiel peut assurer cette sécurité). En cas de problème, il se déclenche et coupe l’ensemble de l’installation, ce qui rend difficile la localisation du problème.
    Il est obligatoire de protéger les personnes contre les défauts d’isolement (fuite de courant).Vous devez pour cela créer des groupes de circuits que l’on protège avec des systèmes de coupure automatique de l’alimentation associés à une prise de terre : ce sont les interrupteurs différentiels à haute sensibilité 30mA.

    Les dispositifs différentiels à haute sensibilité (30 mA)

    Ils mesurent l’intensité qui transite dans un circuit. Les disjoncteurs de branchement de 30 mA détectent les courants de fuite d’une intensité minimale de 500 mA. Le courant est dangereux pour l’homme à partir de 50 mA. Ces dispositifs doivent être installés pour garder leur efficacité en tête de tous les circuits de l’installation.

    Ils doivent être installés dans le tableau de répartition avant les dispositifs de protection des circuits (disjoncteurs divisionnaires ou fusibles). Ils détectent les fuites de courant, mais ne détectent pas les courts-circuits ou les surcharges. Leur but est de protéger les personnes. Ils sont munis d’un bouton de test pour vérifier leur bon fonctionnement. Il est conseillé d’effectuer cette opération une fois par mois. Une manette permet de couper manuellement l’alimentation des circuits en aval ou de réenclencher l’appareil suite à un défaut. Ils servent à protéger un groupe de circuits. Vous devez installer au minimum un interrupteur différentiel.

    La mise à la terre

    La prise de terre, associée avec un dispositif différentiel, est indispensable pour couper l’alimentation électrique en cas de défaut. Elle permet l’évacuation de défaut de l’électricité en éliminant aussi tout risque pour les personnes.

    Le circuit de terre (de l’extérieur vers l’intérieur)

    • la prise de terre
    • le conducteur de terre (conducteur reliant la prise de terre à la barrette de mesure)
    • la barrette de mesure
    • le conducteur principal de protection (reliant la barrette de mesure au tableau de répartition)
    • la borne principale de terre, destinée au raccordement des fils de terre du tableau de répartition.
    • les conducteurs (mise à la terre de chaque circuit)
    • les conducteurs de mise à la terre spécifiques de la salle d’eau et éventuellement de la cuisine
    • la liaison équipotentielle principale (pour un immeuble ou une maison individuelle).

    Il est interdit de réaliser une prise de terre en plongeant un corps métallique dans l’eau courante ou dans une pièce d’eau. Les canalisations métalliques ne peuvent plus être utilisées, qu'elles soient enterrées ou non.

    La prise de terre

    Il y a plusieurs possibilités pour réaliser un raccordement à la terre. Une première méthode consiste à utiliser des conducteurs enfouis. La boucle à fond de tranchée est la solution la plus performante. Enterrez un conducteur à une profondeur comprise entre 1 m et 1,60 m et remplissez la tranchée de terre épierrée. Les conducteurs sont massifs en cuivre nu de section minimale de 25 mm². La seconde méthode consiste à planter un ou plusieurs piquets de terre en acier galvanisé et de diamètre de 25 mm et d’une longueur minimale de 1,5 m. Pour ne pas influencer la valeur de la prise de terre, installez les piquets en sous-sol hors gel.

    Le conducteur de terre

    Il relie la prise de terre à la barrette de mesure. Sa section est de 16 mm² s’il est en cuivre isolé et de 25 mm² s’il est en cuivre nu. Vous devez protéger ce conducteur dans la partie enterrée vers la maison par une gaine.

    La barrette de mesure

    Elle permet d’effectuer la mesure de la résistance de la terre et de connecter la prise de terre du reste de l’installation. On doit y accéder facilement et savoir la démonter avec un outil lorsque l’installation est en service.

    Le conducteur principal de protection

    Il est le lien entre la borne principale de terre avec le répartiteur de terre du tableau de répartition. Sa section dépend de celle des conducteurs de l’alimentation de l’installation. Si les conducteurs d’alimentation ont une section inférieure ou égale à 16 mm², le conducteur de protection doit avoir la même section. Si les conducteurs d’alimentation ont une section de 25 ou 35 mm², le conducteur d’alimentation a une section supérieure à 35 mm². Le conducteur principal de protection doit avoir une section minimale de celle du conducteur d’alimentation. Il est interdit d’utiliser les canalisations métalliques comme conducteur principal de protection ou colonne de terre, même dans les immeubles anciens.

    Les prises et les circuits spécialisés

    Les prises de courant 16 A

    Chaque circuit de prises de 16 A peut alimenter au minimum huit points d’utilisation lorsque la section des conducteurs est de 2,5 mm². Un circuit de prises de courant est protégé contre les courts-circuits et les surintensités par un disjoncteur divisionnaire.

    Respectez le code des couleurs pour les conducteurs : bleu pour le neutre, vert et jaune pour la terre, toutes les couleurs pour la phase, sauf celles citées précédemment. Ainsi que le vert et le jaune, on utilise souvent le rouge, le noir ou le marron. Les prises peuvent être reprises sur les autres, cela s’appelle le repiquage.

    Les prises 20A ET 30A monophasé pour four et plaque de cuisson

    On n’alimentera qu’une seule prise par circuit. La protection sera assurée par un coupe-circuit ou un disjoncteur divisionnaire de 25 A. Les conducteurs ont une section de 4 mm². Les prises de 32 A + terre ont une protection assurée par un coupe-circuit ou un disjoncteur divisionnaire de 32 A, et les conducteurs ont une section de 6 mm².

    Les prises pour lave-linge, le lave-vaisselle, le sèche-linge

    Chacun de ces circuits est indépendant et est alimenté par des conducteurs de 2,5 m². Ces circuits sont alimentés par des prises de type 16 A + terre réservées aux raccordements de ces appareils. La protection des personnes est assurée par un différentiel de 30 m A.

    Toutes ces lignes spécialisées doivent partir du tableau de répartition, pas de repiquages.

    Le chauffe-eau électrique

    La protection des personnes est assurée par un interrupteur différentiel de 0,030 A. La protection contre les surcharges est assurée par un disjoncteur divisionnaire de 20 A. Cette installation est valable pour un chauffe-eau électrique de petite capacité.
    Pour un appareil de grande capacité (à partir de 150 L), vous devez choisir un abonnement double tarif afin de mettre l’appareil en chauffe uniquement la nuit lorsque le prix du kWh est moins cher. Pour en bénéficier et activer automatiquement la mise en chauffe de ce système lors du passage aux heures nécessaires, le distributeur met à votre disposition un contact électrique, appelé aussi contact d’asservissement, qui s’éteint pendant les heures creuses et s’allume lors du retour aux heures pleines.

    Conseil

    Coupez le courant au tableau des disjoncteurs lors des manipulations des prises, des interrupteurs et des luminaires.