Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Utiliser le bon outil

Mètre pliant et mètre-ruban :

Le mètre pliant de 2 mètres est pratique à emporter. Le mètre-ruban (jusqu'à 8 mètres) est pourvu, à son extrémité, d'un petit crochet qui se fixe à l'objet à mesurer si vous travaillez « hors oeuvre ». Un système de blocage automatique évite le retour impromptu du ruban.

Equerre :

L'équerre sert à marquer ou à vérifier les coupes angulaires. Certaines équerres sont graduées (par exemple jusqu'à 300 mm). L'équerre est l'instrument indispensable pour vérifier l'angle d'un bout de bois pendant le rabotage.

Fausse équerre :

La lame et le bras se règlent en fonction l'un de l'autre et grâce à une fente dans la lame qui permet à celle-ci d'adopter toutes les positions. La vis à ailettes sert à fixer la lame et le bras dans la position désirée et permet de tracer ou de vérifier l'angle de coupe.

Niveau d'eau :

Un niveau à bulle polyvalent est muni de 3 fioles (petits tubes contenant un liquide et une bulle d'air). Lorsque la bulle d'air se trouve exactement entre les repères, la surface est parfaitement horizontale (ou verticale). Plus le niveau à bulle est long, plus la mesure sera précise.

Règle à maçon :

La règle est une latte en métal ou aluminium parfaitement droite, parfois biseautée, et non graduée. Elle s'utilise pour tracer ou faire des incisions en ligne droite (ex. moquette) et permet aussi de vérifier si une surface est bien plane (en plaçant la règle sous différents angles).

Marteau de charpentier :

Tous les marteaux de charpentier ont une panne effilée qui permet d'enfoncer des petits clous dans le bois jusqu'à ce qu'ils « prennent ». Ensuite, vous les clouez avec le bourrelet (= partie percutante du marteau). Tenez toujours le bout du manche : celaà augmente la puissance de frappe.

Marteau à panne fendue :

La panne fendue fait fonction de tenaille pour ôter les clous. Un manche en bois se fixe à l'aide de cales, les manches en acier ou en fibre de verre sont pressés. Un manche en acier entouré de néoprène garantit une meilleure prise. Un bon modèle est celui dont le manche est oblique quand posé sur la panne.

Masse :

La masse sert à donner de sérieux coups, sur un burin par exemple. La force de frappe est beaucoup plus élevée que celle d'un marteau ordinaire car le poids de la tête est plus important.

Maillet :

On utilise un maillet en bois ou en caoutchouc dans les cas où le marteau en acier risque d'abîmer soit le matériau (en tapant sur des raccords de colle entre deux bouts de bois), soit l'outil (pour faire des trous en frappant sur un ciseau).

Chasse-clou :

Lorsque vous enfoncez un clou à l'aide d'un marteau, vous risquez d'abîmer la surface du bois. Utilisez un chasse-clou dont le diamètre est un peu plus petit que celui du clou. Ainsi vous pourrez enfoncer la tête du clou dans le bois.

Tenailles :

Les tenailles servent à arracher des clous et peuvent faire office de pince coupante. La longueur des poignées conditionne la force développée (effet de levier). Pour arracher des clous, protégez la surface au moyen d'un morceau de panneau de fibre, par exemple, pour éviter les dégâts au bois.

Pince multiprise à crémaillère :

La pince multiprise à crémaillère a des mâchoires arrondies et dentées et est très utile pour des travaux de plomberie (serrer des robinets, des tuyaux, …). La crémaillère permet un « grand écart » des mâchoires. Une pince de 235 mm suffit pour la plupart des travaux. Ne pas l'utiliser pour dévisser.

Pince universelle :

C'est la combinaison d'une pince plate, de tenailles et d'une pince à crémaillère. Elle est très utile pour dévisser des vis cassées et pour tenir des éléments de diamètre réduit. Les deux mâchoires affûtées permettent de sectionner du fil électrique.

Clés plates et clés à molette :

Les clés plates servent à serrer et desserrer les boulons et les écrous. La fourche doit correspondre parfaitement au boulon ou à l'écrou, sinon elle glisse et risque d'endommager les bords. Si vous n'avez pas la clé adéquate, prenez une clé à molette (par exemple un modèle de 0 à 24 mm).

Clés à douille :

Les clés à douilles possèdent d'un côté un trou carré dans lequel se placent différentes poignées comme une poignée coulissante ou à angle droit.
Les racagnacs permettent de travailler vite, car il ne faut pas lâcher le manche. L'autre côté est en fait la clé, la plupart du temps à 12 pans.

Scie égoïne de menuisier :

Une scie d'environ 50   qui vous permet aussi de refendre. Les scies égoïnes aux dents "hard-point" durent 5x plus longtemps.

Scie à dos :

La scie à dos se caractérise par une bande d'acier sur son dos et qui est sensiblement plus épaisse que la lame rectangulaire. Cette bande maintient la lame bien droite et permet une découpe nette et droite. Elle convient parfaitement pour scier des tenons par exemple.

Scie à onglets :

La scie à onglets est une petite scie à dos qui sert, avant tout, à scier de fines lattes, des baguettes etc. en combinaison avec une boîte à onglets. La denture est très fine pour obtenir une découpe étroite.

Scie à métaux et mini-scie :

La lame d'une scie à métaux se fixe dans une monture. Contrairement à une scie pour bois, la scie à métaux a les dents dirigées vers l'avant. La mini-scie est parfois plus pratique dans les endroits difficiles d'accès. Ces scies coupent le métal, mais aussi les matières synthétiques (gouttières).

Couteau universel :

Ces couteaux ne doivent pas êtres aiguisés, les lames sont jetables. La lame droite coupe le cuir, le papier, le carton, le plastique, etc. La lame du couteau pour linoléum est munie des deux côtés d'un crochet (évite de glisser) avec lequel vous coupez en tirant.

Tournevis :

Utilisez toujours un tournevis adapté à la fente de la vis. Il est donc nécessaire de posséder différents modèles. Un tournevis à pointe réversible (droite d'un côté, cruciforme de l'autre) s'adapte à différents types de vis. Droite; cruciforme ou philips; pozidriv (cruciforme) ; torx (forme d'étoile).

Tournevis d'électricien :

La tige, souvent longue et cylindrique de ce tournevis, est recouverte d'un manteau de plastique isolé. Ce tournevis isolé est disponible en différentes tailles et modèles. La pointe affûtée s'adapte bien aux petites vis, aux garnitures pour tuyaux, aux couronnes et aux prises de courant.

Vrille :

La vrille peut être bien pratique dans des endroits difficiles d'accès, là où les perceuses (électriques) n'arrivent pas. Son utilisation première est bien sûr préparer l'avant-trou pour une vis.

Perceuse/visseuse :

Une perceuse/visseuse (sur accu) peut faire beaucoup plus que forer ou visser. Outre les forets et embouts de vissage, de nombreux accessoires permettent de polir, scier, aiguiser, etc. Vérifiez si l'appareil est suffisamment puissant pour effectuer ces tâches plus lourdes.

Pointe carrée :

Pour des vis de moyenne grandeur, la pointe carrée permet de faire un avant-trou dans le bois (s'il n'est pas trop dur), un pré-forage est alors superflu. La pointe acérée permet aussi de marquer ou de poinçonner des matériaux d'épaisseur moyenne.

Ciseau à bois et bédane :

Le ciseau à bois et la bédane s'utilisent avec un maillet, ce qui évitera la destruction du manche. Maintenez-les bien affûtés. Ne travaillez jamais vers vous et gardez vos deux mains derrière le tranchant.

Limes :

Il existe des limes de diverses sortes: plate, demi-ronde, ronde, carrée et triangulaire. La demi-ronde est la plus polyvalente. Elle rend le bois et le métal lisses, émorfile, ôte les irrégularités et permet d'aiguiser les lames. Ne jamais graisser une lime, elle s'émousserait.

Rabot :

Les riflards en bois sont souvent démunis de poignée et s'utilisent pour ôter de fines couches du bois. La lame est fixée par une cale. Pour la détacher, vous frapper le riflard avec un maillet. Ensuite, vous pouvez ajuster la lame. Il existe des modèles à lame réglable avec une molette.

Cale à poncer et papier abrasif :

Lorsque vous passez un morceau de papier émeri à la main sur un matériau, vous suivez les irrégularités superficielles du support. Si vous fixez la toile émeri sur une cale à poncer, vous poncez la surface de manière régulière. Poncez le bois toujours dans le sens des fibres.

Brosse métallique :

La saleté incrustée, la rouille, etc. sur des surfaces dures, s'enlèvent plus facilement avec une brosse métallique. Celle-ci est disponible en diverses tailles. Les poils sont en acier, le manche est en bois.

Burin :

Ce ciseau s'utilise pour le gros oeuvre à un mur ou une paroi en plâtre, par exemple pour réaliser l'emplacement d'un interrupteur ou d'une prise de courant ou encore pour camoufler des tuyaux. Pour creuser des joints, il existe des modèles plus larges.

Couteau à enduire :

Le couteau à enduire sert à boucher, avec un enduit, les trous et les fissures dans un plafond sur le plafonnage pour préparer à des travaux de peinture. Il s'utilise aussi pour ôter les vieilles couches de peinture ou de papier peint. Une lame anodisée ou chromée ne rouille pas.

Serre-joints :

L'ouvrage se fixe au moyen de la mâchoire à laquelle est attachée une petite pièce mobile. Plus vous serrez la mâchoire, plus la pression exercée sera forte. Toutefois, n'exagérez pas. Il convient souvent de protéger l'ouvrage par de petits morceaux de bois ou de triplex.

Vêtements de sécurité :

Protégez vos yeux contre la poussière et les étincelles par des lunettes de sécurité. Un masque vous protégera de la poussière. Si vous utilisez des produits corrosifs, portez des gants en caoutchouc ou en plastique. Pour manier des objets acérés, préférez des gants de coton.