Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Économiser l'eau

L'eau courante est précieuse, nous devons donc l'économiser. En remettant quelque peu en question nos habitudes et comportements, et zen effectuant quelques petits investissements, il est possible d'économiser des dizaines de litres d'eau par jour. A chaque endroit de la maison où nous utilisons de l'eau, de même qu'au jardin, il est possible de faire des économies, sans rien perdre de notre confort (Violette Goethals).

Une famille belge consomme en moyenne 120 litres par personne et par jour. La plus grande partie sert au rinçage des toilettes et à notre douche ou bain. Voyez par vous-même.

Toilettes 43 l 36%
Bain, douche 39 l 33%
Lessive 16 l 14%
Vaisselle 8 l 7%
Ménage 5 l 4%
Jardin 5 l 4%
Cuisine 3 à 5 l 2%


120 litres d'eau courante par jour ! En réalité, c'est énorme si vous considérez qu'il s'agit « d'eau potable » et que l'eau de pluie pourrait couvrir une grande partie de nos besoins. D'autre part, c'est peu comparé à d'autres pays européens, et surtout aux Etats-Unis où l'on consomme jusqu'à 300 litres par personne et par jour. Quel gâchis !
120 litres par jour et par personne, cela signifie aussi que la facture d'eau d'une famille de 4 personnes, tout compris, pourrait atteindre : 365 x 120 x 4 = 175 200 l, soit 175,20 m³ x 4,84 euros (sur la base de la dernière facture de l'un de nos collaborateurs) = 848 euros. Si vous en économisez un tiers ou plus, vous récupérez une certaine somme avec laquelle vous pouvez déjà vous faire plaisir.

L'eau de pluie

Pour diverses applications, il existe une alternative à notre précieuse eau courante, c'est l'eau de pluie. Non préjudiciable pour l'environnement, elle est en outre gratuite. En outre, dans notre petit pays, nous n'avons pas à nous plaindre de la quantité d'eau qui tombe du ciel…
Moyennant un petit investissement, l'eau de pluie convient pour bon nombre d'applications, tant à l'intérieur de la maison que dans le jardin :

  • rinçage des toilettes,
  • lavage des véhicules,
  • arrosage du jardin,
  • arrosage des plantes intérieures.

Si vous avez un budget qui le permet (pour les filtres et autres), les applications suivantes peuvent également faire partie des possibilités (bien que les avis à ce sujet soient partagés) :

  • remplissage d’étangs et de piscines,
  • bain ou douche,
  • lave-linge.

Rien qu'en utilisant l'eau de pluie pour la chasse des toilettes, vous pouvez économiser plus d'un tiers de la consommation d'eau courante.
L'eau de pluie est généralement collectée dans un grand réservoir (puits ou citerne d'eau de pluie), auquel sont raccordées les canalisations. Attention, il existe une réglementation stricte visant à éviter à tout moment que l'eau de pluie ne se retrouve dans le réseau d'eau courante.
Dans les anciennes maisons mitoyennes, il est généralement difficile d'installer une nouvelle citerne, mais un tonneau d'eau de pluie est presque toujours possible. Le tonneau permet également de récolter de grandes quantités d'eau que vous pouvez utiliser pour l'arrosage du jardin ou pour le lavage de la voiture.

Sus aux fuites !

Lorsque tous les robinets sont fermés et que le réservoir de la toilette est rempli, le compteur d'eau doit être à l'arrêt. Si celui-ci fonctionne toujours, c'est le signe qu'un robinet coule, que le système de remplissage de la toilette ne fonctionne pas correctement ou qu'il y a une fuite dans une canalisation. Vous pouvez aussi facilement vous assurer du bon fonctionnement de votre compteur d'eau en notant ce qu'il indique avant et après une période durant laquelle vous n'utilisez pas d'eau. Par exemple, le matin quand vous quittez la maison et le soir quand vous rentrez.

  • Une installation vieillissante peut voir apparaître des fuites qui, après une dizaine d'années, peuvent provoquer des pertes allant jusqu'à 20% de la consommation d'eau. Elles sont la conséquence de l'usure de l'étanchéité des appareils sanitaires et entraînent le goutte-à-goutte des robinets et des chasses d'eau.
  • Le goutte-à-goutte d'un robinet peut être à l'origine du gaspillage de 2 000 à 35 000 litres d'eau (dans les cas extrêmes) par an.
  • Une toilette qui perd un demi-litre par minute équivaut à un gaspillage journalier de 720 litres. N'hésitez donc pas à réparer !
  • Protégez les canalisations contre le gel, là où cela se révèle nécessaire, car celui-ci peut également causer des fuites.

Dans les toilettes

Cela peut paraître surprenant, mais les toilettes sont la plupart du temps (pour certains, il s'agit du bain et de la douche) nos plus grands consommateurs d'eau : de 9 à 12 litres par chasse tirée et ce, en moyenne 5 fois par jour et par personne. A ce niveau, vous pouvez donc économiser une belle quantité d'eau.
Dans la mesure du possible, passez à l'eau de pluie.

Une nouvelle toilette

  • Une toilette classique consomme facilement 10 litres par rinçage. Des techniques actuelles permettent d'économiser jusqu'à 50% d'eau. Vous pouvez opter pour une toilette munie d'un réservoir économique (il contient alors moins d'eau) ou une toilette munie d'un bouton économique. La consommation sera alors d'environ 3 litres ou 6 litres. Dans certains magasins spécialisés, on peut même trouver des toilettes qui, de par leur forme spéciale, ne consomment que de 2,5 à 4 litres par rinçage.
  • Une autre possibilité - pour les jusqu'au-boutistes - est la « toilette sèche » (qui ne peut être utilisée qu'au rez-de-chaussée). Cette toilette ne consomme pas d'eau et est inodore. Vous pouvez également l'utiliser pour vous débarrasser des ordures ménagères organiques et même de vos déchets de jardin via un conduit supplémentaire. Chaque année, vous récupérez du compost frais dans le collecteur.


Une toilette existante

Si vous disposez d'un exemplaire plus ancien, vous pouvez néanmoins économiser pas mal d'eau en suivant ces conseils astucieux :

  • Dans certains réservoirs, un réglage du flotteur permet de réduire le volume de rinçage.
  • Si vous placez une ou plusieurs bouteilles remplies d’eau dans le réservoir de la chasse, vous économiserez autant de volume d’eau que représente chaque bouteille chaque fois que vous tirerez la chasse. Evitez toutefois d’avoir recours à cette astuce si vous disposez de réservoirs économiques (trop peu d’eau ne garantira pas un rinçage suffisant) et de gêner le mécanisme de rinçage.
  • Un poids peut également être monté sur la tige. Cela alourdira le bouchon dans le réservoir : celui-ci se refermera aussitôt que vous relâcherez le bouton de la chasse d’eau.
  • Un régulateur de réservoir vous permet de régler vous-même le bouton de la chasse dans la position souhaitée.
  • Il existe également un set de transformation (prix indicatif : de 20 à 25 euros) qui vous permet de remplacer le mécanisme de cloche par un modèle où vous pouvez interrompre le rinçage.

Dans la salle de bains

  • Ne laissez pas couler l'eau quand vous vous brossez les dents ou quand vous vous rasez. Cela ne vous rendra pas plus propre et vous fera vite gaspiller quelques litres d'eau. Utilisez plutôt un gobelet.
  • Prenez une douche plutôt qu'un bain. Un bain nécessite de 150 à 200 litres d'eau, tandis qu'une douche ne consomme que de 60 à 80 litres, voire 30 à 40 litres si vous ne prenez qu'une douche rapide.
  • Si vous utilisez effectivement une baignoire à deux ou à plusieurs, la consommation d'eau par personne, comparée à celle d'une douche, se révèle plus favorable qu'on ne le croit. Par contre, si vous l'utilisez seul, c'est un vrai gouffre financier.
  • Une baignoire ergonomique mais étroite offre autant de confort qu'une baignoire d'angle de grande capacité et vous permet d'économiser une belle quantité d'eau.

Des robinets et des douche(tte)s intelligent(e)s

Différents systèmes et techniques sont disponibles pour vous offrir des robinets et douche(ttes) économes en eau et en énergie. Voici un aperçu.

  • Les robinets thermostatiques permettent le réglage de la température et de la pression, de manière à ne pas gaspiller inutilement l'eau et l'énergie.
  • Un mousseur (ou brise-jet) placé à l'extrémité d'un robinet diminue le débit, tout en maintenant la pression. La quantité d'eau est réduite et remplacée par de l'air. Cette intervention simple permet de réaliser une économie d'eau de plus de 50%.
  • Un limiteur de débit peut être placé à l'extrémité d'un robinet ou dans les canalisations. Il assure un débit constant en cas de pression croissante. Il existe aussi des limiteurs de débit pour la douche, placés sur la pomme ou dans le flexible de la douche.

  • Certains robinets sont munis d'un détecteur de mouvement, qui déclenche l'écoulement d'eau lorsque vos mains s'en approchent et le stoppe dès que vous vous en éloignez.
  • Vous pouvez également fixer derrière le compteur d'eau un petit appareil qui réduit la pression (limiteur de pression) et par la même occasion la quantité d'eau qui s'écoule du robinet. Cela se révèle utile lorsque la pression est supérieure à 4 bars.
  • Un stop douche peut être fixé entre le robinet et le flexible de douche. C'est le système idéal lorsqu'il n'y a pas de mitigeur. Il retient temporairement le jet d'eau tout en maintenant la température souhaitée, par exemple lorsque vous voulez vous savonner. L'économie est de 20 l par minute.
  • Un pommeau de douche économique transforme l'eau en gouttelettes, en la mélangeant à de l'air. Ainsi, le débit de l'eau peut être diminué, tout en maintenant une grande surface de contact avec la peau. Vous pouvez ainsi économiser jusqu'à 50% d'eau (5 à 6 l par minute au lieu de 11 à 12 l).

Dans la cuisine

Tout comme la salle de bains, la cuisine est un endroit où beaucoup d'eau est utilisée. Voici quelques conseils pour réduire la consommation :

  • La nouvelle génération de lave-vaisselle ne consomme plus que 12 à 16 l. Les machines plus anciennes consomment jusqu'à 50 l.

  • N'utilisez la machine que lorsque celle-ci est complètement pleine. Si pour une raison quelconque, vous ne pouvez pas attendre, optez pour la fonction « cycle court ».
  • Pour les petites vaisselles, certains lave-vaisselle sont munis d'une option qui permet une capacité réduite de moitié. Par contre, la consommation d'eau et d'énergie n'est pas toujours moins élevée qu'en cas de chargement complet. En outre, la vaisselle est moins propre.
  • Le rinçage des assiettes sous le robinet d'eau chaude avant de les mettre dans le lave-vaisselle représente un gaspillage d'eau et d'énergie. Eliminez donc uniquement les restes de nourriture.
  • Si vous lavez la vaisselle à la main, vous pouvez remplir partiellement l'évier et rincer dans un autre (le rinçage sous l'eau courante consomme jusqu'à 200 l).
  • Tout comme dans la salle de bains, optez pour un mousseur et un limiteur de débit que vous fixez sur le robinet.
  • Ne jetez pas tout de suite l'eau excédentaire. Elle peut en effet servir pour arroser vos plantes. Même l'eau bouillie peut parfois être utilisée pour le rinçage ou pour le nettoyage ou, quand elle est refroidie, pour l'arrosage des plantes. L'eau avec laquelle vous nettoyez les légumes peut être récupérée pour être utilisée dans le jardin.
  • Plus courte est la distance entre le chauffe-eau et le robinet, plus vite l'eau atteindra la température requise et moins l'eau devra couler inutilement avant d'atteindre la température souhaitée.

 

La lessive

  • Les tous nouveaux lave-linge n'utilisent plus que 35 à 50 l par lavage. Les plus anciennes machines peuvent consommer jusqu'à 100 l. Il est donc souhaitable de les remplacer au plus vite.
  • La touche économique « demi charge » n'économise hélas pas la moitié d'énergie et d'eau. Attendez donc d'avoir suffisamment de linge sale pour remplir la machine.
  • N'utilisez pas trop de poudre à lessiver. Ainsi, vous polluerez moins l'environnement et vous éviterez la formation de mousse superflue. S'il y a formation de beaucoup de mousse, le lave-linge devra rincer plus abondamment, engendrant ainsi une plus grande consommation d'eau et d'électricité.
  • Un prélavage n'est pas vraiment nécessaire, sauf si le linge est très sale.

 
 

A l'extérieur


Nettoyage de la voiture

  • Ne pas laver sa voiture est naturellement la solution la moins coûteuse, mais ce n’est pas toujours une alternative. Par contre, votre véhicule a-t-il vraiment besoin d’un lavage hebdomadaire ?
  • Dans la mesure du possible, utilisez bien entendu l'eau de pluie.
  • Au lieu d'utiliser le tuyau d'arrosage et de mouiller ainsi tous les alentours (il n'est alors pas rare de consommer jusqu'à 150 l), vous pouvez aussi bien laver votre voiture à l'aide d'un seau et d'une éponge. C'est tout aussi efficace. Par la suite, rincez à l'aide d'un seau supplémentaire ou, mieux encore, à l'aide d'un arrosoir de jardin.

 

Dans le jardin

  • Arroser la pelouse engloutit des litres et des litres d’eau, dont seulement 25 à 35% atteignent effectivement les racines. En été, ne tondez pas trop souvent la pelouse. A une hauteur de 6 à 8 cm, le gazon gardera sa couleur verte plus longtemps, même par temps ensoleillé. Si vous souhaitez néanmoins arroser la pelouse, faites-le alors de préférence avant la tombée de la nuit, lorsque l’évaporation est minimale.

  • Plantez du côté le plus ensoleillé de votre jardin des plantes qui résistent aux périodes de sécheresse, comme l'alysse, la lavande, la marjolaine, etc.
  • Placez des couvre-sols entre les plus grandes plantes vivaces. Ils protègent le sol contre l'érosion et empêchent son dessèchement.
  • Un jardin où la pelouse alterne avec des buissons et des arbres demande moins d'entretien et moins d'eau.
  • Limitez les parties en dur dans le jardin (terrasse, allée, sentier). Toute l'eau qui y atterrit doit être évacuée et cela peut se compter en centaines de litres lors d'une averse.
  • Remplacez le tuyau d'arrosage par un arrosoir.
  • Utilisez également une brosse pour nettoyer les allées et non le tuyau d'arrosage.
  • La toiture de la cabane de jardin peut aussi remplir une citerne.
Combien coute une fuite ?
Robinet qui fuit jusqu'à 4 l/h 35 m³/an 169,40 Û
Chasse d’eau qui ruisselle 10 l/h 87 m³/an 421,08 Û
Chasse d’eau qui coule 20 l/an 175 m³/an 847,00 Û