Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Choisir un éclairage adapté

Les relations entre l'oeil, la lumière et l'éclairage vues du côté des scientifiques

Notre rétine est un extraordinaire outil qui réagit à diverses stimulations et dont l'efficacité varie selon les niveaux de luminance (= la brillance d'une source ou sa réflexion sur une surface) et selon l'éclairage ambiant.
Dans une ambiance de faible luminosité, notre champ visuel est rétréci et notre perception du relief, de la profondeur et des coloris, inexistante. De ce fait, les fonctions visuelles ne sont efficaces que sous l'effet d'un éclairage approprié.

Nous vivons avec 2 types de lumières : la lumière du jour et la lumière artificielle.
La première est variable : époque de l'année, heure de la journée, situation géographique, …
La seconde va non seulement dispenser un éclairage similaire à celui de la lumière du jour, mais devoir pallier aux variations parfois aléatoires de la première.
Il faut savoir que les nuances de couleurs de la lumière sont mesurables. La température de la couleur, exprimée en « K », permet de recréer une ambiance « lever ou coucher du soleil » (inférieure à 2 700 K), « luminosité du ciel » (6 000 K) ou « midi éclatant » (5 800 K).
Le choix des technologies au niveau des ampoules est donc capital. Les ampoules à incandescence classiques ont une température de couleur habituellement comprise entre 2 400 et 2 800 K correspondant à l'émission d'une lumière qui n'est pas strictement blanche. Son rayonnement comporte plus de rouge et d'orangé que de bleu.
Avec un indice de rendu des couleurs de 3 000 K, les lampes halogènes rendront un effet de blanc, car elles contiennent d'avantage de bleu et de violet.
Les fluorescentes offrent un choix de températures de couleurs comprises entre 2 700 K (blanc rougeâtre) et 6 000 K (blanc lumière du jour).

Travailler l'éclairage, pourquoi ?

On peut considérer qu'une grande partie de notre vie se passe « sous éclairage ». A certaines périodes de l'année, l'éclairage est indispensable à plus de 30% de notre temps. D'où la nécessité absolue d'y prêter une grande attention.
L'éclairage participe également énormément à la création d'un univers accueillant, chaleureux, vivant dans une maison.

Jouer avec les nuances

Plus blanche est la lumière, plus éclatante sera la couleur. Mais attention, la notion de blanc est relative et varie suivant les objets ambiants.
Un mur de couleur chaude renverra une lumière chaude, alors qu'une surface laquée ne modifiera que très peu les couleurs de lumière. Les ampoules colorées sont à recommander pour des éclairages d'ambiances particulières.

Allier l'efficacité à l'esthétique

Chaque pièce a ses impératifs et ses contraintes. A vous de penser à la fois au côté pratique et au côté esthétique. La règle de base est tout de même que plusieurs petites sources de lumière valent toujours mieux qu'une seule très puissante. Cette tendance se confirme depuis quelques années.
Décorateurs et particuliers multiplient les luminaires en les choisissant de plus en plus petits et équipés de sources de faible puissance.
Nous avons fait pour vous un petit voyage au travers d'une maison.

Aux quatres coins du séjour

Espace d'activités ou de convivialité, le séjour, qui s'anime surtout le soir, est sans doute la pièce la plus exigeante au niveau de l'éclairage. Il doit répondre à plusieurs fonctions : créer l'ambiance générale, bien doser la quantité de lumière nécessaire à une activité particulière, mettre en valeur un élément de décoration, …
Solution : multiplier les sources de lumière. Jouer sur la variété dans les supports (lampadaires, lampes à poser, réglettes, spots sur rails, …) et combiner un choix judicieux d'ampoules de couleurs, d'intensités, de technologies diverses afin de créer la diversité et l'harmonie.
Voici quelques idées que vous pourrez aménager selon vos besoins :

  • Le lampadaire et le plafonnier, équipés d'ampoules halogènes, vont vous donner un éclairage de base proche à la lumière du jour.
  • Les appliques sont une excellente solution pour fournir un éclairage indirect. A la fois réfléchi par le plafond et par les murs, il participe aussi à l'éclairage général d'ambiance. Il existe différents styles d'appliques classiques ou modernes en différentes matières.
  • Les lampes à poser, dotées d'ampoules de faible puissance apportent des effets de transparence chaleureux et reposants.
  • Souvent vous pouvez choisir les différents points lumineux parmi une même série, ainsi ils feront un ensemble d'un même style et aspect.
  • Si la première génération de spots à encastrer (ou autres spots) émettait une lumière un peu trop diffuse, il n'en est plus de même aujourd'hui avec les spots à réflecteur ou les spots halogènes, conçus pour vous donner une lumière directionnelle. S'ils sont équipés de variateurs et sont orientables, ils pourront servir à focaliser les regards sur un élément de décoration ou à doser un rayon lumineux adapté à certaines activités. Prenez garde à les metrre à une hauteur suffisante pour éviter tout éblouissement ou tout dégagement de chaleur trop intense.
    Côté source, vous avez le choix entre 4 puissances d'ampoules à incandescence : 40, 60, 75 ou 100 W (respectivement 50, 60, 63 ou 80 mm pour le diamètre du spot). Encore une fois, la tendance est de mettre plutôt du 40 W et de multiplier les spots.
    Solution mixte entre un éclairage d'ambiance et un éclairage dirigé : l'utilisation de lampes orientables portées par un rail permet tour à tour d'éclairer la pièce ou de diriger la source lumineuse vers un endroit précis.
    Il existe des modèles qui s'adaptent à plusieurs sources de lumières différentes et arrivent à les combiner. Sur un rail de 120 ou 180 cm, vous montez au choix ou alternativement un spot à réflecteur pour ampoule standard, ou un spot halogène avec adaptateur, ou encore un spot halogène avec adaptateur et transformateur inclus, qui fonctionne avec des ampoules dichroïques 12 V.
    Chacun de ces éclairages aura une "qualité" de lumière différente et la palette des techniques offertes vous permettra de choisir vraiment la lumière idéale.
    Encore un truc : les éclairages indirects. Des réglettes posées le long des étagères de la bibliothèque ou du meuble vidéo participent à la fois à l'éclairage de la pièce et à sa décoration.
    L'éclairage peut lui-même faire partie du décor. On trouve aujourd'hui des ampoules décoratives conçues pour être vues.
    Le principe de base est de respecter l'équilibre entre les couleurs en utilisant la plus grande variété possible de sources (ampoules) comme de supports (luminaires).

     

    A la cuisine, l'éclairage dirigé est roi

    C'est la pièce la plus sollicitée de la maison. Trop longtemps associée à des activités fonctionnelles, la cuisine affiche désormais une tendance très nette à la convivialité.
    Il est donc important de la doter d'un éclairage central d'ambiance : suspensions ou luminaires halogènes décoratifs, par exemples, sur lesquels les ampoules halogènes et leur lumière blanche très pure trouveront leur place.
    Cuisiner suppose également que l'on dispose d'un éclairage dirigé qui permette de mener à bien certaines opérations quelques fois délicates : n'oubliez pas que vous y travaillez avec de l'eau, du feu ou des sources de chaleur et des objets tranchants. L'éclairage dirigé doit donc y être roi ! Les réglettes fluorescentes sont une solution technique tout à fait adaptée à ce type de besoin. Est apparue sur le marché : une nouvelle génération de réglettes au design beaucoup plus élaboré, conçues pour être vues, ainsi qu'un énorme choix de spots apparents ou à encastrer. Choisissez des modèles spécifiques pour pièce d'eau ! Tous ces éclairages sont conformes aux normes en vigueur et vous pouvez les monter sans aucun risque, à condition bien sûr de respecter les instructions données par les fabricants.

    Quand vous passez dans le couloir

    Il faut penser à revaloriser les lieux de passage souvent dépourvus de fenêtres : rien n'est moins accueillant qu'un couloir sombre quand on rentre dans la maison, ou de plus dangereux qu'un escalier dont on ne fait que deviner les marches.
    Pour résoudre ce problème, vous pouvez avoir un plafonnier ou faire le choix de câbles avec spots halogènes ou de spots encastrés. Tout nouveau sur le marché : les petits spots à ampoules « Led » qui peuvent être encastrés dans les marches de l'escalier même.
    Si vous avez un intérieur plus classique, l'entrée peut aussi servir à mettre en valeur certains objets demandant un éclairage plus dirigé.
    Enfin, pour ces lieux de passage qui restent souvent allumés en permanence, n'oubliez pas les ampoules à économie d'énergie. Elles pourraient bien rendre caduque la trop classique réflexion : « N'oublie pas d'éteindre dans l'entrée ! ».

    Et la chambre à coucher

    Dans la chambre des parents, l'atmosphère est le facteur capital. Lieu de repos, la chambre n'en exige pas moins un éclairage efficace qui vous permettra d'y voir plus clair. D'où encore la nécessité de multiplier les sources lumineuses qui pourront s'allumer ensemble ou séparément selon vos désirs. Le choix d'appliques d'ambiance complétées par des lampes de chevet, de la lampe à abat-jour traditionnelle jusqu'à la lampe à poser contemporaine en passant par l'applique orientable, reste judicieux car il permet de moduler la lumière. Si vous aimez lire avant de vous endormir, pensez aux éclairages à faisceau concentré qui vous permettront de voir clair sans empêcher votre partenaire de dormir puisque seul votre livre sera éclairé.

    La chambre des enfants : espace « travail » et espace « jeux »

    Pour cet espace consacré au repos, mais aussi (suivant l'âge) aux jeux, au travail, aux discussions entre copains et copines, pensez à la fois ambiance et fonctionnalité.
    Il existe des séries de spots sobres ou multicolores sur patère, sur rails ou montés en plafonniers. Ceux-ci permettent de nombreuses combinaisons d'éclairage et s'adaptent aux différentes activités de la journée et de la soirée.

    La salle de bains pour ce faire belle (et beau)

    La lumière de cette pièce, personnelle par excellence, doit vous permettre de vous bichonner tout en respectant les couleurs naturelles. Pas question d'avoir au réveil un petit air verdâtre ou de se tromper quant au choix de la teinte de son rouge à lèvres.
    Ce qu'il faut, c'est de l'éclairage clair, mais pas trop agressif. Au-delà de ces exigences, la salle de bains peut être aussi un lieu de détente. Il est important d'y prévoir un éclairage général d'ambiance qui vous permet d'apprécier en toute quiétude un petit bain relaxant.