Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Aménagement d'une cuisine

On ne mesure jamais assez l'importance des mouvements que l'on peut faire dans une cuisine en une seule journée, et le temps perdu à mettre la main sur ses ustensiles. Tout doit être à portée de main en cuisine aménagée. On dénombre 5 domaines d'aménagement de cuisine définis par leur fonction et leur pratique : le stockage des provisions, le rangement de la vaisselle, le lavage, a préparation des aliments et la cuisson. En agençant ces zones on peut déterminer l'emplacement futur des meubles et l'implantation des appareils électroménagers, dans le but d'un minimum de gestes à accomplir. Avec une organisation des meubles par fonction, vous trouverez toujours dans votre cuisine aménagée ce dont vous avez besoin.

  • Aménagement d'une cuisine

    Télécharger le PDF
  • Bien implanter sa cuisine

    Le relevé des côtes et évaluation des besoins

    Commencez par le relevé complet des côtes de la cuisine. Notez la hauteur sous plafond, la longueur et largeur totale des murs, les passages de portes, les conduits et la position des fenêtres et ouvertures, leur hauteur et leur largeur. Faites aussi le relevé précis des impératifs techniques de la cuisine, tels que les arrivées de gaz et d'eau, l'emplacement des prises électriques, des évacuations, la présence de cheminées et de ventilations, la présence de carrelage aux murs, et de tous les éléments qui pourront être éventuellement à enlever ou à déplacer. Contrôlez la présence des aérations pour les alimentations de plaque au gaz et vérifiez la conformité des installations aux normes de sécurité.

    La règle du triangle d'or

    Il faut prévoir, lors de la conception et lorsque l'espace le permet, de respecter un triangle composé de 3 points : l'évier, le réfrigérateur et le pôle de cuisson. Ceux-ci doivent être le plus rapprochés et pratiques possible pour éviter les déplacements inutiles. Vous pouvez imaginer que la distance idéale doit être égale à deux fois la longueur de votre bras avec un minimum de 60 cm entre le poste de cuisson et l'évier pour plus de sécurité. Le reste de l'espace peut-être consacré aux rangements hauts et bas, aux appareils électroménagers et aux plans de travail indispensables. Pensez aussi à la continuité des opérations : ranger, préparer, cuire, laver. Les zones d'activités les plus utilisées doivent être dégagées. Prévoyez donc un espace de 70 à 100 cm devant le pôle cuisson, 90 cm devant l'électroménager, de 70 à 90 cm devant les portes des meubles.

    Quelques astuces

    • Placez le lave-vaisselle près de l'évier et des rangements pour éviter les désagréments avant et après lavage.
    • Exploitez les moindres recoins comme les portes des éléments de cuisine auxquelles vous pouvez fixer des crochets et autres paniers.
    • Installez des accessoires de rangement « gain de place » comme le porte-verre à fixer en hauteur, le range couvercles pour les casseroles, le range-plateaux,…
    • Rangez tous vos ustensiles à portée de main avec une crédence fixée au mur.

    Les différentes implantations

    L'implantation de votre cuisine dépendra bien sûr de la forme de votre pièce mais on peut mettre en évidence plusieurs schémas d'implantation généralement préconisés pour les cuisines.

    L'implantation « en ligne »

    Idéale pour les petits espaces (largeur minimum 2 m) où vous êtes obligé de mettre tous les meubles et l'électroménager sur un même plan. Si la pièce dépasse 2,40 m de largeur, vous pouvez alors envisager un parallèle sur les deux murs de côté. Les trois pôles peuvent être disposés en ligne ou en triangle. N'oubliez pas de laisser un minimum de 1,20 m entre les éléments pour circuler facilement.

    L'implantation en « U »

    C'est l'implantation idéale car on peut occuper trois des quatre murs avec des éléments plus ou moins imposants. On peut ainsi respecter un triangle symétrique parfait et surtout très pratique.

    L'implantation en « L »

    C'est une implantation classique qui peut parfois mettre en péril le triangle car deux éléments se trouvent plus éloignés du dernier. Il faut alors essayer de les rapprocher un maximum. Cette implantation permet souvent d'installer un coin repas ou un coin rangement toujours pratique.

    L'implantation « bar »

    Avec une base L ou U, vous pouvez ajouter un retour aménagé dans la perpendiculaire du mur sous forme de table-bar, de comptoir ou de plot. On dit souvent de ce type d'implantation qu'elle est ouverte sur l'extérieur (salon ou salle à manger notamment).

    L'îlot central

    Si vous avez assez de place, cet îlot peut vous rendre une multitude de service. Il intégrera des rangements, certains appareils électroménagers (lave-vaisselle, plaques de cuisson,…) ou même l'évier.

    Les accessoires techniques

    L’évier

    De formes, de dimensions et de matériaux variables, l'évier s'adaptera à tous vos besoins et à toutes vos contraintes. Tout petit, en forme de bac, prêt à recevoir quelques assiettes ou au contraire, se faire géant pour permettre de nettoyer une grande quantité d'ustensiles. Il peut être en inox, en céramique, en pierre ou en matériau composite. Il est préférable de le disposer près d'une source lumineuse naturelle (fenêtre) ou artificielle (néon, appliques,…).

    Le robinet

    Pour cet accessoire aussi, la gamme semble indéfinie. Du plus simple au plus complexe, du plus moderne au plus rustique, le robinet saura s'adapter à votre évier très facilement. Il peut être muni d'une douchette qui, en s'étirant, vous permettra d'accéder très facilement à tous les recoins de l'évier.

    Montage des meubles

    Avant le montage

    Réalisez un plan technique précis reprenant :

    • Les alimentations d'eau chaude et froide sous l'évier, de préférence avec robinets de barrage.
    • Le descriptif d'installation d'évacuations des eaux usées sous l'évier, avec un siphon installé par machine, et un regard pour le débouchage éventuel.
    • Le descriptif d'une installation d'alimentation de plaque au gaz avec robinet de barrage obligatoire et accessible facilement à moins de 60 cm de portée. Le raccordement de la plaque gaz se fait obligatoirement en flexible NBN-norme sans limite d'utilisation ou en installation cuivre.
    • Le descriptif de l'alimentation électrique des appareils sous plan à 50 cm du sol de préférence. Quand c'est possible, le raccordement se fera de préférence au fond d'un meuble dégagé à côté de l'appareil.
    • Le descriptif d'installation des prises de crédence entre 100 et 120 cm du sol, selon la hauteur du plan, et à au moins 60 cm à l'horizontale du point d'eau de l'évier.
    • Le descriptif d'installation d'une prise pour la hotte à 200 cm du sol et de préférence dans l'axe de la plaque. Des travaux de plomberie ou d'électricité devront certainement être envisagés pour mettre en conformité votre équipement, vérifiez quels seront vos besoins potentiels.
    • Vérifiez aussi que les prises électriques sont en quantité et en puissance suffisante. Si vous installez un lave-vaisselle, prévoyez les arrivées et sorties d'eau nécessaires pour un volume plus important.
    • Prévoyez aussi d'augmenter l'éclairage (direct ou indirect).
    • Vérifiez la qualité et la solidité de vos murs qui devront supporter, si ce n'est pas déjà le cas, des meubles en hauteur qui, une fois rempli, peuvent être assez lourds.
    • Coupez l'eau et l'électricité, s'il y a lieu, puis retirez les anciennes armoires et les électroménagers.
    • Déterminez l'emplacement des montants (si ce sont des cloisons), en utilisant un détecteur de montants.

    Montage

    Les meubles de cuisine en kit sont vendus accompagnés d'une notice détaillée qui permet d'effectuer le montage. Tous les bricoleurs amateurs, même inexpérimentés, peuvent ainsi mener à bien cette réalisation.

    Après les avoir déballés, il faut ranger méthodiquement tous les éléments de même nature afin de gagner du temps lors du montage.

    Préparation du mur

    Tracez les lignes horizontales déterminant les hauteurs des meubles bas.

    Vous ferez de même pour tracez les repères des meubles hauts.

    Montage des meubles

    Les panneaux sont assemblés également par des verrous de blocage circulaire. Engagez la partie mâle du verrou située sur le chant du panneau dans la partie femelle, munie de la vis de blocage. Une fois les ergots en place, le panneau doit être parfaitement d'équerre s'il n'y a pas eu d'erreur de montage.

    À l'aide d'un tournevis, tournez d'un quart de tour la vis qui commande le loquet : le panneau est ainsi bloqué. Ce système d'assemblage, comme le précédent, permet un montage rapide du meuble; il en facilite aussi le démontage.

    Certaines traverses du meuble s'assemblent à l'aide de tourillons qu'il faut introduire dans leur logement : ils doivent y pénétrer sans forcer. Il n'est pas nécessaire de les coller car l'ensemble ne bouge plus lorsque tous les panneaux sont assemblés. De plus, un collage rendrait difficile le démontage ultérieur du meuble.

    Un des éléments du meuble comporte un panier à légumes et un casier à bouteilles métalliques. À l'aide du tournevis, fixez au dos du panneau les pattes d'attache destinées à soutenir cet équipement. L'ensemble de l'élément, une fois monté, fonctionne comme un grand tiroir, coulissant sur des roulettes en plastique.

    Mettez en place l'accessoire : il se fixe par vissage sur les équerres de soutien pour la partie horizontale, et par des attaches pour la partie supérieure. Un autre panier métallique, fonctionnant comme un tiroir également, se place dans la partie supérieure de l'élément. Il s'ouvre quand la partie comprenant le porte-bouteilles est ouverte.

    Assemblez les tiroirs en encastrant les côtés sur la façade. Ces côtés sont en matière plastique creuse; ce mode de fixation exclut tout vissage du côté sur la façade. Il suffit de fixer les ergots d'encastrement mâles à la place prévue sur la face interne de la façade.

    Mettez en place le fond du tiroir. Cette plaque coulisse dans la rainure prévue sur la face interne des deux côtés et de la façade. La présence de rainures sur la face externe des côtés permet au tiroir de coulisser sur des tasseaux munis de rondelles vissées à l'horizontale sur les panneaux de l'élément. Ce système supprime tout réglage et permet d'obtenir, pour un montage correctement effectué, un coulissement parfait.

    Encastrez les charnières invisibles dans les trous de la face interne des panneaux de porte. Elles sont maintenues contre les panneaux par deux vis fermement bloquées à l'aide d'un tournevis. Côté meuble, le support de charnière se fixe sur le panneau. Cette patte comporte une vis de réglage, qui permet d'obtenir une ouverture parfaite.

    Mettez en place les plateaux semi-circulaires pivotants. Cet équipement ingénieux permet d'utiliser pour le rangement le volume borgne de l'élément d'angle. Ces plateaux tournent autour d'un axe métallique que l'on enfonce dans des attaches vissées sur le montant vertical de l'élément d'angle.

    Placement des meubles bas

    Préparez les trous pour l’accès d’eau d’égouttage et pour les alimentations électriques.

    Placez vos meubles bas au sol, les pieds réglables montés préalablement permettant le réglage de la hauteur (par rapport aux traits sur le mur) ils régleront les niveaux.

    Fixez les meubles

    Reliez les meubles entre-eux.

    Placement des meubles haut

    Chaque élément haut est suspendu par des pattes métalliques fournies avec le kit. Il est nécessaire de repérer précisément l'emplacement des trous à percer dans le mur de support par un traçage; utilisez le niveau à bulles pour respecter l'horizontalité. Pour l'esthétique du montage, il faut placer tous les éléments hauts au même niveau.

    Si vous avez des murs cloisonnés, repérez les montants à l’aide du détecteur.

    Le poids supporté est souvent important, attention aux murs friables et aux cloisons creuses. Le dispositif d'accrochage est réglable et il est possible de modifier la position de l'élément dans les sens vertical et horizontal.

    Les éléments hauts doivent être assemblés entre eux afin qu'il ne subsiste aucun interstice. Le constructeur a prévu des trous dans les panneaux verticaux pour la pose d'un système d'assemblage. Deux pièces, mâle et femelle sont à visser comme un boulon et un écrou.

    Pose de la taque de cuisson

    Introduction

    Cet appareil simple est facile à poser. Il faut veiller à respecter scrupuleusement les normes de sécurité pour le raccordement à l'arrivée du gaz. Une plaque mixte (gaz et électricité) présente l'avantage de ne pas vous laisser sans moyen de cuisson en cas de panne d'alimentation.

    Mise en oeuvre

    Tracez l'emplacement de la plaque sur le plan de travail. La plaque doit s'encastrer dans le plan sans laisser subsister d'interstices. Reportez ensuite les mesures en vérifiant la rectitude des angles tracés à l'aide d'une équerre métallique. Attention en choisissant l'emplacement de la plaque : elle doit être d'un accès commode et il faut que les sources de chaleur soient éloignées de tous matériaux inflammables.

    Découpez le plan de travail à l'aide d'une scie sauteuse. Utilisez une lame à denture fine. Pour introduire la lame de la scie, percez un trou à l'aide d'un vilebrequin ou d'une perceuse électrique munie d'une mèche assez grosse. Arrêtez le trait de scie exactement à l'angle.

    Procédez au raccordement du tuyau du gaz. Enfoncez le bout du tuyau vigoureusement sur l'embout métallique d'arrivée du gaz de la plaque. La date limite d'utilisation est directement inscrite sur le tuyau. Par souci de sécurité, il convient de le changer périodiquement pour éviter tout risque de fuite de gaz.

    Appliquez un bourrelet d'étanchéité tout autour de la plaque avant sa mise en place. Ce bourrelet en mousse assure une bonne liaison avec le plan de travail.

    Mettez en place la plaque de cuisson. Manipulez-la avec précaution afin d'éviter de l'endommager.

    Des pattes métalliques maintiennent la plaque : serrez-les contre la face inférieure du plan de travail en les vissant. Il reste à raccorder la fiche de l'appareil à une prise de 32A.

    Pose de la hotte aspirante

    Introduction

    L'installation d'une hotte aspirante au-dessus de la plaque de cuisson permet d'éliminer les fumées créées dans une cuisine par la cuisson des aliments. Cet appareil les absorbe ainsi que les graisses. Raccordée àun conduit d'évacuation débouchant sur l'extérieur, elle renouvelle l'air de la pièce.

    Choisir le modèle de hotte de cuisine

    Il existe trois modèles de hotte de cuisine encastrable :

    • le groupe aspirant s'encastre dans une hotte de cuisine traditionnelle
    • la hotte escamotable se dissimule derrière une porte de meuble de cuisine,
    • la hotte visière peut s'installer entre deux éléments ou sous un meuble haut.

    La capacité de débit d'air

    Le débit d'air nécessaire de votre hotte aspirante à recyclage dépend du volume de votre cuisine. Faites l'opération suivante : longueur x largeur x hauteur de votre cuisine = volume en m³. Multipliez le chiffre obtenu par 17. L'air de votre cuisine doit être renouvelé 17 fois par heure en mode recyclage. Pour une cuisine de 25 m³, vous devez avoir un débit minimum de 425 m³/h en mode recyclage.

    L'emplacement

    Installez votre hotte de cuisine bien centrée au-dessus de votre point de cuisson. Votre hotte aspirante doit être à 65 cm au-dessus s'il s'agit d'une table électrique et 75 cm si vous avez une table au gaz ou mixte. Utilisez le gabarit fourni avec le mode d'emploi pour vous aider. Reportez le gabarit sur votre mur en dessous de la ligne pour positionner l'emplacement des vis.

    La fixation

    Percez le mur, installez les chevilles aux trous prévus. Elles sont souvent fournies avec la hotte aspirante. Posez votre hotte de cuisine. Suivez les instructions du constructeur pour la stabiliser. Dégagez l'entrée du moteur et installez les filtres. Effectuez ensuite le raccord au tableau d'alimentation générale. Protégez la hotte aspirante par un disjoncteur 10 A.

    Montage de l'évier

    En général un patron de découpe est fourni avec l’évier. Dans le cas contraire, placez l’appareil à l’envers sur le plan à découper, dans le sens où il doit être installé. Mesurez un espace égal entre ses bords et les rives du plan pour le centrer. Et tracez au crayon le pourtour, en le maintenant pour qu’il ne glisse pas.

    Relevez la largeur de la collerette d’appui et reportez-la à l’intérieur du tracé du périmètre pour déterminer le contour de la découpe.

    Percez dans les coins les trous à l’intérieur du tracé. Faites ensuite la découpe à la scie sauteuse.

    Imperméabilisez le lèvre de la coupe avec un produit de protection ou de l’huile de lin. Si le bois est massif essuyez les bavures pour éviter les tâches sur la surface.

    L’évier restant retourné, insérez les robinets dans les trous prévu pour. Enfilez les joints d’étanchéité, puis la rondelle d’appui. Vissez ensuite la bague écrou sans la bloquer pour garder une marge de réglage après le montage de l’évier. Fixez la bonde avec ses rondelles, puis le déversoir qui relie à l’orifice de trop plein.

    Placez les pattes de fixation sur le pourtour de la collerette d’appui, selon la notice d’installation. Garnissez la collerette d’un joint ou de mastic au silicone et retournez l’évier dans la découpe pour l’insérer doucement en place.

    Raccordez le siphon et les tuyauteries sans les bloquer. Vissez les pattes de fixation de l’évier dans la face inférieure du plan pour comprimer le joint d’étanchéité.

    Montage des plinthes

    Les plinthes sont livrées en éléments de longueur standard dont la hauteur correspond à la hauteur normale des pieds. On peut admettre un petit espace entre le dessous des éléments et la rive supérieure de la plinthe, car cet interstice ne se voit pas.

    Coupez les plinthes aux bonnes longueurs. Si besoin recoupez la largeur de celles qui vont là où la hauteur des éléments au-dessus du sol est réduits. Si vous devez abouter deux éléments, sciez l’extrémité à raccorder de préférence avec une scie ou une boîte à onglets pour obtenir une coupe parfaite à 90°.

    Fixez les embrases des clips aux intersections de ces tracés, avec des vis d’une longueur inférieure à l’épaisseur des plinthes, pour qu’elles ne dépassent pas. Fixez les clips sur leurs embases, soit en les vissant, soit en les emboîtant.

    Posez la plinthe.

    Montage du plan de travail

    Les plans de travail existent en plusieurs matériaux : bois lamellé collé, stratifié. Le décor des façades des meubles de cuisines déterminera votre choix.

    Placement

    Le plan de travail une fois découpé à mesure (longueur de vos meubles bas) sera fixé sur les meubles par vissage.

    Réalisation des angles

    Hors usine il est difficile de réussir une coupe franche dans un panneau, ce qui pourtant est l’atout pour un bon collage. C’est pourquoi les fabricants proposent des profilés de jonction - en aluminium anodisés ou laqués - pour assembler les plans en ligne droites ou en angle. Choisissez un profil d’une teinte assortie à celle des plans à assembler et couper à la longueur exacte avec une scie à métaux.

    Appliquez un cordon de mastic au silicone sur le chant de la coupe et placez le profil puis vissez-le dans le chant recoupé.

    Déposez une nouvelle couche de mastic au silicone. Repoussez ce plan contre le premier pour que le profil soit bien serré sur ses deux faces.

    Lorsque les plans sont bien calés contre le mur et vissés, éliminez les bavures de mastic.

    Réglez le fer à repasser à la température recommandée par le fabricant. Découpez la bande de stratifié avec des ciseaux. Plaquez le chant contre et passez avec le fer à repasser en faisant des aller retour. Arasez les arêtes de la lame d’un cutter.

    Les joints entre le plan de travail et le mur doivent être protégés par un cordon de mastic d’étanchéité ou un profil d’étanchéité. Les rives visibles peuvent être décorées d’une bande de stratifié collée à chaud.

    Les électroménagers

    Le four, le frigo, le lave vaisselle peuvent être encastrés dans vos meubles. Les électroménagers sont spécifiques pour cet usage, renseignez-vous auprès de votre commerçant.