Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Installer un chauffe-eau

On chante sous sa douche tant qu'on s'y trouve bien, mais lorsque l'eau se fait froide… Un débit bien régulé et une température appropriée sont dépendants du chauffe-eau, de la conformité de son installation et de la précision de son réglage. En consultant cette Bricofiche, vous trouverez tous les conseils utiles pour réaliser le placement correct d'un boiler ou d'un chauffe-eau.

  • Installer un chauffe-eau

    Télécharger le PDF
  • Introduction

    Que demande-t-on à une production d'eau chaude sanitaire? Fournir cette eau en permanence, en quantité suffisante et à la température adéquate. C'est un élément de confort essentiel dans l'habitat.

    Les équipements qui satisfont à cette demande sont nombreux et efficaces. Leur choix dépend de nombreux critères : installation de chauffage existante, taille et habitudes de la famille, énergie disponible, caractéristiques du logement, etc. L'aide d'un professionnel permet d'installer le matériel le mieux adapté à une situation donnée.

    Et pour économiser l'eau chaude sanitaire? Des moyens efficaces : réduire les distances entre son lieu de production et ses lieux d'utilisation et surtout… surveiller la consommation!

    Quelle quantité d'eau chaude consomme-t-on chaque jour ? Cela varie bien sûr en fonction du nombre d'utilisateurs et de leurs habitudes. Il est pourtant important de savoir l'estimer pour choisir un équipement qui satisfasse les besoins.

    A titre d'exemple, une douche de 4 à 5 minutes consomme entre 30 et 40 litres d'eau, un bain entre 150 et 200 litres, la vaisselle à la main environ 50 litres par jour.

    La production d'eau chaude combinée ou indépendante

    Les systèmes combinés au chauffage

    L'eau sanitaire est chauffée par la chaudière (au bois, au fioul, au gaz naturel ou au propane), cette installation est à effectuer par un professionnel ou un bricoleur très averti.

    Les systèmes indépendants (ballon, chauffe-bain ou chauffe-eau)

    L'eau sanitaire est chauffée par un système autonome : une résistance électrique dans le cas de nos explications ci-après.
    Mais cela peut être aussi via un brûleur (au fioul, au gaz naturel ou au propane : votre chaudière), des capteurs solaires thermiques ou une pompe à chaleur.
    Ces 2 derniers points seront détaillés dans la fiche « nouvelles énergies ».
    La production peut être instantanée (chauffe eau gaz) ou stockée (accumulation via un boiler électrique).

    Le cas choisi pour le reste de la fiche est l'accumulation

    L'eau chauffée est stockée et maintenue en température dans un réservoir calorifugé (ballon d'eau chaude, chauffe-eau à accumulation). Le débit d'eau chaude est constant et important. Dans le cas du boiler, une résistance immergée chauffe l'eau à bonne température. Pour que ce système soit économique, il faut souscrire une option tarifaire qui permette de chauffer ou de réchauffer l'eau pendant les périodes où le kilowattheure est moins cher.

    Placement d'un boiler

    Remplacer ou installer un chauffe-eau électrique (appelé aussi ballon d'eau chaude) est une opération qu'un bricoleur a toute chance de rencontrer.

    Le premier travail sera de couper le courant électrique au disjoncteur correspondant, puis le circuit d'arrivée d'eau froide au compteur d'arrivée d'eau ou au robinet d'arrêt le plus proche.

    Si c'est un remplacement, n'oubliez pas de vidanger le chauffe-eau usagé.

    Afin de simplifier les explications de placement, les lignes d'alimentation, de distribution et d'évacuation, sont à considérer comme déjà en place. Il s'agit donc seulement de s'y raccorder.

    1. Prenez avec un niveau à bulles, les mesures des points d'accrochage du ballon, selon la hauteur désirée si vous ne disposez pas d'un gabarit de perçage généralement fourni avec l'emballage.

    2. Percez le mur avec un foret adapté à la nature du matériau et au diamètre recommandé pour les tire-fond fournis.

    3. Chevillez soigneusement car un ballon d'eau pèse lourd.

    4. Vissez les tire-fond avec une clé à molette ou mieux, une clé à œil ou à pipe, exactement adaptée à la dimension de leur tête hexagonale. Laissez un écart d'au moins 1 cm afin de pouvoir passer facilement le bras de suspension du ballon, entre le mur et la tête du tire-fond.

    5. Accrochez le ballon qui, vide, n'est pas d'un poids conséquent. Vérifiez que la tête des tire-fond soit bien engagée dans les encoches du bras de suspension. Si la position vous paraît correcte, assurez la fixation définitive du ballon en serrant les tire-fond complètement. Cela évite d'oublier de le faire en fin d'opération. Faites-vous aider pour mettre en place le nouvel appareil afin de l'accrocher sans dommage sur les deux supports que constituent les boulons ou tire-fond que vous venez de mettre en place.

    6. Achevez le vissage des écrous ou des tire-fond pour bloquer la pose de l'appareil. Assurez-vous de son bon aplomb.

    7. Posez le raccord de distributions d'eau chaude (rouge) et d'arrivée d'eau froide (bleu).

    8. Le bloc de sécurité équipé d'un levier de manœu- vre. Raccordez le flexible de raccordement en inox dont vous assurerez l'étanchéité par un joint.

    9. Raccordez l'autre extrémité du flexible sur la tuyauterie d'arrivée d'eau froide. N'oubliez pas d'en changer le joint.

    10. Vissez sur le raccord isolant de sortie d'eau chaude, un flexible Inox avec joint d'étanchéité qui sera relié au réseau de distribution d'eau chaude de la maison.

    11. Raccordez l'autre extrémité du flexible sur la tuyauterie de distribution d'eau chaude. N'oubliez pas d'en changer le joint.

    12. à l'aide d'une clé à molette et d'une clé plate, serrez les embouts des raccords Inox, l'un à l'arrivée de l'alimentation (eau froide), l'autre au réseau de distribution d'eau chaude.

    13. Vissez au pied du bloc de sécurité, le siphon de trop-plein qui sera à relier au conduit d'évacuation.

    14. Introduisez dans la sortie du siphon le manchon coulissant équipé du tuyau d'évacuation en plastique souple blanc.

    15. Un joint conique sur le manchon, serré par le vissage de la bague sur le pas de vis de la sortie, assure du même coup l'étanchéité et le blocage du montage.

    16. Coupez à la demande le flexible en plastique blanc sur lequel vous pourrez revisser son embout. Collez-le au tube rigide de 32 mm de diamètre en PVC gris de la canalisation d'évacuation dont vous aurez eu soin de poncer l'embout pour une meilleure adhérence de la colle.

    17. Le chauffe-eau électrique est maintenant équipé de ses raccordements en eau (alimentation en eau froide, distribution d'eau chaude et évacuation des trop-pleins). Il reste à lui fournir une nouvelle alimentation électrique.

    18. Tirez votre ligne électrique selon les possibilités, jusqu'à la faire parvenir à un disjoncteur différentiel relais de 30 mA ou directement au tableau de répartition. Si l'installation dispose d'un compteur « jour/nuit », vous pouvez y raccorder l'appareil. Par contre, il est formellement interdit de le brancher directement sur une prise électrique, même d'ampérage correspondant.

    19. Démontez le capot de protection avec un tournevis.

    20. Découvrez les bornes de raccordement du circuit électrique. Repérez les symboles et vérifiez sur la notice de montage l'emplace- ment de ces raccordements.

    21. Dénudez les trois fils de la ligne rapportée.

    22. Effectuez les raccordements des fils bleu (le neutre) et noir ou brun (la phase) aux bornes correspondantes.

    23. Fixez ensuite le fil de terre (bicolore vert et jaune) à la borne portant le logo de terre.

    24. Refermez le capot en prenant soin de ne pas coincer des fils au cours de l'opération et terminez en revissant les fixations.

    25. Pour mettre l'appareil en eau et effectuer le remplissage du ballon, ouvrez la vanne d'arrivéed'eau. L'ouverture à demi du premier point de captage (robinet) sur le circuit d'eau chaude permet d'évacuer l'air au fur et à mesure du remplissage du ballon. Il est impératif d'effectuer cette opération avant la mise sous tension de l'appareil.

    26. Ce n'est que lorsque le chauffe-eau est rempli que le branchement électrique peut être mis sous tension au tableau électrique.

    27. Lorsque l'eau parviendra régulièrement aux robinets sans air (vérifiez les tous pour purger l'air de vos canalisations), fermez-les : votre boiler est opérationnel.

    Conseils

    Pour éviter les gaspillages

    • Installez la production d'eau chaude le plus près possible de son lieu d'utilisation (cuisine, salle de bains). Si nécessaire, installez plusieurs points de production. Ainsi, les pertes de chaleur et d'eau sont réduites.
    • Calorifugez les canalisations pour éviter le refroidissement de l'eau. à noter : dans l'habitat existant, les matériels de calorifugeage donnent droit à certaines aides financières.

    Pour limiter l'entartrage

    • Pensez à faire entretenir régulièrement les appareils de production d'eau chaude sanitaire ou faites installer des appareils dotés d'un dispositif réduisant la formation de tartre, ou optez pour un boiler stéatite (résistance qui n'est pas en contact direct avec l'eau).

    Pour consommer moins d'eau

    • Fixez des embouts réducteurs de débit sur les robinets, des embouts ou des douchettes à économie d'eau.

    Pour votre santé

    • évitez le développement de germes nuisibles en maintenant la température de chauffe à plus de 55 °C.
    • S'il n'y a pas eu de soutirage depuis un certain temps (retour de vacances…), faites couler l'eau chaude quelques minutes avant de l'utiliser.

    Installation séparée sur un point d'eau (cuisine)

    Si la cuisine est trop éloignée et qu'il faut laisser couler beaucoup d'eau avant qu'elle ne soit chaude, vous pouvez placer un appareil supplémentaire près de l'évier. Pour la vaisselle une température de 60- 65°C est optimale, contre 50-55°C pour le bain et la douche. Mais on trouve aussi des appareils qui portent l'eau à ébullition