Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Construire une serre

Pourquoi envisager une serre dans votre jardin ?

Une serre permet au jardinier de contourner partiellement les rigueurs du climat et d'étendre la saison de production de fruits et légumes de plusieurs semaines, voire de plusieurs mois. Une serre est en fait simple à réchauffer. Bien orientée, le verre accroît naturellement la température et la luminosité. Le soleil et la lumière assurent une hausse de 5 à 10°C dans l’environnement de votre serre. Si cela ne suffisait pas, de nombreux accessoires permettent de chauffer l’intérieur de la serre. Grâce à elle, les oiseaux et les insectes qui sont les plus grands prédateurs du potager seront éloignés.

Avant de procéder à l'achat d'une serre, vous devez prendre en compte un certain nombre de critères.

Taille

Evidemment, vous devez avoir suffisamment d'espace dans le jardin pour construire votre serre. Heureusement, il existe de nombreux modèles disponibles en différentes tailles. Sachez cependant qu’une fois votre achat effectué, aucune rallonge ne sera possible. Prenez donc le temps de choisir la serre la mieux adaptée pour l’usage escompté.

La largeur d'une serre est plus importante que la longueur car l'allée aura toujours de même largeur. Une largeur importante offrira plus d’espace pour cultiver.

Jardiner dans une serre apporte beaucoup de plaisir. Il s’agit d’un passe-temps qui peut vite se transformer en  passion. Envisagez l'achat d’une serre un peu plus grande que ce que vous pensiez acheter à l'origine pour ne pas avoir à limiter vos cultures. Les différences de budget entre les différentes tailles sont faibles. Pensez-y.

Placement

La première chose à faire est de trouver l’emplacement idéalement orienté. Le mieux est de placer la faitière sur un axe nord-sud. De cette manière, vous profiterez au maximum de la lumière et de la chaleur naturelle dans votre serre. Il est également conseillé de privilégier un emplacement protégé des grands vents et si possible peu boisé.

Sachez qu’une fondation en maçonnerie ne permettra plus de déplacer votre serre. Les socles ou embases en aluminium pourront par contre permettre un léger recentrage (voir plus loin).

Il est également utile de penser aux arrivées d’eau et d’électricité aux abords de votre serre. Cela augmentera votre ergonomie et votre rendement de manière significative. Vous pouvez également installer facilement  un mécanisme de refroidissement ou de chauffage. Si vous n’avez pas possibilité de tirer une ligne d’eau, placez un réservoir d’eau de pluie à côté de la serre.

Informez-vous sur la nature de votre sol. Un sol sableux retient difficilement l'humidité mais se réchauffe plus vite et est plus facile à travailler. Un sol argileux est lourd et peu perméable. Le sol argileux est donc à aérer avec du sable, du compost ou de la tourbe pour un sol plus adapté à la culture.

Prix

Le prix d’une serre dépend de sa taille  mais aussi de sa qualité. Le jardinier amateur ou occasionnel peut privilégier des modèles économiques en parois PVC ou Polycarbonate (incassable). Ce dernier choix est défendable, mais au final, sachez que l’entretien de ce type de serres ainsi que le rendement calorique ne valent pas les constructions traditionnelles en verre.

Les serres en verre avec un cadre en aluminium sont durables et économique. Sachez toutefois qu’il existe de nombreuses qualités de vitrage. Dans notre gamme, certains verres sont  horticoles, ils laissent pénétrer à peu près 90% de la lumière du soleil tout en filtrant les rayons ultraviolets. Le verre horticole est bien meilleur que le verre traditionnel. Il est plus résistant et adapté aux conditions météorologiques difficiles, comme la grêle, le vent, les chutes de branches ou  la charge de neige en hivers. Toutefois, si elle se casse, la vitre horticole se brise en petits morceaux, de la même manière qu’une fenêtre de voiture. C’est donc la solution plus sûre pour les enfants et les animaux domestiques. Sachez enfin que même en cas de fissure, l’imperméabilité et l’isolation restent assurées à l'intérieur de ce type de serre. Néanmoins, nous recommandons le remplacement des vitres fissurées pour maintenir votre serre au maximum de ces capacités.  

Plus votre serre est grande, moins il y aura de variations de températures. Ceci augmente les chances d’avoir une bonne récolte. De plus vous aurez un meilleur rendement grâce à une plus grande surface utile. Enfin, sachez que le prix du mètre carré de serre est inversement proportionnel à sa taille. Plus elle est petite, plus c’est cher.

Préparation

Une fois que vous aurez fait le choix qui vous convient le mieux, vous pourrez procéder à la préparation. Tout comme une maison, une bonne fondation est primordiale. Elle protège votre serre contre les désagréments du sol tels que les infiltrations, les racines ... Le drainage est également important.

Les serres de la gamme «Sunshine» sont livrées avec un cadre en aluminium qui sert de fondation. Cela vous fera économiser beaucoup de temps pour la construction et l’entretien futur. En effet, vous n’aurez pas à effectuer la maçonnerie nécessaire aux fondations. En outre, il sera encore possible de  déplacer légèrement votre serre si nécessaire.

Dans la construction d'une fondation en aluminium, il ya trois choses à garder à l'esprit: le sol doit être parfaitement stable, sain (sans canalisations, cailloux…) et de même niveau. Grâce au système «cliquable» l’assemblage se réalise en peu de temps.

Si vous souhaitez construire une fondation maçonnée dans les règles de l’art, respectez scrupuleusement les dimensions exactes de la base de votre serre. Sans cela, vous risquez de perdre toute l’utilité d’un socle étanche, pratique et solide. Construisez la fondation sous la ligne de gel, sinon elle ne survivra pas aux intempéries. Concrètement, prévoyez de 50 à 70 cm de profondeur. La moitié inférieure (+/- 30 cm)  sera à remplir avec du gravier, la moitié supérieure avec du mortier.

La serre ‘Sunshine’

La serre ‘Sunshine 100 Plus’ d’ACD est fabriquée à partir de matériaux rigides qui restent en place dans un encadrement solide. Son vitrage en verre de 3 mm est fixé à l’aide de silicone et de clips sur le châssis et la structure en aluminium. Cette serre laisse pénétrer un maximum de lumière et résiste aux rayures, à la corrosion, aux produits d’entretien et aux influences atmosphériques.

  • Serre ACD 'Intro Grow Daisy' verre Sécurit & aluminium gris 3,8 m² Image de Serre ACD

    Serre ACD 'Intro Grow Daisy' verre Sécurit & aluminium gris 3,8 m²

    La serre 'Intro Grow Daisy' d'ACD est une petite serre pratique qui offre un excellent rapport qualité-prix. Le verre utilisé est du verre Sécurit de 3 mm. Tout comme le verre horticole, il permet une pénétration maximale de la lumière, tout en retenant la chaleur du soleil à l’intérieur. Il est même 7 fois plus résistant et se brise en petits morceaux en cas de casse, tout comme un pare-brise, ce qui diminue le risque de coupures. De plus, l’eau de condensation s’écoule vers le bas le long du carreau et ne tombe pas sur vos plantes. Ce type de verre est également résistant aux rayures, à la corrosion, aux produits d’entretien et à la pluie acide. La structure est en aluminium gris.

    699.00
    Dans le panier
  • Serre ACD 'Intro Grow Oliver' verre Sécurit & aluminium anthracite 9,9 m² Image de Serre ACD

    Serre ACD 'Intro Grow Oliver' verre Sécurit & aluminium anthracite 9,9 m²

    La serre 'Intro Grow Olivier' d'ACD est une grande serre pratique qui offre un excellent rapport qualité-prix. Le verre utilisé est du verre Sécurit de 3 mm. Tout comme le verre horticole, il permet une pénétration maximale de la lumière, tout en retenant la chaleur du soleil à l’intérieur. Il est même 7 fois plus résistant et se brise en petits morceaux en cas de casse, tout comme un pare-brise, ce qui diminue le risque de coupures. De plus, l’eau de condensation s’écoule vers le bas le long du carreau et ne tombe pas sur vos plantes. Ce type de verre est également résistant aux rayures, à la corrosion, aux produits d’entretien et à la pluie acide. La structure est en aluminium gris anthracite.

    1749.00
    Dans le panier
  • Serre ACD 'Intro Grow Lily' verre Sécurit & aluminium vert 6,2 m² Image de Serre ACD

    Serre ACD 'Intro Grow Lily' verre Sécurit & aluminium vert 6,2 m²

    La serre 'Intro Grow Lily' d'ACD est une serre pratique de taille moyenne qui offre un excellent rapport qualité-prix. Le verre utilisé est du verre Sécurit de 3 mm. Tout comme le verre horticole, il permet une pénétration maximale de la lumière, tout en retenant la chaleur du soleil à l’intérieur. Il est même 7 fois plus résistant et se brise en petits morceaux en cas de casse, tout comme un pare-brise, ce qui diminue le risque de coupures. De plus, l’eau de condensation s’écoule vers le bas le long du carreau et ne tombe pas sur vos plantes. Ce type de verre est également résistant aux rayures, à la corrosion, aux produits d’entretien et à la pluie acide. La structure est en aluminium vert.

    1249.00
    Dans le panier

Le plan de votre serre:

Un plan détaillé de votre serre est présent dans votre colis. Un bricoleur averti pourra entreprendre le montage seul, mais il est réellement préférable de le réaliser à deux. Ainsi, vous pourrez réussir l’ensemble des travaux sur une journée.

Vous pouvez aussi trouver des vidéos explicatives complètes sur le site web d’ACD Serres. Notez bien que ces vidéos sont basiques et ne tiendront pas compte des spécificités de votre chantier.

(Ouvrir la vidéo en plein écran pour une visibilité maximale)

Monter une serre :

Construisez au milieu de la véranda une allée toute en longueur. Utilisez des pavés de trottoir, dalles en caoutchouc ou construisez un chemin en ciment. Sachez qu’il existe aussi des allées synthétiques prédécoupées.

Envisagez d’acquérir une table de travail dans votre serre. C’est le support où vous sèmerez les plantes, ferez du repiquage, rempotage et bouturage. Elle fournit également de l’espace en libérant le sol pour les cultures plus rustiques et ne coupe en rien la luminosité.

D’habitude, la table est installée dans le fond de la serre, juste en face de l'entrée. Il existe des supports spécialement développés pour l’intérieur des serres. La hauteur du plan de travail idéal varie entre 75 et 95 cm, mais est modulable à souhait.

N’utilisez pas de tables en bois, elles sont beaucoup plus vulnérables aux champignons. Les tables en matière synthétique ou en inox sont préconisées. Si vous n’utilisez pas votre table, il est conseillé de l’enlever de la serre. Cela favorisera le passage de la lumière.

Choisissez la façon dont vous allez structurer votre serre mais si vous êtes débutant, il est conseillé de commencer avec peu de variétés cultivées. Plus tard, vous pourrez expérimenter et récolter les avantages de la rotation des cultures.

La rotation :

Le but de la rotation des cultures est de lutter contre les maladies. Chaque année, plantez une même sorte de culture dans un autre endroit pour que la culture pousse sur une autre terre que l’année précédente. Ne plantez pas des légumes issus d’une même famille aux mêmes endroits. La rotation des cultures au potager permet de ne pas avoir à utiliser trop de pesticides. Les maladies de la terre ne s’habitueront pas à une sorte de culture particulière. Certaines plantes peuvent aussi donner des substances bénéfiques à d'autres espèces végétales.

Vous pouvez décider de la longueur du cycle de culture. Habituellement, il est de 3, 4 ou 6 ans dépendant de l'espèce végétale et du nombre de plantes utilisées.

Par exemple, il y aurait :

  • • Parcelle 1 : des légumes : haricots et les pois ....
  • • Parcelle 2 : Les cultures qui ont besoin de beaucoup de nourriture, tels que les pommes de terre, courges, citrouilles, les épinards et le maïs sucré.
  • • Parcelle 3 : des carottes, oignons et ail et des cultures telles que la chicorée, salsifis, topinambours et artichauts.
  • • Parcelle 4 : des sortes de choux tels que le radis, choux rave, le radis noir et le navet. A combiner avec par exemple de l'aneth, sauge ou menthe.

Certaines substances sont bénéfiques pour une plante et peuvent être nuisibles pour une autre. Par exemple, ne jamais mettre de la laitue et du persil ensemble ou bien une courge et des pommes de terre, poireaux, carottes, betteraves ou tomates et encore de l'ail à côté des fraises.

Calendrier pour votre serre :

Janvier:

  •  C’est le moment idéal pour prendre les devants sur le calendrier. Anticipez vos plantations. Par exemple, vous pouvez envisager l'achat d'un propagateur. Nous vous proposons différentes serres de culture et propagateurs aéroponique nécessaires à la germination, au semis et au bouturage de vos plantes, fleurs ou légumes. Les serres de cultures permettent de conserver une humidité quasi constante qui favorise la germination des graines et le développement rapide des boutures ou jeunes plantes.
  • ▪ Préparez la couche de terreau dans votre serre : sur une profondeur de 10cm, enlevez l’ancien lit de terreau. Une fois la couche enlevée, rincez abondamment pour drainer les résidus éventuels de sel. Recouvrez l’intérieur de votre serre d’une nouvelle couche de terreau.
  • ▪ En hiver, il ya peu de lumière. Assurez-vous donc de nettoyer parfaitement l’ensemble des vitrages.
  • ▪ Elevez la température de votre serre. Ceci se réalise grâce à un dispositif de chauffage, de préférence au pétrole ou au gaz. Les radiateurs électriques consomment une quantité incroyable d'énergie. Nous ne le recommandons pas pour une telle utilisation. Vérifiez que toutes les isolations et les joints en silicone de votre serre soient toujours parfaitement en place.
  • ▪ Certains semis peuvent germer dès janvier dans votre serre : radis, carottes, épinards,  laitue, petits pois, oignon, échalote, ciboulette et rhubarbe.
  • ▪ Protégez vos rosiers durant les froids sévères. Vous pouvez utiliser le paillage ou les films d’hivernage.

 

Février:

  • ▪ Semez vos poireaux d'été en février pour les récolter au mois de juillet ou août.
  • ▪ Vous pouvez aussi semer le céleri-rave, les choux, oignons et échalotes. Utilisez une mini-serre propagatrice à l’abri du gel. En Février, il peut encore faire très froid donc attention à la température.
  • ▪ Aérez votre serre lors des journées plus chaudes. Pour ce faire, ouvrez légèrement votre lucarne quand cela est possible. Attention toutefois de ne pas oublier de lafermer, car le froid nocturne pourrait être fatal à vos semis.
  • ▪ Si vous possédez des plantes vivaces, nettoyez-les en février, pour favoriser les repousses.
  • ▪ En février, vous devez fertiliser votre sol grâce à un engrais universel (engrais rose par exemple). Vous pouvez aussi enrichir les sols trop secs grâce au fumier (à positionner au pied de vos rosiers par exemple).

 

Mars :

  • ▪ Aérez quand il fait beau, encore plus qu’en février car les températures vont augmenter. Une aération automatique peut être installée dans la serre. Le principe est très simple ; à partir d’une certaine température, le mécanisme d’aération se met en route. Grâce à ce système, il ne faut pas surveiller la serre 24h/24.
  • ▪ Nettoyez à nouveau les fenêtres pour laisser le maximum de lumière dans la serre. Des semis longs, minces et faibles deviennent de bonnes plantes et plus la vitre sera propre, plus ils deviendront forts. Même pendant les mois secs, il y a beaucoup de poussières et de saletés sur les vitres.
  • ▪ Attention aux nuisibles et parasites. Lorsque la température commence à monter, ces bêtes jouissent de l'air chaud et humide dans la serre et s’y implantent très facilement. Une façon biologique de résoudre ce problème est d'utiliser les ennemis naturels de ces nuisibles. Obtenez ici plus d'informations sur les animaux nuisibles.
  • ▪ Donnez beaucoup d'eau aux plantes, la déshydratation est mauvaise pour vos fruits ou plantes. Cela vaut pour l'ensemble de l'année, surtout quand il fait plus chaud.

 

Avril :

  • ▪ Aérez quand il fait beau. Ouvrez les fenêtres d'aération de la serre toute la journée lorsqu’il fait très chaud.
  • ▪ Pulvérisez de l'eau sur le sol de la serre. À cause de la chaleur, l’eau va sécher mais quand même rester dans la serre sous la forme de vapeur d'eau. Ceci permettra un bon taux d’humidité dans la serre.
  • ▪ Fournissez assez d'ombre aux jeunes plantes.
  • ▪ Semez maintenant les graines de tomates, courgettes ...

 

Mai :

  • ▪ Après le 14 mai (le dernier jour des « Saints de Glace »), il ne devrait plus y avoir de gelées. Il est temps de planter les légumes sensibles au gel comme les courgettes et les concombres.
  • ▪ Les tomates et de courgettes en pots ont été semées le mois dernier.

 

Juin:

  • ▪ Récoltez la rhubarbe et les asperges avant la fin juin pour un meilleur goût.
  • ▪ Récoltez les légumes au moment où ils sont mûrs. Les légumes frais et à maturité provenant de votre serre seront succulents.
  •  Toujours vérifier que toutes les plantes ont assez d'eau. A partir de juin, de longues périodes de chaleur sont fréquentes, et peuvent durer des semaines. Pensez à l’irrigation « goutte à goutte » ou l’arrosage intégré. C’est idéal pour votre serre qui peut s’assécher très rapidement.

 

Juillet:

  • ▪ Les vacances scolaires commencent. Prévoyez une zone de plantation pour les enfants.
  • ▪ Plantez la laitue en juillet.
  • ▪ Récoltez les pommes de terre, haricots, courgettes et tomates. Les courgettes et les tomates peuvent être récoltées jusqu'en octobre.

 

Août :

  • ▪ Placez les oignons récoltés à sécher dans un endroit sec bien ventilé.
  • ▪ Semez la mâche à la fin du mois dans une parcelle vide.

 

Septembre:

  • ▪ Fournissez suffisamment de fumier et d'eau aux fraises nouvellement plantées.
  • ▪ Grand nettoyage, l’automne arrive déjà. Nettoyez les fenêtres, éventuellement avec de l'eau de Javel désinfectante.
  • ▪ Retirez les plantes et les résidus de récolte immédiatement après la récolte.

 

Octobre:

  • ▪ Dernière récolte.
  • ▪ Préparez la serre pour la prochaine saison de plantation.
  • ▪ Vous pouvez planter de la mâche, roquette et épinards pour les récoltes d'hiver.
  • ▪ Il commence à geler, ce qui fait du bien au sol. Profitez du gel pour épandre du compost ou du fumier dans le jardin.
  • ▪ Replantez des plantes sensibles au gel et mettez-les dans un endroit où les rayons du soleil pourront les atteindre.