Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Placer une charnière

L’utilisation de charnières est très fréquente et ne se limite pas aux portes. C’est la raison pour laquelle la gamme de ces accessoires est très étendue. Découvrez les spécificités de chacun des modèles de charnières et apprenez à les installer par vous-même. Faites alors votre choix en fonction de critères tels que le mode de fixation, le sens d’ouverture, l’envergure, la robustesse, la discrétion, etc.

  • Placer une charnière

    Télécharger le PDF
  • Introduction

    Choix

    En dehors de critères décoratif, le choix de la bonne charnière dépendra surtout : du mode de fixation, du sens d'ouverture, de l'envergure (ouverture), de la qualité (dureté) du support dans lequel on vient fixer la charnière, la destination : apparente ou décoratives. Pour savoir le nombre de charnières nécessaires par portes, prévoyez une distance maximum de 60 cm d'écart entre deux articulations.

    Trucs et astuces

    N'oubliez pas de prendre la mesure de l'épaisseur du bâti du meuble avant de choisir la grandeur de vos vis.

    Types

    L'articulation (ouverture) se fait par le fonctionnement de paumelles ou de charnières. Elle se compose de deux parties, l'une fixée sur la porte, l'autre sur le bâti. Les paumelles traditionnelles ne laissent apparaître une fois fermée que le noeud (partie ou se joint la partie mâle et la partie femelle). On l'utilise le plus souvent pour les placards, les meubles utilitaires ou d'aspect plus rustique.

    Les charnières se composent aussi de deux parties reliées par un mécanisme plus ou moins complexe. Elles se divisent en deux grandes catégories : les charnières invisibles (à encastrer) et les charnières en appliques.

    Dans ses deux catégories les possibilités de différentes ouvertures (90°, 270°…), s'ajoute à des systèmes spécifiques pour portes à recouvrement, portes rentrantes et pour portes à demi-recouvrement. Les charnières à encastrer invisibles demandent un travail de pose un peu plus complexe.

    La charnière pour portes à recouvrement. La porte repose sur le montant du meuble.

    La charnière pour porte rentrante est en retrait par rapport au meuble.

    La charnière pour porte à demi-recouvrement est utilisée pour le montage de portes juxtaposées.

    Ouvertures (90°, 270°…)

    Mise en oeuvre

    Les paumelles

    La partie mâle de la paumelle se fixe sur le bâti. Mettez la en position avec le noeud au bord. Marquez les emplacements de façon très précise, car ils serviront de gabarit pour les entailles à creuser pour loger l'élément mâle du bâti. L'avantage de ces paumelles est de permettre de dégonder facilement la porte si besoin.

    Avant de dégager le fond de l'entaille, donnez des petits coups régulier et rapprochés sur le ciseau que vous maintenez bien droit.

    Entaillez le bois, suivez avec exactitude les repères. Travaillez avec un maillet, tenez le ciseau à l'horizontal et donnez des coups réguliers en avançant. Si vous utilisez un ciseau de la bonne largeur, celui-ci servira de guide.

    Vissez les parties dans le bâti en utilisant des vis à têtes fraisées pour ne pas dépassez la surface visible de la paumelles. Faites attention à la longueur des vis pour qu'elles ne dépassent pas de l'autre côté. Ne vissez que la vis du milieu pour avoir la possibilité de rectifier plus facilement si il y a une erreur.

    Présentez la porte et marquez les repères pour sa fixation. Après avoir fait le repérage creusez celle-ci et vissez les parties femelles en place.

    La fixation terminée, vérifiez que la porte fonctionne bien et serrez toutes les autres vis.

    Les charnières universelles

    Elles sont employées pour les petits meubles ou placards, pour les portes de petites dimensions. Prévoyez-en deux, l'une pour le bas et l'autre pour le haut. Ce type de charnières à l'avantage de permettre d'enlever facilement la porte.

    Une charnière se compose de deux parties, une placée sur la porte l'autre sur le bâti. Après avoir marqué les trous de fixation au pointeau repérez l'emplacement de la charnière sur le dormant et vissez.

    Introduisez l'axe de liaison dans son logement ou noeud.

    Marquez au crayon l'emplacement du second élément de façon très précise.

    Vissez le second élément de la charnière dans le chant. Placez la porte sur les charnières.

    La charnière invisible encastrée

    On les appelle aussi « charnière invisible à encastrer »

    La charnière invisible encastrée Pour encastrer la partie circulaire percez un trou dans la porte. Utilisez une fraise à fond plat. Elle permet de former un trou à fond plat. Placez et vissez la charnière sur la porte.

    Faites le tracé de la platine de fixation sur le bâti et vissez-la. La platine comporte 2 parties qui se superposent et sont maintenues par une vis.

    Placez la charnière sur la partie fixée sur le bâti. Serrez la vis qui maintient le tout. Faites le réglage de l'ouverture à l'aide de la vis de la vis de réglage (vis à tête cruciforme).

    Ce système est très résistant, il convient pour les portes de meubles souvent utilisées tel que les meubles de cuisine. Elles s'appliqent d'elles même par la pression du ressort contenu dans le mécanisme.

    Charnières invisibles en applique

    Elles présentent l'avantage de ne pas se voir une fois la porte fermée et elles ne nécessitent aucun pré-perçage. Elles sont d'un seul tenant, une partie est fixée en applique sur le battant et l'autre sur le bâti. Marquez des avant-trous à l'aide d'un pointeau. Vissez avec des vis à tête ronde.

    Placez la porte avec la charnière montée perpendiculairement au bâti et pointez les emplacements des vis, vissez sur le bati.

    Charnières à tourillons

    Ces charnières ont une faible résistance et ne conviennent que pour des petites portes légères. Elle sont complètement invisibles une fois posées.

    Repérez le centre du trou à percer dans le chant de la porte. Suivant son axe marquez le en parallèle à celui à creuser dans le bâti. Le centre des deux trous doivent se trouver sur un même axe.

    Percez les trous nécessaires, utilisez une mèche à bois du bon diamètre.

    Introduisez la charnière dans son logement.

    Lorsque l'une des deux parties de la charnière est introduite dans son logement, bloquez-la en vissant la petite vis. En serrant les ailettes se bloquent dans le bois.

    Lorsque le premier élément de la charnière est bloqué, faites de même pour le deuxième élément. Seule le mécanisme de liaison reste apparent.

    Charnière d'abbattant invisible

    Cette charnière est invisible car ses deux parties sont encastrées dans le meuble (le bâti et l'abbattant).
    Ce mécanisme offre une résistance limitée à l'arrachement. Prévoyez donc un renfort compas si nécessaire

    Percez les trous pour encastrer et introduisez les parties à encastrer. Bloquez-vec une clef à six pans. Le corps de la partie encastrée doit arriver à raz du chant.

    Lorsque les deux éléments sont encastrés introduisez les pattes qui assurent l'articulation. Bloquez-les avec la vis prévue. Réglez la porte avec la vis de réglage.

    Compas d'écartement

    Il sert de soutien, pour éviter que le poids subi par l'abbattant n'arrache les charnières.

    Repérez les points de fixation et marquez-les avec un pointeau.

    Vissez avec les vis fournies avec le compas. Lorsque l'abbattant est fermé, il se trouve en position verticale. Même si ce genre de compas assure une bonne sécurité, mieux vaut en avoir un de chaque côté.
    Certains possèdent un système de freinage à l'ouverture afin d'éviter que la tablette ne tombe brutalement.

    Charnières spécifiques

    Charnière coudée

    On les utilise pour les volets et les portes en saillies. La plaque coudée de la charnière contourne le châssis pour le fixer solidement. L'ouverture peut se faire à droite ou à gauche.

    Charnières à ressort effet double

    La porte se referme d'elle même et peut s'ouvrir dans les eux sens

    Charnière à battant soulevé

    C'est une large charnière avec broche rivée.
    Elle donne la possibilité de réunir deux panneaux sur un même plan. L'axe de la charnière est déporté ce qui permet aux panneaux lorsqu'ils sont ouverts d'être jointifs. On peut les utiliser pour les abattants de table et les rallonges, les bureaux, les couvercles de boîtes.

    Charnière à axe déporté

    Elle s'emploie pour des meubles à étagères et tiroirs, pour des portes en appliques ou des buffets qui contiennent des rayonnage qui se tirent. Le noeud de la charnière se prolonge au delà du meuble lui permettant une ouverture à 180°. Il ya deux modèles.

    Charnière paravent

    Cette charnière est à double pivot séparé, en acier laitonné. Elle permet une ouverture à 180° à droite et à gauche. On l'utilise pour les paravents.

    Paumelle en T

    On l'utilise surtout pour les applications lourdes comme les portes de garage ou les abris de jardin.
    On la visse sur la face de la porte et sur le montant de l'huisserie.
    Elles sont apparentes, le plus souvent zingués pour résister à la rouille.