Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Poser un parquet ou un plancher

La pose de parquet ou de plancher est bien plus complexe que la mise en place des sols stratifiés. Cependant, le rendu du bois naturel donne une ambiance chaleureuse sans égale à votre pièce. Et comme « A cœur vaillant, rien d’impossible ! », lancez-vous dans cet exercice périlleux mais si gratifiant. Découvrez maintenant les multiples possibilités de pose. Apprenez-en davantage sur les finitions et l’entretien du parquet, sur les essences de bois et leur indice de dureté : la garantie, pour votre parquet, d'une longue durée de vie !

  • Poser un parquet ou un plancher

    Télécharger le PDF
  • Composition et caractéristiques

    Le parquet

    Le terme parquet désigne plusieurs types de sols en bois, comme le parquet traditionnel, le parquet mosaïque ou le parquet à lames. Un revêtement en bois est un parquet lorsque sa couche d'usure a une épaisseur supérieure ou égale à 2,5mm.

    Le parquet est le résultat d'un travail de finition soigné. C'est grâce à des traitements spécifiques de sa surface (avec de la cire, de l'huile ou du vernis) que le parquet prend son aspect fini : mat, brillant, ... Ces différentes possibilités de traitement jouent également un rôle protecteur.

    Le plancher

    Le plancher est un produit naturel vivant massif. Chaque planche est différente et chaque variété de bois a son propre dessin et sa propre couleur.

    Les planchers sont parfois prétraités avec un vernis résistant à l'usure, de l'époxy, ou de la lasure qui augmentent la dureté et la résistance du bois. Les produits actuels sont souvent plus respectueux de l'environnement qu'autrefois.

    Possibilités de pose

    Pose

    Système à clicker

    Les lames s'emboîtent facilement et rapidement.
    Il est possible de les démonter et de les remonter par après.

    Pose flottante

    Les lames sont collées entre elles dans la rainure.
    La pose est rapide.

    Pose collée

    Les lames sont collées entre elles dans la rainure et collées sur le sol, ce type de pose favorise l'isolation acoustique mais n'est possible que si le sol est plan (béton, ...).

    Pose clouée

    Les lames sont fixées sur des lambourdes par des clous dans les languettes. Ce système garantit une solidité optimale et une longue durée de vie.
    Le clou doit être chassé au chasse clou pour permettre la pose de la planche suivante.

    Différents types de pose en fonction du support

    Click Flottante Collée Clouée
    • Aggloméré
    • Chape de ciment
    • Vieux parquet
    • Aggloméré
    • Chape de ciment
    • Vieux parquet
    • Carrelage
    • Synthétique
    • Moquette
    • Aggloméré
    • Chape de ciment
    • Carrelage
    • Synthétique
    • Aggloméré
    • Vieux parquet

    Combinaisons

    Selon vos préférences, vous pouvez varier les longueurs et les largeurs des lames pour créer différents motifs. En voici quelques exemples.

    Exemples :

    Dureté du bois

    Il est important de choisir l'essence de bois en fonction de l'endroit de pose.
    Le sol d'une cuisine ou d'un couloir, souffrant plus de l'usure que dans d'autres pièces.
    On choisira dans ces cas une essence plus dure.
    Ci-dessous sont repris les duretés relatives des variétés de bois les plus courantes.

    Cerisier : indice de dureté Brinell=3,1
    Bouleau : indice de dureté Brinell=2,6
    Châtaignier : indice de dureté Brinell=3,7
    Sapin : indice de dureté Brinell=1,6
    Chêne : indice de dureté Brinell=3,7
    Hêtre : indice de dureté Brinell=3,8
    Frêne : indice de dureté Brinell=4,1
    Erable : indice de dureté Brinell=4,8
    Bambou : indice de dureté Brinell=4,0-6,0
    Merbau : indice de dureté Brinell=5,3
    Chêne américain : indice de dureté Brinell=3,7

    *Indice Brinell : obtenu par un test de résistance. Plus la valeur est élevée, plus le bois est dur.

    Pose clouée d'un plancher

    Poser un plancher

    Si le charme des planchers en bois massif vous a conquis, rien ne vous empêche de vous mettre au travail ! Vous trouverez ci-dessous des instructions par étape pour la pose clouée d'un plancher : depuis les supports et l'isolation jusqu'aux plinthes et aux couches de vernis.
    Le matériel nécessaire est également présenté.
    Profitez éventuellement de l'occasion pour intégrer des câbles d'électricité dans le sol.
    Tenez compte du fait qu'une poutre de support crée une différence de hauteur de plusieurs centimètres.

    Préparation

    Les lames doivent s'acclimater à la pièce pendant au moins dix jours.

    Si vous voulez coller le parquet, votre support doit être dur, sec, plan et exempt de poussière.

    Si nécessaire, vous devez le lisser avec des plaques d'aggloméré ou de multiplex (support en bois). Contrôlez les planches avant la pose et repérez les éventuelles imperfections. Si vous en décelez, vous pouvez découper ces planches et les utiliser pour le début ou la fin d'une longueur.

    Un sous-plancher de lambourdes

    Sur un sous-plancher en bois, vous pouvez en principe clouer directement les planches. Sur un support de pierre ou de béton, cela est impossible. Dans ce cas, vous devez d'abord poser les lambourdes pour soutenir les planches. Utilisez des chevrons de 4X4cm et fixez-les sur le support avec des chevilles à clou ou à vis. Respectez une distance centre à centre de 40cm.

    Pour fixer les lambourdes, percez d'abord les trous requis dans le support en pierre ou en béton puis dans le chevron. Calez les lambourdes là où cela est nécessaire pour obtenir une parfaite horizontalité.

    Isolation

    Le gros avantage de la pose de lambourdes est la possibilité d' isoler directement.
    Entre les lambourdes, répandez des granulés d'argile expansé isolants.
    Votre plancher bénéficie ainsi à la fois d'une isolation thermique et d'une isolation acoustique.

    Première rangée de planches

    Contrôlez si vos murs sont droits et d'équerre avant de clouer les premières planches.
    Sinon, commencez par une première rangée le long d'un cordeau au centre de la pièce, perpendiculaire aux lambourdes.

    Si les murs sont bien d'équerre, clouez une première rangée le long du mur.
    Procédez en dirigeant la rainure vers vous, mais placez les cales de 8 à 12mm pour l'interstice de dilatation. Clouez les planches "en aveugle" avec un angle de 45° dans la languette. Ensuite, enfoncez entièrement la tête des clous à l'aide d'un chasse-clou, afin que la languette s'ajuste parfaitement dans la rainure de la rangée suivante.

    Raccourcir

    Coupez la dernière planche de la première rangée à la bonne taille. La chute vous servira à commencer la seconde rangée du plancher. Vous minimisez ainsi les pertes.

    Si vous optez par contre pour un motif en coupe de pierre, commencez une rangée sur deux avec la moitié d'une planche.

    Rainure et languette

    Enfoncez la seconde rangée de planches avec la rainure sur la languette de la précédente.
    Utilisez un bout de planche pour donner quelques petits coups de marteau sans abîmer la rainure.
    Fixez les planches en clouant la languette.
    Une fois que votre plancher est totalement en place, retirez toutes les cales.

    Les plinthes

    Les plinthes, d'une épaisseur de 10 à 15mm, vous permettent de cacher le joint de dilatation entre le plancher et le mur.

    Clouez-les au mur ou collez-les avec une colle de montage. L'avantage de la colle est que vous n'aurez pas à masquer l'emplacement de clous.

    Poncer

    Poncez le plancher dans le sens de la longueur avec du papier abrasif de grain moyen.

    Puis poncez à nouveau avec un grain plus fin.

    Enlevez soigneusement les poussières avant de commencer le vernissage.

    Pose collée d'un parquet

    Préparation

    Le bois massif (plancher ou parquet) doit d'abord s'acclimater : entreposez les lames dans la pièce environ 10 jours avant de commencer. Le bois emballé hermétiquement ne doit pas être sorti de son emballage. Il est en effet très sec : il absorberait l'humidité de l'air. Le bois se dilaterait et les languettes risqueraient de ne plus s'emboîter correctement dans les rainures. La dilatation ne pose pas de problème une fois que le parquet est en place.

    Le support

    Un parquet massif de minimum 2cm d'épaisseur peut être posé sur des lambourdes placées à maximum 40 cm de distance. Une chape en béton convient également, dans ce cas collez directement le parquet sur le béton.

    La colle

    Utilisez une colle monocomposant spéciale parquet massif. Evite toute déformation du parquet et convient également pour sols chauffants.

    Où commencer ?

    Si vous posez le parquet dans une seule pièce, vous pouvez commencer le long d'un mur.
    Prévoyez un joint de dilatation de 0,5 à 1cm contre le mur. Les parquets sont souvent posés en continu dans plusieurs pièces. Il faut commencer là où le parquet sera le plus long. Soyez précis et posez la première rangée parfaitement droite, sinon les rangées suivantes ne s'aligneront pas bien.

    Encoller

    Laissez la colle dans le récipient où vous l'avez préparée. Encollez le béton à l'aide d'un peigne à colle.
    Répartissez soigneusement la colle de façon à ne voir que les lignes du peigne sur le béton.

    Trop de colle rend le travail plus difficile !
    Etalez la colle dans le sens de la longueur du parquet. Au début, n'encollez pas de trop grandes surfaces.

    Largeurs irrégulières

    Un parquet de chêne est souvent posé avec des lames de largeurs différentes.
    Il convient donc de mélanger le plus possible les largeurs et de suivre le moins possible la logique.

    Les irrégularités

    Les différentes lames présentent des variations de couleur. La règle générale veut qu'on mélange le plus possible les lames.

    Ne posez jamais deux lames très claires ou très foncées l'une à côté de l'autre.
    Les tâches sombres sur les lames sont des décolorations dues à la lumière.
    Elles disparaîtront lors du ponçage.

    D'abord une extrémité

    Posez d'abord une extrémité de la lame contre le petit côté de la lame précédente.

    Abaissez ensuite la lame dans la colle et pressez-la contre la rangée précédente.

    Placez un morceau de bois dur contre la lame et frappez à la masse pour emboîter la languette dans la rainure encollée.
    Commencez toujours par l'extrémité libre pour revenir vers la jonction. Vous consolidez ainsi le raccord entre les deux lames.

    Les chambranles

    Utilisez une fraiseuse à lamelles pour raccourcir les chambranles. Réglez la hauteur à l'aide d'un morceau de carton. Attention : évitez de toucher le mur pour ne pas abîmer votre machine.
    Vous pouvez aussi placer un morceau de parquet contre le chambranle et raccourcir celui-ci avec une scie manuelle.

    Les formes complexes

    Dans notre exemple, le mur forme un arc de cercle.
    Il n'est pas nécessaire de raccourcir les lames dans cette forme. Quelques têtes en obliques suffisent puisqu'elles seront recouvertes par les plinthes.
    Il est plus important de prévoir un joint de dilatation suffisant.

    Les bords

    La pose de la dernière lame contre le mur peut souvent poser problème comme c'est le cas ici. Comme le mur est légèrement bombé, il faudra scier une forme concave dans la lame.

    Comment la dessiner ?

    Placez la lame sur la précédente.
    Posez par-dessus une autre lame que vous poussez contre le mur,tout en marquant la lame en-dessous. Vous voyez ainsi où vous devez scier.
    Découpez la lame un peu plus loin que le marquage et placez la lame.

    Comme il n'est plus possible d'utiliser la masse, vous pouvez vous aider d'un pied de biche si le mur est assez solide.
    Sinon, utilisez un crochet spécial sur lequel on frappe avec la masse.

    Finition

    Décireurs

    Les décireurs suppriment les taches et les anciennes couches de cire. Ils rendent au bois sa teinte naturelle.

    Sous-couche

    Une sous-couche (bouche-pores) empêche le bois de foncer et la formation de taches. Il assure une meilleure adhésion des couches de finition et en réduit le nombre.

    Vernir ou vitrifier

    Le vernissage et la vitrification protègent le bois des taches. L'aspect peut être au choix mat, satiné, brillant ou ciré.

    A base de solvants

    Très grande résistance à l'usure, aux frottements, aux produits chimiques.
    Passage fréquent

    A base d'eau

    Grande résistance à l'usure, faible odeur, séchage rapide. Ne jaunit pas.
    Passage normal

    Application

    Appliquez le produit au rouleau ou au pinceau plat.
    Appliquez-le d'abord en oblique, puis terminez dans le sens du fil du bois. Laissez sécher suffisamment.
    Poncez légèrement la surface avant la deuxième couche et dépoussiérez. Prévoyez éventuellement une troisième couche pour les zones à passage fréquent.

    Cire

    La cire est la finition la plus classique pour les parquets.
    Elle donne au bois une brillance durable et le nourrit en profondeur.
    Elle est conseillée pour les pièces à passage normal.

    Application

    Appliquez le produit avec une cireuse ou un chiffon. Répartissez la cire uniformément en une couche mince. Laissez sécher suffisamment et terminez avec une brosse à lustrer ou un disque de feutre.
    L'opération peut être répétée une à deux fois par an.

    Huile

    L'huile pour parquet pénètre profondément dans le bois et donne au bois un aspect mat naturel.
    Ce produit nourrit et protège le bois, et est conseillé pour les pièces à passage normal.

    Application

    Appliquez l'huile en croisant les coups de rouleau (comme pour le vernissage) et laissez sécher. L'huile doit durcir pendant quelques jours. Attendez 48 heures avant de marcher.

    Lasure

    La lasure protège votre parquet et modifie son aspect.

    Polish parquet

    Il redonne l'éclat aux parquets et aux planchers vitrifiés, atténue les griffes superficielles et protège contre l'usure et les salissures tenaces.

    Entretien

    N'utilisez jamais des produits agressifs pour nettoyer votre parquet. Evitez surtout les produits contenant de l'ammoniaque ou du chlore. Aspirer ne pose aucun problème. Il existe des produits spécifiques pour l'entretien d'un parquet ou d'un plancher. Ils rendent à votre parquet tout son éclat, sèchent rapidement, et conservent le caractère naturel de votre parquet.

    Entretien d'un parquet vitrifié

    Utilisez un aspirateur pour dépoussiérer et entretenez votre sol régulièrement avec un nettoyant pour parquet spécial. Appliquez de temps en temps du polish avec un chiffon humide.

    Entretien d'un parquet huilé

    Enlevez les poussières à l'aspirateur. Pour les zones s'usant rapidement, appliquez de temps en temps une couche d'huile pour parquet, surtout si le revêtement est abîmé.