Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Peindre des portes intérieures

Quelques règles de base

 

La plupart des professionnels conseillent de peindre les portes en position verticale et nous rejoignons cette idée. Mais si vous disposez de tréteaux et que cela vous semble plus facile, vous pouvez naturellement aussi y déposer les portes et les peindre en position horizontale. Le dessous d’une toute nouvelle porte qui n’a encore jamais été peinte (beaucoup de portes peintes ont déjà reçu une couche d’apprêt) doit d’ailleurs également être recouvert d’une couche de peinture. Dans le cas contraire, la porte peut absorber de l’humidité à cet endroit et, éventuellement, se déformer. Les tréteaux peuvent être d’une aide précieuse pour peindre le bas d’une porte, bien que vous puissiez également la poser, le temps nécessaire, sur une table ou tout autre meuble solide.

Quoi qu’il en soit, toute quincaillerie (clenches, rosettes et charnières) doit être préalablement enlevée.

Entrouvrez la porte et maintenez-la fermement au moyen d’une cale que vous placez entre la porte et le sol.

Dégraissez la porte (à l’aide d’ammoniaque par exemple), poncez-la légèrement et éliminez la poussière.

Si la porte n’a pas encore été peinte, appliquez une fine couche d’apprêt. Si vous apercevez de petits trous ou autres dégâts, appliquez-y avant toute chose un enduit (au moyen d’un mastic spécifique ou universel). Certaines peintures ne nécessitent pas de couche d’apprêt et vous permettent de commencer directement la finition (le plus souvent en appliquant deux couches). Dans ce cas, poncez aussi légèrement la surface de la porte à l’aide d’un fin papier de verre.

Ensuite, divisez en pensée la surface de la porte en quatre (cela peut aussi être six ou huit panneaux). Trempez le pinceau dans la peinture (laquée) et remplissez le panneau situé en haut à gauche avec des traits de pinceaux verticaux. 

Effectuez ensuite des mouvements horizontaux avec votre pinceau, de gauche à droite, de façon à bien étendre la peinture et repassez ensuite (sans tremper à nouveau le pinceau dans la peinture) de manière verticale, de bas en haut.

Trempez ensuite à nouveau le pinceau dans la peinture et abordez immédiatement le panneau suivant, situé en haut à droite. Vous éviterez ainsi que les bords ne sèchent.

Continuez de cette manière vers le bas. Veillez à éviter la formation de gouttes sur la partie inférieure de la porte.

A l’aide d’un rouleau ?

 

Si vous souhaitez utiliser un rouleau à peinture, divisez aussi la porte en quatre panneaux imaginaires, appliquez d’abord quelques traits verticaux à l’aide du pinceau et passez ensuite le rouleau le plus rapidement possible dans le sens horizontal. Moins de temps la peinture aura pour sécher, mieux elle pourra s’appliquer et plus beau sera le résultat. 

Une fois la porte entièrement peinte, étendez une dernière fois la peinture appliquée dans le sens vertical. Procédez de bas en haut afin d’éviter les dégoulinements. Un rouleau n’est évidemment intéressant que pour les portes totalement lisses.

 

Les portes à panneaux

 

Pour créer une impression de profondeur, les panneaux étaient autrefois peints dans une couleur différente du reste de la porte. Pourquoi ne pas essayer ? Attribuez aux panneaux la couleur la plus foncée, revêtez les parties qui les entourent d’une couleur plus claire et peignez l’encadrement dans une couleur intermédiaire. 

 

Des panneaux d’imitation sur une porte plane ?

 

Les portes planes vous semblent banales ? Peignez-y des panneaux d’imitation et créez une illusion tridimensionnelle.  

Prenez les mesures de la porte. Déterminez ensuite le nombre de panneaux que vous souhaitez et leur grandeur, ainsi que les dimensions des profils d’imitation et des montants. Dessinez au crayon la taille des panneaux sur la porte.

Mélangez deux nuances de la peinture choisie, l’une plus claire que l’autre, et peignez les panneaux dans la teinte la plus sombre.

Laissez sécher et peignez ensuite le reste de la porte dans la couleur plus claire, en commençant par les montants du milieu, puis les profils et ensuite les montants extérieurs.

Quand la porte est bien sèche, donnez-lui plus de profondeur en peignant de “l’ombre” sur les bords des panneaux. Pour cela, mélangez une teinte encore plus sombre et une teinte plus claire que la couleur d’origine. 

Déterminez de quel côté la lumière éclairera la porte. Le bord supérieur le long des panneaux et les bords latéraux les plus proches de la lumière doivent avoir la teinte la plus sombre. Le bord inférieur ainsi que les autres bords latéraux se verront quant à eux attribuer la teinte la plus claire.

 

Repeindre une porte

 

Eliminez la couche de peinture uniquement si celle-ci est en très mauvais état. Vous pouvez le faire à l’aide d’un grattoir, de produits décapants spécifiques ou – nous vous le conseillons – à l’aide d’un décapeur thermique. Dans le premier cas, veillez à bien vous protéger les mains et les yeux, dans le deuxième, protégez uniquement vos mains. Dans les deux cas, faites attention à ne pas endommager le bois. Il est également recommandé dans ce cas d’enlever la porte de ses gonds, de retirer toutes les quincailleries et d’effectuer le travail à l’extérieur.
Après le décapage, le bois doit également être poncé. Dans certains cas, il est préférable de passer avec un peu de laine d’acier ou d’utiliser une brosse d’acier afin d’éliminer tout résidu de peinture.

Quelques conseils de ponçage

N’utilisez pas de disque abrasif sur une perceuse car cela provoquerait de vilaines rayures circulaires. Une ponceuse vibre avec de plus petits mouvements et évite donc les rayures.

Pour les plus petites surfaces, de même que pour aplanir des parties déjà poncées à la machine, vous avez besoin d’un petit bloc à poncer (en caoutchouc, en liège ou en bois) autour duquel est appliqué un papier de verre à grains très fin. Prenez le petit bloc solidement en main, maintenez le papier bien en place et poncez dans le sens des nervures du bois.

Dans les coins ou les bords difficilement atteignables, le petit bloc ne vous sera pas utile. Dans ce cas, pliez en quatre un petit bout de papier de verre d’environ 15 x 15 cm et pressez fortement le pli. Maintenez le papier plié avec le double pli dans le sens opposé à vous, placez le pli dans ou contre l’endroit qui doit être poncé et effectuez de légers va-et-vient. Quand le pli est usé, pliez le papier à un autre endroit.

Après quelques ponçages, la surface doit être dépoussiérée.

Le papier de verre ne peut pas être coupé car cela émousse les ciseaux et les couteaux. Mieux vaut plier le papier à plusieurs reprises pour ensuite le déchirer.

Du papier de verre “saturé” de poussière peut être secoué ou nettoyé, par exemple, à l’aide d’une brosse à vaisselle.

Si vous utilisez du papier de verre imperméable, il faut le mouiller avant de commencer à poncer. Vous éviterez ainsi de faire de la poussière. Du papier de verre imperméable qui est saturé peut être trempé dans de l’eau (tiède) pour être ensuite nettoyé à l’aide d’une vieille brosse à vaisselle.

Que vous ponciez manuellement ou à l’aide d’une ponceuse, veillez à toujours bien protéger vos voies respiratoires à l’aide d’un masque antipoussière.

 

Résoudre les petits problèmes

Si une porte coince dans le bas, c’est généralement dû au fait que le bas de la porte n’est pas peint, favorisant ainsi l’absorption d’humidité. Enlevez la porte de ses gonds, séchez-en bien le bas et poncez à l’aide d’une feuille de papier de verre brut (si le dessous de la porte est sérieusement altéré, faites de préférence appel à un professionnel). Protégez avec une couche d’apprêt et repeignez.

Si une porte coince dans le haut, il se peut qu’il faille éliminer un peu de peinture ou même un peu de bois. Déterminez quelle partie dépasse. Si vous arrivez à travailler sur un escabeau stable et pouvez bien bloquer la porte, il n’est pas nécessaire de la décrocher pour effectuer ce travail.  

Violette Goethals

 

Conseils

Si vous souhaitez appliquer une couleur différente à chaque face d’une porte, la règle suivante est d’application : si la porte s’ouvre vers l’intérieur, le côté étroit comprenant la platine (plaque de métal que traverse le pêne de la serrure) se verra attribuer la même couleur que la pièce. Dans le cas contraire, vous y appliquerez la couleur de l’autre espace.

Détachez toujours la charnière du bas en premier. Sinon la porte risque de basculer vers l’avant et d’être suspendue de tout son poids sur la charnière du bas, qui, de ce fait, se tordra.

Une porte peut être peinte avec de la peinture mate, semi-mate (satinée) ou brillante. Pour de grandes portes lisses, cette dernière option n’est cependant pas à conseiller car des réflexions de lumière gênantes peuvent alors se produire. Dans le cas de portes comprenant une grande surface en verre, le brillant ne pose aucun problème. Les peintures brillantes sont plus résistantes et attirent moins la poussière.

L’usage du rouleau n’est pas tellement approprié pour les peintures brillantes. Le rouleau en mohair a la particularité gênante de se charger statiquement lors de son utilisation. Ainsi, de petites particules de poussière peuvent demeurer sur la peinture.

Un des secrets pour appliquer de la laque est de ne pas prendre trop de peinture sur son pinceau. L’idéal consiste à tremper les poils dans à peine 2,5 cm de peinture et d’éliminer ensuite l’excédant sur le bord intérieur du pot
de peinture.

Dans les vieilles maisons (d’avant 1960), la peinture utilisée pour les portes peut parfois comporter du plomb. N’utilisez jamais un brûleur ou du papier de verre pour éliminer ce type de peinture. Dans ce cas, un produit décapant est à conseiller. Veillez évidemment à effectuer ces travaux à l’extérieur et à déposer les déchets au parc à conteneurs.

 

Matériel utile

 

. Brosse de peintre
. Papier de verre
. Masque antipoussière
. Truelle, grattoir
. Décapeur thermique
. Gants de travail
. Couche d’apprêt (pour le bois)
. Peinture (à bois)
. Tournevis
. Cales en bois
. Dégraissant
. Loque à poussières

. Rouleau à peinture et récipient
. Tréteaux
. Grattoir à peinture ou racloir
. Produit décapant
. Mastic
. Laine d’acier
. Brosse d’acier