Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Soigner vos plantes d'intérieur

Bien souvent aujourd'hui, les plantes sont vendues dans des pots en plastique, moins lourds, fragiles et onéreux que ceux en terre cuite. Pourtant, les récipients en poterie sont nettement préférables. En dehors des critères purement esthétiques, ils peuvent contribuer largement à l'ambiance d'une pièce, leur caractère poreux permet une "respiration" des racines. N'hésitez donc pas à rempoter vos plantes lors de leur achat, d'autant que beaucoup d'entre-elles sont vendues dans un substrat à forte teneur en tourbe qui, s'il facilite l'enracinement des débuts, s'avère incomplet sur le long terme.

  • Soigner vos plantes d'intérieur

    Télécharger le PDF
  • La lumière

    C'est la source de la plupart des problèmes survenant à l'intérieur. La lumière est essentielle à la bonne santé des plantes. Pour cette raison, on conseille de placer les pots près des fenêtres, mais pas toujours en plein soleil (voir l'étiquette conseil sur le pot). L'intensité lumineuse diminue fortement avec la distance, ainsi à 2 m d'une fenêtre, une plante reçoit 4 fois moins de lumière que si elle était placée juste derrière. On estime que la zone optimale pour installer les plantes est au maximum à 1,50m des fenêtres.

    A noter : bien souvent, le jaunissement du feuillage est souvent dû à un manque de lumière, alors que l'on pense naturellement à un manque d'arrosage!

    La chaleur

    Les plantes souffrent d'une chaleur excessive! En fait, dans nos appartements, température élevée rime souvent avec sécheresse de l'air. Or, un degré élevé d'hygrométrie est nécessaire pour la bonne santé des plantes d'intérieur. Un compromis acceptable sans transformer nos maisons en glacières, se situe vers 18°C. Et en plus, vous aurez la satisfaction d'économiser de l'énergie. Attention à la proximité des radiateurs : les cactus s'en accommodent; pas les plantes vertes... Par ailleurs, certaines plantes ne tolèrent pas des températures aussi élevées. C'est notamment le cas des plantes dites d'orangerie : bougainvillée, laurier-rose, citronnier, oranger... Préférez leur une véranda.

    L’humidité atmosphérique

    L'humidification de l'air est capitale. Les origines tropicales de nombreuses plantes leur font préférer un taux d'hygrométrie de 70 à 90%, rarement atteint en appartement. Nos ambiances trop sèches ont souvent pour conséquence le jaunissement des feuilles, les extrémités qui brunissent et sèchent, la chute brutale des boutons floraux, la croissance interrompue... Pour pallier ce problème, la solution la plus simple consiste à brumiser régulièrement le feuillage à l'aide d'un vaporisateur.
    Une autre solution, est de placer les pots sur un lit de billes d'argile, dans un bac peu profond que vous remplissez d'eau. Les racines ne touchent donc pas l'eau, et l'eau en s'évaporant crée autour de la plante une atmosphère humide bénéfique.

    L’arrosage

    Le manque d'arrosage se repère aux feuilles avachies, aux fleurs fripées : un peu d'eau et cela s'arrangera. En revanche, l'excès d'eau produit des effets redoutables. Les racines, asphyxiées, pourrissent alors. Les feuilles se ramollissent et brunissent, et il est alors souvent trop tard. En hiver, les plantes se contentent d'un arrosage par semaine à un arrosage tous les 15 jours pour les plus "ligneuses" (c'est à dire celles avec des tiges dures ou des troncs : ficus, palmiers, philodendron...).

    Le rempotage

    Introduction

    Les sels minéraux et autres substances nécessaires aux plantes sont puisés dans la terre. Afin de garder de belles plantes, il faut donc renouveler ce substrat régulièrement. L'aération de la terre est aussi primordiale. Malgré vos soins attentifs et les apports d'engrais, des rempotages réguliers sont donc nécessaires pour assurer un développement correct et une bonne santé à nos plantes.

    Choix des pots

    Pot en terre cuite

    Le caractère poreux des pots en terre cuite laisse respirer les racines.

    Bacs à réserve d'eau

    Vos plantes seront toujours en bonne santé dans des bacs à réserve d'eau si vous prenez soin de ne pas remplir la réserve aussitôt qu'elle est vide. Il faut attendre que la terre sèche durant 4 à 5 jours entre 2 arrosages.

    Quand rempoter

    Le rempotage est absolument nécessaire lorsque les racines sont trop à l'étroit et ne peuvent plus se développer. Pour le savoir, saisissez la plante par la base de la tige, retournez-la et retirez le pot, en le tapotant si besoin contre le rebord d'une table. Si de nombreuses racines sans terre apparaissent, il est temps de rempoter. Préférez le printemps, les plantes sortent de leur repos hivernal et les racines reprennent leur activité ou la fin de l'été après une forte croissance.

    Comment faire?

    Choisissez un pot en terre cuite d'un diamètre légèrement supérieur à l'ancien (2 à 4 cm maximum). Placez sur le trou au fond du pot un tesson de poterie, un gros caillou ou quelques billes d'argile.
    Ceci évitera que les racines n'obstruent ce passage nécessaire à l'écoulement de l'eau. Mettez quelques centimètres de terreau au fond du pot, placez la motte au milieu et comblez le pourtour avec du terreau, jusqu'à 2 cm environ du bord afin d'éviter les catastrophes lors des arrosages! Arrosez abondamment pour tasser la terre et éviter que des poches d'air restent au contact des racines. Si le terreau se tasse un peu trop, faites un petit apport supplémentaire.

    Le surfaçage

    Certaines plantes sont trop lourdes ou trop volumineuses pour être rempotées. Cette opération consiste à ôter quelques centimètres de terre sur le dessus du pot, et à la remplacer par du terreau neuf. Les arrosages entraîneront les éléments nutritifs vers les racines.

    Quelques types de plantes: conseils spécifique

    Ficus

    Il est robuste et facile à maintenir en bonne santé. Evitez la culture en bacs à réserve d'eau: les racines brisent la grille de protection et la plante est alors solidaire du pot! Ce ficus réclame pour une bonne croissance une lumière vive, sans soleil direct. Placez-le dans une pièce très éclairée.

    Chaleur

    Il apprécie les pièces modérément chauffées. L'hiver, une température de 15°C lui suffit largement. Au delà de 22°C lui est néfaste.

    Arrosage

    Arrosez modérément, une fois par semaine. Attendez que le terreau sèche entre 2 arrosages, et employez si possible une eau non-calcaire. Il appréciera que vous brumisiez son feuillage.

    Engrais

    Engrais liquide tous les 15 jours au printemps, ou bien bâtonnets 3 fois l'an.

    Chute des feuilles

    S'il est normal qu'une partie du feuillage tombe chaque année, la chute de feuilles vertes signale souvent une brusque variation de température (courant d'air, déplacement du pot...) ou bien une obscurité mal supportée. N'augmentez pas les arrosages.

    Feuilles jaunes

    Elles signalent généralement une attaque, assez fréquente, des araignées rouges : traitez alors avec un acaricide vendu en magasins spécialisés. Il peut aussi s'agir d'un excès d'arrosage : espacez-les davantage, et veillez à ne pas laisser stagner d'eau au fond de la soucoupe.

    Fougères

    Lumière moyenne à faible. Beaucoup d'humidité ambiante : parfaites en salle de bain.

    Hibiscus

    Nécessite un bon éclairage. Laissez sécher la terre entre 2 arrosages. Apports d'engrais tous les 15 jours en période de floraison. Sensible aux pucerons.

    Philodendron

    Brumisez régulièrement le feuillage, qui aimera en outre être nettoyé quelques fois par an avec une éponge trempée dans un mélange d'eau et de bière (pour le brillant).

    Yucca

    Le yucca est généralement vendu en container plastique, en forme de touffe avec un tronc simple ou bien en "totem", avec plusieurs troncs de tailles différentes. Vérifiez bien lors de l'achat que la plante possède un minimum de stabilité.
    Si les troncs bougent énormément dans le terreau, c'est que l'enracinement est déficient. Remettez alors du terreau en surface et tassez fortement autour des troncs.

    Soins généraux

    Lumière
    Le yucca se plaît à la lumière. Réservez-lui un emplacement proche d'une fenêtre. Attention, le soleil ne doit pas frapper sur les vitres aux heures les plus chaudes de la journée !

    Arrosage
    Environ tous les 10 jours en hiver ; 2 à 3 fois par semaine en été pour maintenir le substrat humide. Si les feuilles les plus jeunes blanchissent, c'est que vous arrosez exagérément. Laissez alors sécher la motte entre 2 arrosages.

    Brumisation
    Par temps sec, n'hésitez pas à vaporiser votre plante, de préférence avec de l'eau non calcaire. Ces brumisations permettent d'ôter une grande partie de la poussière sur les feuilles, et préviennent également les attaques d'araignées rouges.

    Fertilisation
    En été, effectuez toutes les 2 semaines un apport d'engrais liquide pour plantes vertes. Vous pouvez également inclure dans le mélange terreux un engrais à libération lente sous forme de petites billes à l'occasion d'un rempotage. Pas d'engraissement en hiver.

    Feuilles jaunies
    Leur apparition est normale ; le yucca renouvelle son feuillage. Ne les taillez pas : laissez-les sécher d'elles-mêmes avant de les arracher d'un coup sec.

    Rempotage
    A effectuer à la sortie de l'hiver, dans un pot légèrement plus grand que l'actuel, avec un mélange de sable, tourbe et terre de jardin.

    Les plantes grasses

    Elles se passent d'arrosage fréquent, car leurs feuilles sont gorgées d'eau (l'humidité est leur principal ennemi). Ne leur donnez que rarement à boire, en hiver. Quand il fait chaud, projetez, une ou deux fois par semaine, sur leurs feuilles, de fines gouttelettes d'eau.

    Les traitements bio

    Cochenilles

    La cochenille se présente sous 2 formes: des amas cotonneux plus ou moins répartis sur les tiges et le dessous des feuilles, ou bien des capsules marron de petite taille qui cèdent sous l'ongle en révélant une poudre blanche. Si l'invasion est de faible ampleur, le mieux est de vous armer de coton, que vous trempez dans de l'alcool à brûler et utilisez pour nettoyer les parties infestées. Si l'attaque est massive, alors vaporisez sur la plante un mélange faiblement dosé d'alcool à brûler et de liquide vaisselle. Laissez agir une demi heure, puis rincez abondamment à l'eau claire.

    Mouches blanches

    Ce sont ces minuscules mouches qui tapissent le dessous des feuilles. Ce sont des aleurodes, elles n'aiment pas la fraîcheur. Si vous le pouvez, placez donc la plante infestée dans une pièce fraîche ou à défaut sur le balcon : vers 12°C, elles devraient partir.

    Acariens

    Ces araignées minuscules qui rendent le feuillage gris et poisseux n'aiment pas l'humidité. Pour éviter leur apparition, l'idéal est de vaporiser régulière- ment vos plantes. Pour contrer une invasion, vous pouvez faire tremper longuement le pot dans une bassine remplie d'eau, puis enfermer la plante dans un sac en plastique transparent. L'humidité qui y régnera aura raison en quelques jours de ces mauvais sujets.

    Soins et précautions lors des vacances

    Introduction

    En partant, comme tout le monde, vous fermez les volets ou vous occultez vos fenêtres. Problème : une obscurité complète qui se prolonge plus d'une semaine est fatale à de nombreuses plantes, car l'été n'est pas une période de repos végétatif, mais au contraire de pleine croissance.

    Si votre maison ou votre appartement est doté d'un puits de jour ou d'un Vélux. Evitez ici le piège de la baignoire remplie d'eau : les plantes ne supportent pas d'avoir les racines dans l'eau en permanence. C'est la raison pour laquelle il faut vider les coupelles après arrosage.

    Si vous disposez d'une véranda ou d'un balcon, c'est un emplacement idéal. Attention, trop de soleil et vous retrouveriez vos plantes complètement grillées. N'hésitez pas à disposer des caches, canisses ou autres protections solaires. Prévoyez une alimentation en eau.

    L’arrosage

    Ce n'est pas comme l'hiver, où de nombreuses plantes tiennent 3 à 4 semaines sans arrosage s'il ne fait pas trop chaud.En été, l'eau est indispensable. Les bacs à réserve d'eau sont une solution, mais ne sont pas adaptés à toutes les plantes, ils autorisent en moyenne une absence d'arrosage pendant 3 semaines. Attention ! Pas question de rempoter in extremis l'une de vos plantes dans un tel bac à 2 jours du départ en vacances, elle n'aurait pas le temps de s'enraciner.
    Astuce: Une bouteille d'eau minérale renversée, dont vous aurez préalablement percé le bouchon d'un petit trou, et que vous placerez au contact de la terre. Une alimentation en eau faible : économique et efficace.

    Micro-irrigation

    On trouve aujourd'hui dans le commerce des systèmes de goutte-à-goutte d'intérieur. Ces kits sont tout à fait simples d'emploi et performants. Dotés d'un programmateur autonome, ils vous permettent de partir l'esprit tranquille.

    Sortie du jardin

    Evidemment, si vous disposez d'un jardin, la meilleure solution est encore de sortir vos pots à l'extérieur. Vous réglez ainsi les problèmes d'éclairage, et si vous avez pris soin de choisir un coin d'ombre : le plein soleil ne serait pas supporté, l'humidité de l'air suffira généralement à maintenir vos pots en état (en plus des pluies éventuelles). N'hésitez pas à sortir ainsi toutes vos plantes grasses, palmiers d'intérieur, ficus, agrumes, amaryllis, chlorophytum, hibiscus, amaryllis, papyrus, cyclamen...

    Trucs et asstuces

    Emplacement

    Il est conseillé de déplacer les plantes d'un quart de tour, toutes les semaines, afin qu'elles ne se déforment pas, attirées par le soleil.

    Nettoyage des feuilles

    Ne jetez plus vos fonds de bière ou de vin rouge! Quelques gouttes sur un chiffon doux nettoieront et feront briller les feuilles de vos plantes.

    Quand doit-on arroser des plantes?

    Tapotez les pots des plantes avec un couteau. Si le son rendu est sourd, pas besoin d'arroser. Si le son est clair, alors la plante a besoin d'eau.

    Quand la terre, sèche, se décolle du pot c'est que la plante est déshydratée. Là, il vaut mieux immerger le pot (avec la plante) dans un évier rempli d'eau. Neutralisez le calcaire de l'eau en ajoutant quelques gouttes de vinaigre à l'eau d'arrosage.