Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Engrais et herbicides

Brico propose une multitude d’engrais et d’herbicides. Il est parfois bien difficile de faire une sélection parmi cette large gamme de produits. Découvrez les différents types d’engrais et déterminez celui qui correspond le mieux aux besoins spécifiques de vos plantes. Choisissez également le moment opportun pour l’épandre. Et si votre objectif est plutôt de vous débarrasser de plantes indésirables, cette fiche vous renseignera aussi sur le remède à utiliser en fonction du résultat poursuivi.

  • Engrais et herbicides

    Télécharger le PDF
  • Les engrais

    Introduction

    Les engrais sont des substances qui apportent des compléments nutritifs aux plantes pour augmenter leur croissance, leur rendement et la qualité de celles-ci. L'action d'apport d'engrais s'appelle la fertilisation. Ils sont ajoutés au sol lors du jardinage.
    Il y a trois types d'engrais : les engrais organiques, les engrais minéraux et les engrais organo-minéraux. Les engrais amènent les éléments nutritifs au végétal et les amendements modifient la structure et l'acidité du sol, ce qui permet aux plantes de profiter au maximum des engrais. Il y a donc les amendements pour la qualité du sol et les engrais pour les plantes.

    Rôle des engrais

    Pour grandir et arriver à maturité les plantes ont besoins d'eau, d'énergie solaire et d'éléments nutritifs qu'elles trouvent sous forme minérale dans le sol, de CO2 apporté par l'air. La plante contient 25% de matière (tige et feuilles) et 75% d'eau. Connaître et respecter quelques règles est indispensable pour une bonne croissance et un rendement optimal des plantes.

    La 1ère est de respecter le PH du sol :

    trop acide, il est mal supporté par les plantes et peut même manger les engrais que l'on donne. Idéalement, le PH doit être neutre et se trouver aux alentours de 6,5-7.

    La 2ème règle est de faire analyser le PH du sol tous les 3-4 ans.

    On reconnaît un sol acide à quelques constatations : le sol verdit quelques jours après le bêchage, les renoncules apparaissent. En cas de sol acide ne donnez jamais de sulfate, cela augmente l'acidité du sol. Vous trouverez des tests standards dans votre jardinerie.

    Mettez un peu de terre du jardin dans l'éprouvette et ajoutez la poudre fournie avec le kit.

    Ajoutez de l'eau distillée jusqu'au niveau inscrit sur l'éprouvette.

    Mettez le couvercle et secouez. Après quelques secondes, le liquide change de couleur. Vous pouvez alors comparer avec le tableau fourni dans le kit.

    La 3ème règle est de rectifier le PH du sol.

    • Pour un sol trop acide, appliquez de la chaux (10kg/are) pendant 2 ans. L'apport se fait en novembre pour éviter de nuire aux cultures. Si vous devez en apporter au printemps ou en été, utilisez de la marne calcaire. Faites attention au surdosage car la chaux mange l'humus, ce qui appauvrit le sol.
    • Pour un sol contenant trop de calcaire, donnez du souffre 2,5kg/are. Pour augmenter le volume ajoutez du sable du Rhin sec. Le résultat se fait sentir après deux ou trois ans.

    Eventail des valeurs de PH du sol pour une bonne croissance

    PH Niveau d'acidité Plantes
    3,5/4 Extrêmement acide Rien ne pousse
    4/4,5 Très acide, sol tourbeux Conifères
    4,5/5 Très acide Myrtilles, airelles, rhododendrons
    5/5,5 Modérément acide Pommes de terre, tomates, framboises
    5,5/6 Modérément acide Graminées
    6/6,5 Légèrement acide La plupart des plantes potagères et ornementales
    7/4,5 Neutre à légèrement alcalin La plupart des plantes potagères et ornementales

     

    La 4ème règle est de connaître les besoins d'une plante.

    Besoins nutritif des plantes
    Les éléments de base sont : l'azote (N), le phosphore(P), le potassium(K).
    Les éléments secondaire : le calcium(Ca), le souffre(S), le magnésium(Mg).
    Les oligo-éléments : le fer(Fe), le manganèse(Mn), le molybdène(Mo), le cuivre(Cu), le bore(B), le zinc(Zn), le chlore(Cl), le sodium(Na), le cobalt(Co), le vanadium(V) et le silicium(Si).
    On retrouve ses éléments dans les engrais composés: engrais N, NP, NK, PK, NPK

    Les éléments secondaires se trouvent normalement en quantité suffisante dans le sol et ils ne sont ajoutés qu'en cas de carence. Les plantes ont besoin surtout des éléments de base. L'azote le phosphore et le potassium sont donc les éléments que vous devez ajouter le plus souvent à votre sol.

    L'azote sert au développement de toutes les parties aériennes de la plante. Au printemps lorsque la végétation et les légumes feuilles démarrent ou lorsque vous plantez, il est profitable mais sans excès pour ne pas nuire au développement des fleurs, des fruits ou des bulbes.

    Le phosphore intervient dans la résistance des plantes et le développement racinaire. Il influence la maturité, la qualité et le coloris des fruits.

    Le potassium favorise la floraison et le développement des fruits. Il est nécessaire pour toutes les plantes à bulbes, forme les graines et est nécessaire aux légumineuses.

    La chaux joue un rôle sur le squelette, la qualité des tissus. Elle est bonne pour les fruits à noyaux.

    Le magnésium (Mg) est un élément de la chlorophylle. Des tâches sur les feuilles montrent un manque.

    Le fer (Fe) participe à la construction des parties végétales. Des feuilles jaunes indiquent un manque.

    En plus des ces éléments de base, les plantes ont besoins d'autres éléments mineurs en très petites quantités tel que : le chlore, le bore, etc. Vous pouvez les trouver dans certains engrais spécifiques.

    Rôle des éléments chimiques principaux sous les sols (N,P,K)

    Eléments Plantation favorisées Fonction Signes de carence Cultures favorisées
    Azote (N) Feuilles Favorise le développement du feuillage et de la partie aérienne. Taille et rendement augmenté, accélération de la végétation et stimule la croissance. Feuillage vert clair ou jaunâtre. Développement diminué. Jeunes plantes, légumes feuilles (choux, salades...), gazons, prairies.
    Acide phosphorique (P) Fleurs, fruits Régule la mise à fruits, la floraison, la fructification. Consolide les tissus, stimule le développement des racines. Feuillage vert très foncé, bronzé ou taché. Rameau chétif, floraison diminuée, maturité des fruits retardée. Arbres et arbustes fruitiers et d'ornement lors de leurs croissance, rosier, légumes fruits (tomates, aubergines...), toutes les fleurs, les légumineuses.
    Potasse (K) Racines, réserve Régule la circulation de la sève et l'assimilation des substances. Améliore l'accumulation des substances de réserve tel que sucres, amidon. Augmente la résistance aux maladies. Améliore la saveur des fruits et la couleur de ceux-ci et des fleurs. Nécroses brunes à la pointe des feuilles et entre les nervures. PLus de sensibilité aux maladies. Les fruits sont moins sucrés et les légumes racines se conservent moins bien. Complète l'acide phosphorique pour les arbres et arbustes fruitiers et d'ornement. Toutes les plantes à bulbes ou tubercules (ail, oignons, pommes de terre). Légumes racines (radis, carottes...)

     

    Rôle des améliorants du sol

    Améliorants Fonctions Remarques
    Chaux

    Augmente le PH. Favorise la vie micro-organique. Décompacteles terres lourdes argileuses.

    Ne convient pas pour les plantes acidophiles. Ne pas mettre en même temps que le fumier.
    Fumier, compost Rend plus perméables et faciles à travailler les terres lourdes. Retient l'eau. Favorise la formation d'humus (la vie microbiennes). Apporte de l'azote, du phosphore, du potasse. La fumier ne doit jamais être frais.
    Terreau Permet un bon encrage des plantes. Retient l'eau, le PH est adapté aux plantes. Permet un bon encrage des plantes. Retient l'eau, le PH est adapté aux plantes.
    Tourbe Donne du corps à la terre trop légère et ameublit les terres lourdes. Retient l'eau, réduit la perte des éléments nutritifs lors de fortes pluie ou arrosage. Ressource limitée.
    Engrais verts Protection du sol et limite la perte de l'azote lors de pluie ou arrosage. Apporte de l'humus avec l'incorporation des plantes. Libère de l'azote qui est facilement assimilable. Couper avant la formation de graines.

     

    Types d'engrais

    Engrais organiques

    Les engrais organiques doivent être utilisés 3 semaines avant les semis ou les plantations.

    • Les engrais organiques d'origine animale : ce sont des déchets industriels tels que les déchets d'abattoirs (sang desséché, corne torréfiée, déchets de poissons, boues d'épuration des eaux). Ils apportent de l'azote à décomposition lente ce qui favorise la multiplication rapide de la microflore du sol.
    • Les engrais organiques d'origine végétale : compostés ou pas, ce sont des résidus verts mais cela peut être aussi des plantes cultivées comme engrais vert ou préparés comme le purin d'ortie ou les algues. Cela peut également être des sous-produits de l'élevage : les fumiers tels que la litière végétale, la paille et le compost.

    Engrais minéraux ou chimiques

    Les engrais minéraux sont des substances d'origine minérale qui sont soit produits par l'industrie chimique, soit par l'exploitation de gisements naturels (phosphate, potasse).

    Les engrais organo-minéraux

    Ils résultent du mélange d'engrais minéraux et d'engrais organiques.

    Avantages et inconvénients

    Les engrais organiques sont composés de beaucoup d'éléments nécessaires. Ils restent dans la terre et apportent de l'humus aux cours des années. Vous devez cependant faire attention de le mettre au bon moment et de prévoir un certain temps avant qu'ils ne soient actifs, car l'engrais doit se transformer dans le sol avant que les plantes puissent l'utiliser. De plus, ils sont un peu plus complexe à mettre en œuvre.

    Les engrais chimiques solubles dans l'eau sont plus faciles à donner, mais, lors de pluie, les plantes n'ont pas le temps de s'en imprégner. Ces engrais passent rapidement dans le sol et le sous-sol pour se répandre dans la nappe phréatique. Vous pouvez pour retenir l'engrais faire en sorte que votre sol contienne un bon humus (par exemple : humus provenant de la décomposition d'un fumier ou de votre bac à compost).

    Applications des engrais

    Les engrais organiques pour engraisser le sol

    Ces engrais, tels que le fumier, le compost ou la paille, sont incorporés dans le sol en profondeur.

    Bêchez à l'automne. Tendez un cordeau et bêchez sur toute la largeur (largeur du fer de la bêche à +/- 30cm de profondeur).

    Elargissez la tranchée en creusant parallèlement +/- 60cm ou 2 fers de bêche. Mettez la terre de côté elle servira pour reboucher la tranchée.

    Videz les matières organiques dans la tranchée sur 3 à 8cm d'épaisseur.

    Creusez une deuxième tranchée de 60cm derrière la première et jetez la terre que vous enlevez sur les matières organiques. Mettez ensuite les matières organiques dans la 2ème tranchée et ainsi de suite.

    L’engrais foliaire

    Il est utilisé en pulvérisation directement sur les feuilles. L'absorption est limitée.

    L’engrais liquide

    Versez une dose (bouchon) de liquide concentré dans un arrosoir et ajoutez l'eau recommandée (voir notice). Remuez. Pour nourrir directement la racine de la plante, enfoncez dans le sol un pot percé de trous. Remplissez celui-ci avec l'engrais liquide, il parviendra ainsi directement aux racines.

    Les engrais de surface (granulés)
    1) Les engrais de départ :

    Utilisés avant de planter ou semer, ils apportent les substances nutritives nécessaires aux jeunes plantes.

    Lorsque le sol est prêt, répandez une dose d'engrais à l'endroit où vous voulez semer ou planter.

    Recouvrez l'engrais d'une fine couche de terre avec un rateau.

    2) Les engrais tout usage :

    La plupart des légumes ont une croissance rapide et durant cette croissance ont besoin d'un apport complémentaire en engrais.

    Répandez l'engrais sur le sol tout autour de la plante. Faites attention de ne pas en mettre sur les feuilles au risque de les brûler.

    Faites pénétrer l'engrais dans le sol avec une griffe. Evitez d'aller trop en profondeur pour ne pas endommager les racines. Arrosez.

    Les engrais pour plantes d'appartement

    Ces engrais sont vendus sous forme de concentré à diluer dans de l'eau avant usage, certains se vendent en granulés à mélanger au terreau ou en bâtonnets. Ils contiennent un mélange composé d'azote, de phosphate et de potassium. Sur l'emballage apparaît la mention 'NPK', ils contiennent des oligoéléments tel que cuivre, cadmium, magnésium, manganèse et étain.

    Engrais spécifiques

    Certaines plantes ont des besoins particuliers dans l'apport de complément (le buis, la haie et les conifères, les géraniums, les rosiers, les plantes grimpantes, etc.) Des engrais spécifiques sont vendus dans votre Brico.

    Tous ces engrais en dehors des fumures existent sous différentes formes : granulés, liquides en bâton ou soluble.

    Dosage et calendrier

    Le fumier

    On l'épand en automne pour lui donner le temps de se décomposer durant l'hiver.

    Les engrais de croissance

    Leurs utilisations débutent dès les premiers jours du printemps, lorsque les plantes sortent de leur sommeil, et durant toute la période de végétation. L'arrosage est alors essentiel, car il faut que l'eau consommée par la plante absorbe l'engrais. Les applications se font à un rythme mensuel.

    Les engrais coup de fouet

    En supplément et en parallèle des apports d'engrais réguliers, utilisez de temps en temps des engrais coup de fouet. Ils redonnent de la vigueur aux plantes à certaines époques telles que la floraison ou la fructification. Cet engrais est plus facilement absorbé sous forme de liquide. Le plus connu est le purin (à base de fumier décomposé).

    Les engrais pour plantes comestibles

    Au printemps donnez aux plantes potagères et aromatiques une fumure (fumier) de fond contenant beaucoup d'azote et de phosphore. Au second stade de leur croissance donnez leurs une fumure pour l’entretien (mêmes substances nutritives que pour la première application). Au moment de la fructification donnez un autre coup de fouet sous la forme d'engrais liquide à forte teneur en potassium.

    Sauf pour les engrais foliaires, il est préférable de les appliquer les jours de pluie ou des jours où le sol est déjà bien humide pour ne pas brûler les racines. Evitez l'engrais sur les très jeunes plantes.
    La dose d'engrais à apporter est la dose recommandée sur l'emballage celle-ci étant variable en fonction du type de sol, du climat...Respectez bien ces quantités car au delà d'un certain seuil, l’engrais risque d'être toxique pour la plante et l'environnement. En effet, une plante trop stimulée peut devenir plus sensible aux maladies. Les apports d'engrais trop important peuvent entraîner un déséquilibre des éléments nutritifs dans le sol. Ils favorisent également le développement des pucerons et autres petit insectes qui s'attaquent aux plantes.

    Fabrication de compost

    Les substances nutritives des déchets organiques sont bénéfiques pour les plantes mais aussi pour la qualité du sol mais aussi pour augmenter sa fertilité. De plus il est assez facile de mettre en œuvre la fabrication de compost et cela ne coûte pas cher.

    Placer la première couche de matière.

    Ajoutez une deuxième couche, celle-ci doit être si possible différente de la première.

    Tout les 25cm, intercalez un agent activant, une couche de fumier animale ou un engrais azoté.

    Lorsque vous avez entassé plusieurs couches, recouvrez d'une bâche et laisser décomposer.

    Fabrication de compost de paille

    C’est un compost aéré excellent pour améliorer le drainage du sol, sa fertilité générale et sa capacité à garder de l'humidité. Etalé sur le sol, il sert de tapis pour garder l'humidité et éliminer les mauvaises herbes. Celui ci s'incorporera naturellement dans le sol avec l'action des vers de terre, bactéries et autres organismes vivants.

    Paillez avec +/- 30 cm de paille non attachée. Imbibez d'eau.

    Aspergez la paille mouillée d'une couche légère d'engrais azoté pour accélérer la décomposition.

    Ajoutez une seconde couche, arrosez. Mettez une couche d'engrais plus importante.

    Lorsqu'elle se décompose, une pourriture blanche recouvre la paille.

    Fabrication de purin

    Le purin est un engrais "coup de fouet". On l'applique pendant la floraison ou la fructification.

    Il faut du fumier animal.

    Ajoutez au fumier un peu de suie (apport d'azote) et de cendre de bois (apport de potassium).

    Mettez le tout dans un sac en plastique tissé et fermez le hermétiquement. Laissez le sac flotter dans l'eau de pluie quelques semaines.

    Lorsque la solution est prête, décantez. Diluez le produit jusqu'à obtention de la couleur d'un thé léger et épandez-le.

    Les herbicides

    Introduction

    L'herbicide est une substance active ou une préparation ayant la propriété de tuer les végétaux. Le terme désherbant est synonyme d'herbicide. Les herbicides sont utilisés pour lutter contre la végétation indésirable ou les mauvaises herbes.

    Classification selon le but poursuivi

    Selon la sélection

    Herbicides totaux : ils visent la destruction de toutes les espèces présentes. Les effets du produit persistent après son utilisation, à court ou à long terme.

    Herbicides sélectifs : ils visent à détruire les plantes sélectionnées, sans endommager la culture. Si les conditions d'emploi ne sont pas respectées, il peut devenir non sélectif.

    Herbicides pour usages particuliers : défanage de pomme de terre, dévitalisation des souches.

    Selon la pénétration de l'herbicide

    Herbicides foliaire : herbicides qui s'appliquent sur les feuilles.

    Herbicides racinaire : herbicides appliqués sur le sol et absorbés par les racines, avant la levée de la végétation.

    Selon le moment d'application

    Traitements préventifs : herbicides que l'on applique en pré-semis ou pré-plantation pour une éradication en période de non culture, pour le nettoyage d'un sol resali. Ils agissent sur une longue durée pour empêcher la germination des graines.

    Traitements curatifs : souvent sous la forme d'herbicides foliaires appliqués lorsque la plante est déjà levée après sa germination, ils doivent donc être très sélectifs.

    Conditions d'efficacité d'un herbicide

    Les facteurs climatiques : le vent, la pluie, la température, l'humidité de l'air.

    Les facteurs de choix : espèce, stade de pousse de la plante, résistance de la plante...

    Les caractéristiques de pulvérisation : la taille des gouttelettes, la vitesse d'avancement, le volume épandu par hectare...

    Conseils

    Ne pratiquez jamais l'application d'un herbicide par forte température ou sous le soleil.
    Protégez- vous avec des gants et évitez le contact avec les yeux, faites attention de ne pas inhaler. Ranger tous les produits hors de portée des enfants et des animaux, dans un endroit sec. En cas d'absorption d'un produit, appelez le centre antipoisons.