Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Poser des plaques de plâtre

Les plaques de plâtre permettent de recouvrir les murs et plafonds afin d'obtenir une nouvelle surface plane et uniforme. Elles sont constituées d'une âme en plâtre entourée de 2 feuilles de carton. Elles peuvent être hydrofuges pour le placement en milieu humide (garage, salle de bain).
Certaines plaques peuvent être pourvues d'un fil en aluminium thermoréfléchissant pour un usage direct sur une paroi extérieure. Elles sont vendues en dimensions standardisées de 60 cm et 120 cm x 260 cm. Leur épaisseur est de 9,5 mm ou 12,5 mm.

  • Poser des plaques de plâtre

    Télécharger le PDF
  • Transport et stockage

    Les plaques de plâtre doivent être stockées en appui contre un mur, au contraire de ce que vous aurez pu constater en magasin où elles sont présentées horizontalement pour plus de facilité. Les surfaces finies des plaques devront être placées l'une contre l'autre. Ceci préservera ces côtés des chocs et de l'humidité.

    Type de placement

    Les plaques de plâtre peuvent se fixer de différentes manières qui seront détaillées par la suite : sur ossature bois, sur ossature métallique ou au moyen de colle.

    Mise en oeuvre

    Comment couper une plaque de plâtre

    Tout en respectant les mesures exactes, découpez la plaque à l'aide d'une scie sauteuse ou d'une scie manuelle. Pour réaliser des découpes droites, utilisez une latte de guidage.

    Faites une incision précise.

    Pliez la plaque.

    Coupez le carton au dos pour séparer les 2 parties.

    Vous pouvez assurer la finition des côtés non angulaires à l'aide d'une râpe.

    Vis ou clous ?

    Les plaques de plâtre peuvent être ou clouées ou vissées sur une ossature en bois, mais uniquement vissées sur une ossature métallique.

     

    Fixation

    Utilisez des pointes en acier galvanisé spécialement conçues pour les plaques de plâtre. Espacez-les de 150 mm. Ne les posez pas à moins de 10 mm des bords des plaques. La tête ne peut pas dépasser de la surface de la plaque; la pointe doit être enfoncée au ras de celle-ci.

    Epaisseur de la plaque Longueur des pointes ou vis
    9,5 mm 35 mm
    12,5 mm 40 mm

     

    Pointes pour plaques de plâtre

    Pointes galvanisées Pointes annelées Vis autoperceuses

    Les plaques collées

    Si le mur à doubler est sain et présente peu d'irrégularités, vous pouvez éviter le montage d'une ossature en fixant les plaques par collage directement sur la brique.

    Marquage

    Utilisez un cordeau à craie pour tracer des lignes verticales sur le mur tous les 60 cm en partant du coin.

    Appliquez une bande continue le long des angles et sur les bords le long du sol et du plafond.

    Placez des chutes de plaques au sol en guise de calage et posez-y les plaques. Appuyez les plaques fermement contre le mur et écrasez les touches de plâtre de collage.
    Laissez les chutes de plaques au sol jusqu'à ce que le plâtre de collage ait totalement durci. Appuyez sur les plaques à l'aide d'une longue règle pour bien les aligner entre elles.
    Pour finir, enduisez et lissez tous les joints.

    ATTENTION : appliquez les touches de plâtre de collage au fur et à mesure et juste avant la pose de chaque plaque.

    Vous pouvez aussi appliquer la colle sur les plaques, mais elles seront alors plus difficiles à relever. Cette technique peut être utilisée si vous êtes à deux.

    Si la hauteur des plaques est trop conséquente ou que vous devez utiliser des chutes, placez les plaques en quinconce.

    La cloison sur ossature en bois

     

    Construction du lattis

    Fixez les lattes de bois d'aplomb (section de 22 x 55 mm) avec un espace de 30 cm. Fixez-les avec un point de fixation tous les mètres.

    Vous pouvez aussi choisir de placer les lattes de bois horizontalement et tous les 40 cm.

    Couper et poser les plaques

     

    La première plaque :

    Placez la première plaque sur le mur. Mettez le bord bien droit dans l'axe de la latte verticale la plus à droite et placez la plaque.

    Les plaques suivantes :

    Elles se placent bord à bord sans espace.

    La dernière plaque :

    Mesurez les dimensions de l'espace restant pour connaitre la grandeur de la dernière plaque.

    Découpez la plaque sur mesure puis fixez-la sur les montants verticaux.

    Le plafond sur ossature bois

    Fixez des lattes de bois primaires au plafond (section de min. 22 x 55 mm, espacées de 70 cm avec des points de fixation max. tous les 75 cm).

    Vissez les lattes porteuses (section de min. 22 x 55 mm) tous les 40 cm perpendiculairement aux lattes déjà placées.

    Si vous travaillez seul :
    Supportez chaque plaque au moyen de deux étais en T.

    Les plaques suivantes sont à placer en respectant les étapes ci-après :

    Placez une première plaque dans un angle du plafond. Clouez-la ou vissez-la sur l'ossature (clous ou vis de 35 mm, une fixation chaque 20 cm). Commencez à clouer par le milieu et progressez vers les extrémités.

    Terminez la rangée en posant les plaques bord à bord.

    Démarrez la deuxième rangée avec une plaque recoupée afin que son extrémité arrive au milieu d'une latte.

    La dernière rangée doit être parfaitement ajustée contre le mur.

    Les couvertures de mur sur ossature métallique

     

    Découpe des profilés

    Coupez le profilé à la bonne longueur à l'aide d'une cisaille pour métaux ou d'une disqueuse.

    Fixation au sol

    Fixez les profilés au sol et au plafond, à minimum 5 mm de la maçonnerie. Prévoyez une fixation tous les 80 cm.

    Mise en place sur le mur

    Emboîtez les montants dans les profilés et fixez chaque montant au mur à l'aide de deux suspensions directes. Vérifiez la verticalité des montants.

    Fixez à mi-hauteur (max. 150 cm) la suspension du profilé vertical. Glissez le profilé et repliez les extrémités des suspensions.

    Introduisez les panneaux isolants en laine de verre entre les montants pour améliorer l'isolation acoustique et thermique de la cloison.

    Les cloisons sur ossature métallique

     

    Marquage

    Tracez au sol l'épaisseur totale de la cloison, en repérant l'emplacement des huisseries de portes et des éventuelles charges lourdes (appareils sanitaires par exemple). Reportez ce tracé sur le plafond à l'aide d'un fil à plomb et d'un cordeau traceur.

    Découpe des profilés

    Coupez le profilé à la longueur souhaitée à l'aide d'une cisaille pour métaux ou d'une disqueuse.

    Mise en place de l'ossature

    Fixez un profilé inférieur tous les 80 cm environ.

    Fixez le profilé supérieur perpendiculairement au profilé inférieur. Collez au dos du profil une bande de mousse autoadhésive pour améliorer l'isolation acoustique.

    Ajustez les montants à la bonne longueur (hauteur en-dessous du plafond : moins d'1 cm). Emboîtez les montants dans les profilés tous les 40 cm. Vérifiez qu'ils soient bien perpendiculaires. Les perforations dans les montants permettent le passage des gaines électriques. Chaque cloison à ossature métallique dispose d'un espace creux susceptible d'être comblé par de la laine de verre.

    Pour la réalisation d'un linteau de baie, utilisez un profilé de longueur supérieure à la largeur de la baie. Entaillez les deux ailes des deux côtés du profilé en respectant la largeur de la baie et pliez. Glissez l'ensemble sur les deux montants de portes jusqu'à la hauteur voulue et fixez les éléments entre eux.

    Poser les plaques

    Montez les plaques verticalement afin qu'elles rejoignent plafond. Prévoyez un espace d'1 cm environ au niveau du sol afin d'éviter des remontées d'humidité. Posez les plaques de manière jointive et dans l'axe des montants afin de faciliter le vissage. Les joints doivent être alternés d'une face à l'autre de la cloison. Repérez la position des montants intermédiaires (entraxe de 60 ou 40 cm) avant la mise en place des plaques. La fixation est assurée tous les 25 cm par des vis autoperceuses (suivez les repères sur les plaques). La découpe des plaques s'effectue soit au cutter, soit à la scie.

    Jonction en L Jonction en T

    Le plafond à ossature métallique

     

    Marquage et mise en place de l'ossature sur plancher en bois

    Avant le montage, déterminez la hauteur du plafond suspendu. Tenez compte de l'épaisseur totale (plaque de plâtre + profilé + suspente). Fixez les suspentes en respectant les entraxes.

    Découpe des profilés

    Coupez le profilé à la bonne longueur à l'aide d'une cisaille pour métaux ou d'une disqueuse.

    Montage du plafond

    Fixez les suspentes en respectant des entraxes de 40 cm entre les suspentes sur la même poutre (40 cm pour une plaque de 9,5 mm, 50 cm pour une plaque de 12,5 mm). L'entraxe entre les suspentes sur deux poutres différentes est de maximum 100 cm.

    La longueur max des suspentes est de 20 cm.

    La hauteur du plafond peut donc être réglée selon cette hauteur.

    Accrochez les profilés aux suspentes.

    Tracez sur les murs la hauteur du nouveau plafond moins l'épaisseur de la plaque. Utilisez un niveau et un cordeau traceur. Fixez le profilé à l'aide de chevilles et de vis.

    Placez les profilés dans les profilés périphériques avant de les accrocher aux suspentes.

    Facilitez vous la tâche en utilisant un support en-dessous des plaques.

    La pose est identique à la pose plafond détaillée ci-dessus.

    Plafonds très longs : si nécessaire, rallongez les profilés avec une éclisse de raccord qui reliera les 2 profilés.

    Les enduits

     

    L'enduit de jointoiement (joint filler) : Il sera utilisé pour jointoyer les plaques. Il possède un pouvoir élastique qui évitera autant que possible les fissures. Utilisez toujours une bande à joint en complément.

    L'enduit de finition (joint finisher) : très fin, il permettra de finir avec précision la première couche de jointoiement. C'est cette couche qui sera ensuite poncée afin d'obtenir un mur parfaitement plane.

    La finition des têtes de vis

    Comblez les creux avec de l'enduit de jointoiement appliqué au couteau. Dès que celui-ci est sec, poncez-le, puis appliquez une ou deux couche(s) d'enduit de lissage. Estompez les bords de la dernière couche avec une éponge.

    La finition des joints

    Recouvrez les têtes de vis d'enduit.

    La finition avec la bande à joints

    A l'aide d'une spatule de 10 à 15 cm de large, beurrez soigneusement entre les plaques avec le jointfiller et placez la bande d'armature. Si la bande est autocollante, placez-la avant la première couche d'enduit. Recouvrez la bande avec l'enduit jointfiller et appliquez éventuellement une deuxième couche.

    Parachevez le joint avec un jointfinisher à l'aide d'une spatule plus large ou d'un platoir en inox.

    Les ouvertures de fenêtres

    Coupez des bandes pour les joues de fenêtre. Collez-les avant de poser les plaques au mur. Fixez ensuite les plaques en partant de l'embrasure. Les bords en biseau se placent dans le coin sur l'ébrasement. Laissez un joint de 3 mm entre les plaques.

    La finition des angles extérieurs

    Rigidifiez l'arête avec une bande armée à replier autour de l'angle. Appliquez de l'enduit sur 50 mm de chaque côté. Pressez la bande sur l'enduit.

    Si l'une des plaques se termine par un bord aminci, comblez la différence d'épaisseur avec de l'enduit de rebouchage. Appliquez ensuite l'enduit de jointoiement comme ci-dessus.

    Si l'angle est exposé aux coups, protégez-le avec une cornière en métal ou en plastique. Enduisez les deux côtés d'enduit de jointoiement et plongez complètement la cornière dans l'enduit, puis lissez l'enduit. Laissez sécher avant d'appliquer l'enduit de lissage.

    La finition des coins

    La finition des angles rentrants ou sortants s'exécute comme celle des joints plats. Coupez la bande de jointoiement, repliez-la sur l'angle, appliquez une mince couche d'enduit de chaque côté. Plaquez la bande, pressez à l'aide d'une cale en bois. Appliquez l'enduit de lissage sur 7 à 8 cm.

    Peinture

    Les plaques de plâtre sont très hydrophiles, il faut donc impérativement appliquer une sous-couche avant de peindre. Cette sous-couche empêchera le décollement de la peinture, mais aussi l'absorbtion inutile de nombreuses couches par le plâtre.

    Attention : n'utilisez jamais une peinture « économique » comme sous-couche. Son adhésion « économique » à la plaque créera ensuite des soucis d'écaillage de votre peinture définitive. Rattraper ces défauts demandera alors un travail très fastidieux.

    Réparer une plaque de plâtre

    Les trous dans une plaque de plâtre peuvent être rebouchés avec des renforts qui rempliront la cavité avant de les regarnir de plâtre.

    Après avoir tracé un carré le long des lignes, coupez à la scie manuelle.

    Coupez un premier morceau de plaque de plâtre de 2,5 cm en plus que le trou existant.

    Appliquez de la colle de montage, glissez la pièce dans le trou et plaquez-la contre l'ouverture. Pour faciliter cette opération percez-y un trou, passez-y une ficelle.

    Une fois le raccord collé et sec, coupez la ficelle.

    Rebouchez à l'enduit.

    Raclez pour obtenir une surface uniforme. Achevez la finition à l'aide d'un enduit de finition (joint finisher).