Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Entretenir des sols durs extérieurs

Avant de trouver le meilleur moyen d'entretenir un sol, mieux vaut d'abord l'identifier.

- Les sols en béton : les pavés ou klinkers en béton sont posés sur sable stabilisé, avec joints effectués au sable blanc ou sable de rivière. Les autres dalles de béton (différentes de celles de trottoir) sont des produits plus fins et décoratifs, couramment utilisés pour les finitions extérieures. Robustes et massives, c'est un revêtement qui résiste bien dans le temps. Mais il faut régulièrement le nettoyer afin d'éviter la formation de mousse. Car les pluies acides viennent piquer le béton.

- Les sols en céramique : les terres cuites sont denses, lisses, et très résistantes aux intempéries. Elles ne nécessitent que très peu d'entretien outre un nettoyage simple régulier.

- La pierre naturelle : intemporelle et donnant une très belle finition de luxe au bâtiment, elle demande plus d'attention. Porosité, salissement, entretien annuel.

Nettoyage et protection

 

Le mieux est d’éviter, si possible, l’usage de produits agressifs ou susceptibles d’engendrer des réactions alcalines, ainsi que les solvants et sels de déneigement. Outre le fait qu’ils pourraient abîmer le revêtement, ils sont également peu écologiques.

Sols en béton

Il est possible d’appliquer un scellant sur un sol en pavés neufs. Le scellant à béton rend les pavés plus résistants à l’usure, à la pollution et à l’humidité. Mais il est peu écologique car à base de solvant. Si vous souhaitez sceller votre sol, le mieux est d’attendre un an. Les efflorescences ont ainsi le temps de remonter à la surface. Au bout de cette période, on peut appliquer le scellant, après avoir nettoyé consciencieusement avec un produit adapté selon le type de tache apparu entre-temps. La solution la plus naturelle est cependant d’utiliser régulièrement une brosse dure et beaucoup d’eau.

Une fois par an, les pavés peuvent être traités contre les algues. Pour cela, il suffit de les récurer avec de l’eau additionnée d’eau de Javel (1 l d’eau de Javel pour 10 l d’eau).

Les dalles en béton peuvent être traitées au nettoyeur à haute pression, mais le jet doit être à la puissance minimale pour ne pas endommager les joints. Les dalles, dont les types de finition sont similaires à ceux de la pierre naturelle, peuvent être récurées au sable blanc fin et humide durant les trois premières semaines. Dès qu’elles sont propres, appliquez une solution de savon neutre sans colorant ni huile de lin (savon de Marseille blanc en paillettes) ou le savon du type Lithofin. Ne pas rincer afin de laisser le savon imprégner les dalles.

Certaines dalles sont revêtues d’un coating. Elles peuvent être simplement nettoyées à l’eau claire.

Il est en outre possible d’appliquer soi-même un coating sur le dallage en béton. Il formera une pellicule qui accentuera la couleur et augmentera la résistance à l’usure.

 

Sols en céramique

Les pavés et dalles en terre cuite ont été cuits à très haute température. Cela les rend particulièrement durs et très peu poreux (l’eau y pénètre à peine). Mousse et algues n’y ont donc pas de prise.

Un entretien chaque printemps suffit. Utiliser un savon non gras.

Si une fine couche verte apparaît tout de même, il est possible de l’enlever avec de l’eau et un peu d’eau de Javel ou de vinaigre.

 

Sols en pierre naturelle

Un premier nettoyage doit être effectué environ une semaine après le jointoiement des dalles. Il convient d’utiliser un produit de nettoyage adapté, du type Lithofin Multi-nettoyant. Prenez garde à ne pas choisir un produit contenant des acides.

Par la suite, l’entretien est aisé. En général, une bonne averse élimine la plupart des taches sur les sols à faible porosité. Pour les autres, utilisez un nettoyant qui ne bouche pas les pores de la pierre (par exemple Lithofin Wash & Clean) afin de maintenir sa perméabilité.

Pour conserver l’aspect naturel gris-bleu de la pierre, on peut aussi la laver deux fois par an avec de l’eau additionnée de savon naturel (1 l de savon pour 10 l d’eau). Ne pas rincer, mais simplement racler.

 

Eliminer les taches

 

En général, le soleil et les intempéries font dissiper les taches. Il existe cependant différents traitements pour venir à bout de taches persistantes.

Sols en béton

Taches de graisse, huile et goudron : un traitement rapide avec un produit spécifique facilite l’élimination de ce type de tache.

Les efflorescences : Les remontées de calcaire sont un phénomène naturel qui s’estompe avec le temps. Si vous souhaitez tout de même intervenir, il existe des nettoyants chimiques dans le commerce, mais ceux-ci peuvent modifier quelque peu la texture et la couleur des pavés. Sans compter qu’ils sont très toxiques et doivent être manipulés avec précaution.

 

Sols en céramique

Taches de graisse, huile, rouille : elles peuvent être ôtées à l’aide de produits spécialement adaptés, à utiliser avec précaution.

 

Sols en pierre naturelle

Taches de rouille : si la finition est lisse, poncez légèrement avec du papier de verre le plus fin possible. Ensuite, frottez avec un mélange de térébenthine et d’huile de lin dans une proportion de 50/50.

Taches de graisse : remplissez un seau d’eau dans lequel vous ajoutez deux cuillères à soupe d’acétone ou d’ammoniaque que vous verserez sur la tache. Bien rincer. On peut également appliquer du détachant type K2R (poudre aérosol). Plus écologique : une solution à base de savon naturel ou de détergent bio et... de l’huile de bras !

Taches de vin, café, vin, limonade, sang : frottez avec de l’eau savonneuse tiède et une éponge.

Peinture : utilisez un décapant approprié au type de peinture. Faites un essai préalable sur une partie non visible de la pierre car ces produits sont très mordants.

Les feuilles mortes et matières organiques : brossez et nettoyez le principal à la lance à eau. Ensuite, laissez travailler une solution d’eau et de savon neutre (1l de savon pour 3 l d’eau), étalez, et récurez après 15 minutes. Passez au nettoyeur à haute pression si possible (attention aux joints, adaptez la pression). Recommencez si nécessaire. Si le résultat n’est pas encore probant, traitez avec de l’eau de Javel ou un produit antimousse d’abord, et recommencez l’opération.

 

Les joints

 

Les joints ciment et souples peuvent se détériorer au fils des ans. De temps en temps, il se peut que vous deviez en remplacer ou en réparer certains.

Faites-le avec une barbotine de ciment, de la même couleur que les joints originaux. Pour les joints flexibles, veillez à utiliser un produit résistant en extérieur et de la même couleur.

Soyez attentif aux joints le long des murs de la maison. Parfois, après quelques temps, la terrasse peut s’affaisser et une fente longitudinale peut se former, laissant l’eau pénétrer le long du bâtiment. Cela peut provoquer des infiltrations dans le mur ou dans la cave. Faites des réparations ponctuelles à temps avec un joint élastique imperméable.

 

Conclusion

 

Comme pour les revêtements d’intérieur, entretenir les sols extérieurs leur offre une garantie de vie plus longue et, surtout, un aspect soigné. Important à l’heure où la terrasse est de plus en plus considérée comme une extension des pièces de vie intérieures...