Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Entretenir les sols extérieurs en pierres

"Mieux vaux prévenir que guérir" est l’adage qui correspond le mieux à notre sujet du mois. En effet, en entretenant de manière régulière et adéquate vos sols en pierre naturelle, vous les protégerez au maximum contre les attaques des différents agents extérieurs. Nous vous proposons, dans les lignes qui suivent, des techniques d’entretien correspondant aux pierres les plus fréquemment utilisées en extérieur. Malgré tout, des taches ou salissures peuvent être provoquées de manière inopinée et accidentelle. Pour ces problèmes, vous trouverez un chapitre reprenant les types de taches les plus fréquentes ainsi que le remède pour les nettoyer.

Pour ce qui est du traitement des pierres naturelles, c’est une affaire plus délicate qu’il vaut mieux laisser à des professionnels. Leur expérience permettra d’éviter accidents et autres mauvaises surprises pouvant être fatales à l’aspect de votre revêtement de sol ou, pire, pouvant altérer la structure interne d’une pierre. De plus, l’utilisation dans certains cas de produits dangereux ou pouvant générer des déchets et écoulements polluants requiert un matériel onéreux ainsi qu’une infrastructure lourde.

Néanmoins, nous vous proposerons un large éventail de techniques qui vous permettra de vous faire une idée sur la question et, le cas échéant, de mettre la main à la pâte si vous vous sentez à la hauteur.

D’une manière générale, le matériel nécessaire pour l’entretien des pierres reste... un seau, une brosse et un torchon ! Bref le matériel de nettoyage de tout bon homme ou femme de ménage. Les différents produits ou matériels spécifiques à utiliser seront indiqués dans les rubriques.

La pierre bleue

 

Le traitement

Le seul traitement préventif que vous pourrez appliquer sur des dalles de pierre bleue est un traitement d’imprégnation. Il existe sur le marché des produits hydrofuges et/ou oléofuges que vous pourrez appliquer sur la surface à traiter dans les proportions indiquées par le fabricant. Ces techniques de protection ont l’avantage de ne pas foncer la pierre ni d’en altérer la couleur. Les produits indiqués permettent de retarder sensiblement l’érosion de la pierre et le salissement de sa structure dues à la pollution et à l’acidité contenues dans l’eau de pluie et les excréments d’oiseaux.



L’entretien


Le nettoyage peut se faire de diverses façons :

  1. Le plus simple reste l’arrosage au jet d’eau et le brossage manuel. Ils ramollissent la crasse et permettent son élimination par action mécanique.
  2. Le nettoyage au jet à haute pression est devenu abordable car le matériel se trouve facilement sur le marché ainsi que dans les commerces de location d’outillage. Cette technique est écologique et ne provoque pas de poussière. Veillez toutefois à ne pas dépasser des pressions trop fortes qui risqueraient de détruire les joints. Cette technique n’altère en rien le traitement hydrofuge susmentionné.
  3. Le nettoyage par produit chimique nécessite une attention particulière suivant la nature du produit utilisé (manipulation et évacuation des eaux chargées chimiquement) et la réactivité de la pierre. Pour la pierre bleue, ils ne sont généralement utilisés que dans des cas bien spécifiques. Vous pouvez également les utiliser préalablement au jet d’eau à haute pression. Si vous avez la possibilité de faire des essais sur des échantillons, c’est plus sûr et vous permettra d’étudier d’éventuels effets secondaires. Dans tous les cas, rincez soigneusement les pierres après application. Les différents types de produits chimiques sont:
    • les acides : corrosifs pour les pierres calcaires, il faut les proscrire dans ce cas.
    • les solvants : ils sont surtout utilisés pour enlever les taches grasses.
    • les alcalins (soude et potasse) : ils agissent par production de savon au contact des huiles et des graisses. Vous devrez au préalable rincer la surface à nettoyer. Attention car ils travaillent également le joint; il faut donc bien rincer. Préferez leur utilisation sous forme de pâte ou avec des poudres absorbantes (plâtre).
    • les enzymes et bactéries : ils sont indiqués dans la dissolution des salissures organiques. Mais leur utilisation reste assez complexe.
  4. Le nettoyage mécanique comprend essentiellement le brossage des mousses et est utilisé préalablement au lavage. Etant donné que la pierre bleue utilisée comme revêtement de sol extérieur possède une surface travaillée de manière à la rendre antidérapante, le ponçage n’est ici d’aucune utilité.
  5. La projection de granulats par air comprimé, la projection de neige carbonique ou l’hydrosablage sont des techniques très peformantes, mais trop lourdes pour le particulier.

Quelques "trucs" contre les taches accidentelles sur pierre bleue

  • Les taches de rouille : si la finition est lisse, poncez légèrement avec du papier de verre le plus fin possible. Ensuite, frottez avec un mélange de térébenthine et d’huile de lin dans une proportion de 50/50. Les traces de silicone disparaîtront avec la même méthode, mais vous aurez enlevé au préalable le surplus à l’aide d’un cutter ou, s’il est liquide, avec du thinner.
  • Les taches de gras : remplissez un seau d’eau dans lequel vous ajoutez deux cuillères à soupe d’acétone ou d’ammoniaque que vous verserez à l’endroit de la tache.
  • Les taches de café, de vin, de limonade, de sang, ou d’urine : vous les ferez disparaître en les frottant avec de l’eau savonneuse tiède et une éponge. Pour l’urine, vous pourrez appliquer ensuite la première solution.
  • La peinture s’enlève avec un décapant approprié au type de peinture. Faites un essai préalable sur une partie non visible de la pierre car ces produits sont très mordants.
  • Les oxydes de cuivre ou les taches de vert de gris : réalisez un cataplasme composé d’une part et demie d’ammoniaque, d’une part de chlorure d’ammonium et de quatre parts de poudre absorbante (plâtre). Laissez agir et rincer.

Les autres pierres calcaires (marbre, comblanchain, granitos, travertin...)

 

Si le revêtement de sol vient d’être posé, le surplus de mortier ou les taches de ciment ou de plâtre qui s’y trouveraient, peuvent être enlevées à l’aide d’un décrassant approprié, appliqué à l’aide d’une brosse. Avant que le sol soit sec, rincez-le à l’eau claire puis passez-le à l’alcool à 95°. Attention toutefois à ne pas utiliser d’acide chlorhydrique, qui est généralement utilisé pour enlever ce genre de tache : cet acide attaque les pierres calcaires !
Quand elles sont décrassées, le principe est le même pour ces pierres que pour la pierre bleue : il faut protéger la pierre en l’imperméabilisant. Le nettoyage peut ensuite être effectué à l’aide d’eau savonneuse. Vous pouvez utiliser des savons neutres synthétiques, qui purifient le sol mais ne le nourrissent pas. Veillez à bien rincer avec de l’eau pure; leur action continue et risque d’attaquer le joint. Ou utilisez des savons naturels, type savon de Marseille. Ceux-ci nourrissent la pierre, mais laissent un dépôt que vous ôterez également en rinçant le sol à l’eau claire. Evitez toutefois l’emploi d’essence de térébenthine ou de white-spirit qui laissent des auréoles.

Quelques trucs contre les taches accidentelles

  • Les taches de rouille : utilisez une solution diluée d’acide oxalique dissoute dans de l’alcool à brûler. Rincez ensuite abondamment.
  • Les taches d’oxyde de cuivre et le vert de gris : appliquez un cataplasme composé d’une part et demie d’ammoniaque, d’une part de chlorure d’ammonium et de quatre parts de poudre absorbante (plâtre).
  • Les taches d’huile, de graisse animale et de limonade : appliquez un cataplasme composé d’une part de phosphate de sodium, d’une part de perborate de sodium, et de trois parts de poudre absorbante, le tout dilué dans de l’eau chaude savonneuse.
  • Les taches d’huile et de graisse végétale : appliquez un cataplasme composé d’une part de solvant (acétone ou perchloréthylène) et de trois parts de poudre absorbante. Lavez ensuite avec de l’eau savonneuse.
  • Les taches de peinture à l’huile et de vernis : décapez et lavez à l’aide de lessive chaude.
  • Les taches de café : blanchissez à l’eau oxygénée diluée dans de l’eau.
  • Les taches de vin : appliquez un cataplasme d’eau de Javel.
  • Les taches d’urine : utilisez une solution d’hypobromite de potassium. Attention, ce produit est extrêmement dangereux; il vaut mieux qu’il soit manipulé par un spécialiste !
  • Les taches de sang et de bois exotique : utilisez une solution à 10% d’acide oxalique (100 g d’acide par litre d’eau froide). Badigeonnez la tache et rincez à l’eau claire. N’utilisez pas de récipient métallique et faites le mélange au moment de l’emploi. Au séchage, l’endroit de la tache risque d’être plus clair. Cette différence de teinte s’atténuera avec le temps. Vous pouvez également resavonner à l’endroit de la tache ou retraiter l’ensemble de la surface.

En guise de conclusion, malgré tous ces conseils, retenez que la pierre naturelle reste un revêtement "délicat", qu’il faut traiter avec prudence. Si vous avez l’occasion de réaliser des essais au préalable, c’est toujours mieux, et n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste.