Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Le compostage, l'engrais fait maison

Le compost est le résultat du recyclage de matières organiques tels que les résidus alimentaires, les feuilles et les résidus de jardinage, le papier, le bois, le fumier et les restes de récolte. En les transformant en compost, vous pouvez produire vous-même un humus naturel, totalement respecteux de l'environnement et très fiable en ce qui concerne l'addition d'éléments nutritifs aux végétaux. Pour cela, il faut marier des éléments herbacés avec des matières ligneuses. La tonte du gazon et les feuilles d'arbres humidifiées enclenchent le processus de décomposition. Copeaux de bois et résidus de branchages favorisent la circulation de l'air nécessaire au maintien du phénomène. D'où l'intérêt des bacs à compost qui offrent une bonne aération (dans la mesure où ils sont ajourés) et un accès facile pour humidifier la matière végétale si le besoin s'en fait sentir.

 

Comment composter ?

En suivant quelques simples directives :
Evitez la forte pluie quand vous commencer votre bac à compost.
Utilisez au maximum des éléments frais.
N'ajoutez pas de trop gros éléments.
Mélangez bien.
Attention aux trop grandes quantités d'une sorte de matière à la fois (p. ex. tonte de gazon).
Veillez à ce que votre compost ne soit ni trop mouillé, ni trop sec.
Le processus de décomposition est fortement amélioré si vous aérez le compost.


Quelles sont les matières à composter ?

Les épluchures de légumes et de fruits, les petites quantités des restes de repas, les déchets de bois broyés, les mauvaises herbes non montées, graines et tontes de pelouses, les coquilles d'oeufs et de noix, les fleurs fanées et plantes d'intérieur, les feuilles mortes, les filtres à café, les sachets de thé, l'essuie-tout.

 

Quelles sont les matières à éviter ?

Tous les textiles synthétiques, les sacs d'aspirateur, le bois traité, les cendres de charbon et de feux ouverts, les langes jetables, la terre, le sable, les matières plastiques, le fer, le métal, les canettes, la litière pour chats, les excréments d'animaux de compagnie.
 

Les avantages

Le compost améliore la croissance des plantes et des racines en ajoutant non seulement de la matière organique au sol, mais aussi des éléments nutritifs tels que le fer, le manganèse, le cuivre, le zinc et le bore.

Le compost améliore la qualité du sol : Les sols compacts ne laissant passer ni l'eau, ni l'air essentiels aux micro-organismes du sol. Le compost étant composé de particules de tailles différentes, il rend le sol plus poreux et facilite ainsi le passage de ces micro-organismes.

Le compost améliore également la rétention d'eau dans le sol : la matière organique contenue dans le compost absorbe l'eau lorsqu'il pleut ou pendant les arrosages. Les plantes peuvent ensuite y puiser leur réserve d'eau en périodes sèches.

Des recherches ont démontré que certains composts pouvaient réduire l'incidence de certaines maladies chez les plantes.