Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Entretenir du roofing

Le toit plat est un élément délicat du bâtiment. L’eau de pluie s’évacue plus lentement que sur un toit en pente et risque de stagner. C’est pourquoi la couverture plate doit être parfaitement étanche, avec une pente de 1 à 2 cm/m. C’est un travail salissant et délicat qu’il vaut parfois mieux laisser à un professionnel, tant une erreur pourrait causer des dommages graves. Si toutefois vous vous sentez à la hauteur, nous vous proposons de lire les trois chapitres qui suivent.

Remplacement d’un roofing

 

Le nouveau roofing peut être placé sur l’ancien (après réparations éventuelles), mais en supprimant l’ancien revêtement, il vous sera possible de vérifier l’état général de la structure de la toiture. Nettoyez ou, au besoin, remplacez les éléments structurels endommagés.

Si la structure est en bois, vérifiez l’état du "plancher" sur lequel vous viendrez poser le nouveau roofing. Si celui-ci est à remplacer, profitez-en pour poser des panneaux (contreplaqué, OSB...) hydrofugés.

Dans le cas du béton, de plaques d’isolation polyuréthane ou d’un ancien roofing humide, vous devez placer avant tout un "diffuseur de vapeur" (couche micro-perforée). Celui-ci permet la répartition de la vapeur d’eau qui se trouverait enfermée entre le support et le roofing et cela prévient les boursouflures; il n’est pas collé et les lés doivent se chevaucher de 10 cm.

En général, quelle que soit la méthode d’application des roofings, vous devez appliquer un primer dit d’adhérence sur le support bien sec. Ce primer s’étale à l’aide d’une brosse ou d’un rouleau ou encore à l’aide d’un balai si la surface est importante. Il forme une couche uniforme et étanche.

Il existe plusieurs types de roo-fing. La qualité de ces roofings dépend de la qualité du bitume et des armatures utilisées. Certains sont plus résistants à la chaleur comme les bitume dits APP. Les armatures en feutre sont à proscrire en couche de finition, préférez les voiles de verre et/ou les polyesters imputrescibles et résistant à la déchirure. Mais d’une manière générale, c’est la qualité de mise en oeuvre qui est importante. Référez-vous strictement aux indications prescrites par le fabricant et se trouvant sur les emballages.

Pour la fixation du revêtement, une autre méthode consiste à souder les rouleaux de roofing. Chauffez à la flamme et déroulez le roofing sur le support en prévoyant un recouvrement entre les bandes d’une dizaine de centimètres. A l’aide du chalumeau, chauffez le bord de la bande de roofing supérieure et posez-la sur le roofing inférieur. Après pose, repassez sur les joints à l’aide d’une truelle préalablement chauffée pour garantir l’étanchéité continue des raccords. N’oubliez pas vos gants de protection!

Une autre méthode, moins risquée pour le bricoleur, consiste à utiliser de la colle à froid. Cette colle spéciale s’applique sur toute la surface, qu’elle soit en béton, en bois ou constituée d’un ancien roofing, à l’aide de la brosse, du rouleau ou d’une raclette. N’oubliez pas le recouvrement de 10 cm entre les différentes bandes. Les parties de roofing destinées à être recouvertes doivent aussi être enduites de colle.

Certains roofings, qu’ils soient appliqués à l’aide du chalumeau ou de la colle, doivent être placés en plusieurs couches. Vous devrez les disposer de manière décalée afin d’éviter les surépaisseurs dues aux superpositions des joints.

Le raccord éventuel avec des murs verticaux se fait avec un "chanfrein". Il permet de "casser" l’angle de 90° formé par la toiture et le mur qui est un endroit fragile. Le chanfrein est réalisé à l’aide d’une latte de bois ou d’isolant de section triangulaire. La couche de roofing doit être doublée à cet endroit remontée sur le mur sur une quinzaine de centimètres. Cette bordure contre mur sera soudée à la flamme et protégée par un profilé spécial en aluminium ou en polyester terminé par un joint mastic souple, assurant ainsi une parfaite étanchéité du bord.

 

Les réparations du toit plat

 

Des boursouflures, craquelures et fissures peuvent apparaître sur le roofing. Elles sont dues à de la vapeur d’eau emprisonnée, aux chocs thermiques, à l’évaporation des huiles du bitume... Ces altérations fragilisent le roofing qui risque de ne plus garantir la bonne étanchéité de la toiture.

Pour y remédier

- A l’aide du cutter, coupez la boursouflure en croix et ouvrez les 4 coins. Nettoyez soigneusement le support et laissez sécher.
- Dans la cloque, appliquez une colle spéciale et refermez la boursouflure. Si le support le permet, il est aussi possible de clouer les pans découpés à l’aide de clous spéciaux galvanisés à tête large.
- Ensuite, appliquez une couche de coating à l’aide d’une spatule.
- Pour finir, vous pouvez recouvrir la réparation avec une toile d’armature noyée dans le coating. Cette toile étant élastique, elle suivra les déformations du roofing sans craquer.

 

L’entretien

 

Un toit plat (comme un toit incliné) doit être régulièrement inspecté. Vérifiez que les évacuations de toiture ne soient pas obstruées. Contrôlez les solins (remontées verticales) et leur mastic. Enlevez les mousses et autres végétaux pouvant endommager le roofing. Otez les grandes quantités de feuilles mortes risquant de bloquer les descentes d’eaux pluviales.

 

Traitement des mousses

- Les mousses peuvent empêcher le bon écoulement des eaux du toit. Une ou deux fois par an, aspergez, à l’aide d’un arrosoir, un traitement antimousse ou de l’eau javellisée.
- Eliminez après quelques jours les mousses mortes qui risqueraient de boucher les avaloirs de toiture ou les descentes d’eaux.

 

Rafraîchissement d’un toit plat

- Il existe sur le marché des coatings qui permettent un rafraîchissement valable de votre toiture, vous évitant ainsi de devoir remplacer le roofing.
- Vous devrez travailler un jour sans pluie. Nettoyez à l’aide d’un balai les saletés et les résidus. Si besoin est, utilisez un nettoyeur à haute pression. Faites attention de ne pas boucher les descentes d’eaux. Laissez sécher.
- Comme pour les chapitres précédents, appliquez un primer à l’aide d’une brosse. Laissez-le sécher. Si vous n’avez pas recouvert d’une toile de renfort élastique les éventuelles réparations, faites-le en appliquant une couche de coating à l’endroit de la réparation.
- Ensuite, appliquez sur toute la surface du toit une première couche de coating. Veillez à ce qu’elle soit régulière et pas trop mince.
- Appliquez une deuxième couche perpendiculairement à la première en faisant bien attention de ne pas abîmer la couche précédente.

 

Matériel nécessaire

 

- Un balai à sécher ("raclette")
- Un rouleau
- Des gants de sécurité
- Du roofing en rouleaux
- Un pistolet à peinture
- Une brosse
- Un cutter
- Un chalumeau
- Une spatule
- De la toile de verre