Créer un étang

Complément idéal ou heureux, point de transition entre habitation et jardin, la pièce d’eau confère à la propriété la plus modeste un aspect très ornemental.

Pour atteindre cet objectif, tenez compte de quelques points primordiaux.

  • stappen
    5

Étape 1

L’emplacement

Vous aimerez avoir une vue directe sur la pièce d’eau depuis votre maison ou votre terrasse. Mais sachez que c’est l’ensoleillement qui déterminera la richesse de la flore et de la faune. De préférence, retenez un lieu calme, abrité, exposé au sud et mi-ombragé (ensoleillement : quelques heures par jour). Votre étang ne doit pas être exposé aux vents froids, ni se situer en plein soleil, ce qui provoquerait une prolifération d’algues, une évaporation importante.

Étape 2

La sécurité

Étape 3

Les fouilles

La zone la plus profonde sera d’environ 1,20 m sur quelques mètres carrés. Ne négligez pas cette superficie car, à la longue, avec les dépôts, le niveau d’eau sera plus bas. De plus, cette partie constituera un volume de protection pour les poissons durant les gelées d’hiver.

Vous ferez ensuite un premier plateau à 50 cm de profondeur, d’une largeur de 20 à 30 cm, où se développeront quelques belles plantes aquatiques comme les potamots.

Viendra ensuite une zone d’eau peu profonde à 30 cm environ sous la surface de l’eau.

Vous ajouterez une partie marécageuse : un plateau de 10 cm de profondeur.

Terminez par un système d’évacuation du trop-plein en aménageant une rigole de drainage remplie de cailloux tout autour du bassin. Simplifiez-vous la vie, pour une surface importante, louez une pelle mécanique ou une excavatrice.

Les parois et le sol de l’excavation doivent être durs, tassés et aplanis.

 

Étape 4

Quelle bâche choisir ?

Outre le PVC bien connu (dont les nouvelles compositions sont plus souples et plus résistantes), on a vu l’apparition ces dernières années d’autres bâches en matériaux synthétiques tels que le polyéthylène, armé ou non, le butyl et l’EPDM. Ce dernier type de bâche, appelé aussi film caoutchouc, doit son succès à sa souplesse et à sa durabilité; des qualités qu’il faut s’attendre à payer (beaucoup) plus cher.

Quel que soit son type, essayez toujours de prévoir la bâche d’un seul tenant. La largeur vous sera imposée par le marché. Un des principaux problèmes à résoudre consiste à déterminer la superficie de bâche à acheter. Calculer vos besoins une fois les travaux de fouille terminés et soyez large dans vos mesures car ce type de matériau supporte difficilement les raccords.

La formule suivante devrait vous permettre une bonne évaluation :

- Longueur = longueur du bassin + 2 x la profondeur du bassin + 60 cm
- Largeur = largeur du bassin + 2 x profondeur du bassin + 60 cm.

Si votre sol est pierreux, disposez une couche de protection constituée d’argile, de sable ou d’un feutre de sécurité genre géotextile. Cette précaution s’avère utile dans la plupart des cas.

Si vous redoutez la présence d’animaux fouisseurs, disposez à même le sol sur toute la superficie, en dessous du géotextile, un grillage métallique inoxydable à mailles fines.

Avant la pose de la bâche, humidifiez la superficie de manière à favoriser l’adhérence.

Déroulez délicatement la bâche sur la largeur de l’excavation tout en posant des blocs de pierre sur les bords afin d’éviter qu’elle s’envole ou glisse. Ne découpez pas tout de suite les bords, veillez à ce qu’ils recouvrent bien le pourtour de la pièce d’eau et commencez le remplissage.

Étape 5

Sans filtre

L’eau de votre étang restera propre, même en l’absence de système de filtration, à condition que les plantes que vous choisirez lui assurent une oxygénation suffisante.

La turbidité de l’eau consécutive à l’installation du bassin, à un orage ou à la prolifération des algues au printemps disparaît toute seule.

laat als eerste een reactie achter