Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Aménager une pelouse saine

Pour profiter pleinement de votre pelouse, celle-ci doit être aménagée comme il faut et soigneusement entretenue. Cet article vous délivre des conseils quant à la meilleure manière de procéder.

Quand faut-il semer le gazon ?

Excepté au cœur de l'hiver, le gazon peut en théorie être semé durant toute l'année, mais, pour plus de sécurité, il est préférable d'attendre la mi-avril. Semer au printemps a néanmoins un désavantage : à cette époque de l'année, la mauvaise herbe est en plein développement, envahissant parfois le jeune gazon. La plupart de ces mauvaises herbes disparaissent après quelques séances de tonte.

En réalité, la fin de l'été ou le début de l'automne constitue la meilleure période pour aménager une pelouse. Vous pouvez semer le gazon à partir du 15 août jusqu'à la fin octobre. A cette période, le sol est encore suffisamment chaud et la mauvaise herbe est peu active. Lors d'un hiver précoce, le gel peut étouffer la croissance de la jeune herbe.
Mais avant que vous ne puissiez effectivement commencer à semer, vous devez préalablement préparer le sol.

 

Eliminer les mauvaises herbes

La manière la plus adéquate et la plus écologique de garder une parcelle de terre exempte de mauvaises herbes est de faire en sorte que la lumière du soleil ne puisse pas atteindre le sol. Cela peut se faire en le couvrant d'une bâche en matière plastique (sombre) ou de quelque chose de similaire. La mauvaise herbe aura disparu après quelques jours, voire quelques semaines.

Préparer le sol

  • Au moins une semaine avant le semis, le sol doit être retourné jusqu'à une profondeur de 20 à 25 cm (dans le cas d'un remplacement d'une ancienne pelouse, les anciennes mottes doivent être bien enfouies). Pour les petites surfaces, utilisez une bêche et pour les plus grandes, une motobineuse.
  • Incorporez aussitôt les éléments qui bonifient le sol (terreau, tourbe, chaux, argile) et les engrais.
  • Après le bêchage, brisez les mottes à l'aide d'une griffe de jardin et éliminez tous les déchets et les pierres.
  • Utilisez ensuite un râteau pour aplanir toutes les dénivellations, les trous et les inégalités et terminez en passant avec un rouleau de jardin. Faites-le quand le sol est sec et par beau temps.
  • Ensuite, éliminez une fois de plus les pierres, repassez avec le râteau sur toute la superficie et égalisez à nouveau le sol.
  • Répétez l'opération plusieurs fois car il est important que le sol soit bien souple jusqu'à une profondeur de 2 à 3 cm.

Semis

  • Utilisez un mélange de semences adapté au type de sol ainsi qu'à l'utilisation future de votre pelouse. Il existe des mélanges de semences spécifiques pour les jardins situés à l'ombre et pour les jardins à usage intensif, tout comme des variétés d'herbes pour améliorer la tolérance de votre pelouse. Votre pelouse sera utilisée de manière intensive : préférez une pelouse de sport ou de jeux et un mélange d'herbes plus fines s'il s'agit d'une pelouse ornementale.

  • Les meilleurs moments pour semer sont les belles journées où le vent ne souffle pas. Le sous-sol peut être un peu humide, sans être trop mouillé : l'herbe ne prendra que difficilement sur un sol compact. Quelle que soit la période de semis que vous choisissez, il est judicieux de se renseigner au préalable quant aux prévisions météorologiques : l'idéal est qu'il pleuve après le semis. Il n'est pas recommandé de semer si l'on prévoit une période de sécheresse.
  • Passez d'abord avec un râteau sur la superficie du terrain afin que le sol absorbe bien les petites semences.
  • Ensuite, mélangez les semences dans une boîte ou un sac à semences. La quantité de semences de graminées conseillée varie entre 3 et 4 kg par are (100 m²).
  • Partagez les semences en deux parties égales et réalisez le premier semis dans le sens de la largeur, le second dans le sens de la longueur. Afin d'éviter de semer plusieurs fois au même endroit, vous pouvez marquer la parcelle à l'aide de bâtons de balise.
  • Pour semer de façon égale, vous pouvez utiliser un semoir.
  • Vous pouvez aussi diviser un plus grand terrain à l'aide de petits piquets et de cordes pour ensuite y semer de manière égale.
  • Râtissez délicatement un peu de terre par-dessus les semences (moins de 1 cm) et passez légèrement le sol au rouleau.
  • Ensuite, arrosez le sol. Par temps sec, maintenez le sol humide (jusqu'à une profondeur de 5 cm) en arrosant un peu tous les jours.

Tondre

Selon le type de mélange utilisé, l'herbe poussera après 1, 2 ou 3 semaines. C'est surtout en arrière-saison, lorsque le sol est encore chaud, que votre patience ne sera pas longtemps mise à l'épreuve.

  • Lorsque, après quelques semaines, l'herbe aura atteint une hauteur d'environ 5 cm, vous pourrez sans problème y passer le rouleau de jardin pour bien tasser le sol.
  • Lorsque l'herbe aura atteint une hauteur de 10 cm, la première tonte sera réalisée à l'aide d'une lame très tranchante jusqu'à une hauteur de 5 à 6 cm.

  • Après la première tonte, vous pouvez éventuellement passer à nouveau le rouleau de jardin pour un contact optimal entre les racines et le sol.
  • Ensuite, tondez l'herbe à un tiers de sa hauteur totale. Au printemps, faites-le une fois par semaine, en été toutes les deux semaines et ensuite à nouveau une fois par semaine jusqu'à la fin septembre. En novembre, tondez l'herbe à une hauteur de 5 à 6 cm, de manière à ce qu'elle puisse emmagasiner l'énergie nécessaire pour faire face à l'hiver.
  • Afin de maintenir votre pelouse bien verte, fertilisez deux ou trois fois par an votre terrain avec un engrais lent.

 

Entretien

Après la tonte de la pelouse, quelques finitions sont encore nécessaires.

  • Des bords bien finis sont tout aussi importants que la pelouse elle-même. A l'aide d'un dresse-bordure ou d'une bêche, alignez les bords. Vous pouvez couper l'herbe en utilisant des ciseaux.
  • Si vous utilisez une tondeuse classique, éliminez aussitôt l'herbe tondue via le bac de réception de la tondeuse ou à l'aide d'un balai à gazon. Sinon, la pelouse risque de feutrer et vous devrez la scarifier régulièrement.
  • Si vous optez pour une tondeuse avec « mulching », vous ne devez pas ramasser l'herbe. Finement coupée et dispersée, celle-ci sera quasi invisible. Le résidu du fauchage n'occasionnera pas de feutrage. Au contraire, il sera un excellent compost. Ainsi, vous tondez et fertilisez en même temps.

 

Scarification

Une pelouse, même plus ancienne, doit aussi de temps en temps être scarifiée ou, en d’autres termes, être « passée au peigne fin ». La scarification élimine l’herbe morte, la mousse et les résidus de la tonte pour garder la pelouse en bonne santé.

  • La scarification se fait idéalement au printemps.
  • Si votre pelouse ne contient pas de mousse, au lieu de scarifier, vous pouvez ajouter des engrais organiques composés de bactéries favorisant la transformation en compost. Celles-ci transforment la mousse morte et les restes d’herbes en terreau fertile qui alimente la pelouse et aère le sol.

 

Matériel utile

  • une bâche en plastique
  • une bêche
  • éventuellement une motobineuse (que vous pouvez louer)
  • un rouleau de jardin que vous pouvez louer)
  • une griffe de jardin
  • un râteau
  • une fourche
  • une pelle
  • des piquets et de la corde
  • des semences de graminées, un amendement de sol, de l’engrais
  • une boîte ou un sac à ensemencement…
  • une pelle

 

Et plus tard :

  • un balai à gazon
  • un scarificateur
  • une tondeuse