Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Le jardinage biologique

La consultation, par un temps hivernal, des divers calendriers du jardin est souvent très frustrante. Il y a pourtant de plus en plus de jardiniers bio qui veulent se mettre tôt au travail, surtout parce que, à la fin de l'hiver, il ne reste plus guère de légumes à récolter au jardin. Quand on dispose d'un sol léger à sec, on peut en profiter pour semer des plantes qualifiées de "plus fortes". En revanche, cela n'a pas de sens de s'échiner sur des sols plus humides ou plus lourds. Tout au plus pouvez-vous administrer un peu de compost tamisé et bien ameublir la terre à la Grelinette, une fourche d'ameublissement spéciale.

Vers la fin du mois, vous pourrez semer les premiers radis, de préférence à partir de semences prégermées. Comme, la nuit, il peut faire encore très froid, il est prudent de protéger le lit de semis par une feuille de plastique. Afin de répartir la récolte dans le temps, semez de petites quantités à intervalles réguliers.

Ce qui précède est valable également pour les épinards. Les variétés Hiverna et Polka sont celles qui conviennent le mieux pour une culture hâtive. Les épinards constituent d'ailleurs aussi une bonne préculture pour le chou.

Les oignons se plantent plus précocement que l'échalote. Il faut espacer les rangées de 25 cm et les bulbes de 10 cm. En ce qui concerne les apports d'eau, l'oignon est une plante délicate: comme ses racines sont très superficielles, la plante souffre rapidement de la moindre sécheresse, mais elle ne peut pas non plus rester trop humide, car elle risque de pourrir. L'oignon est une plante sobre, qui ne doit pas recevoir de fumage frais; un excès d'azote freine en effet la formation du bulbe. Il existe des variétés d'oignons de conservation assez hâtives, qui peuvent être récoltées précocement et se gardent même mieux parce qu'elles peuvent mûrir et être récoltées dans des circonstances plus favorables. Cela présente l'avantage de libérer à nouveau le sol pour une culture ultérieure. Dans ce domaine, les oignons, les poireaux et même l'échalote constituent de passionnantes précultures pour des plantes sensibles aux maladies et aux ravageurs.

Si vous n'avez pas eu l'occasion de planter de l'ail en octobre, vous pouvez le faire maintenant, mais de préférence le plus tôt possible. Contrairement aux oignons, les petites gousses d'ail peuvent être confiées un peu plus profondément à la terre nourricière: à quelque huit à dix centimètres.

Le cerfeuil peut en fait être semé toute l'année; il n'y a donc aucune raison pour ne pas le faire. Attention, ce légume germe assez lentement : il est donc préférable de semer provisoirement des graines prégermées.

Les pois et fèves maraîchères peuvent être semés dès maintenant et précultivés sous verre. Utilisez toutefois à cette fin les variétés très précoces. Si le temps est favorable, vous pourrez aussi essayer en pleine terre en fin février, début mars, mais le lit de semis doit être bien abrité.

La mâche et le pourpier d'hiver sont des légumes très particuliers, le premier étant en outre spécialement riche en fer. On peut les semer entre les plants d'oignon et d'ail, encore une fois de préférence à partir de semences prégermées. Ces légumes n'entravent pas les cultures plus hautes et ils rendent même mieux absorbable le phosphore contenu dans le sol. C'est un vrai luxe de pouvoir disposer dès le mois d'avril de ces succulents légumes pour en faire des salades, des potages ou des potées !

Il est logique que, si vous envisagez de récolter des petits pois dès la fin mai, vous souhaitiez aussi pouvoir disposer de carottes. A condition que le temps et l'état du sol le permettent, vous pouvez en semer dès maintenant. Il est toutefois recommandé de recouvrir le semis d'une feuille de plastique perforé et/ou d'une membrane spéciale. Quand on découvre le semis, début avril, il ne peut en tout cas plus geler ni y avoir trop de vent.

Le verger

Tous les travaux de taille au verger doivent être terminés avant la fin du mois, mais sans oublier que vous ne pouvez pas tailler lorsqu'il gèle fort. La vigne doit aussi être taillée à temps, surtout les variétés cultivées en serre: si vous taillez trop tard, les plantes vont en effet « saigner », avec pour conséquence une perte de précieux sucs.

Prenez aussi l'habitude de vous promener régulièrement dans le verger, en examinant d'un oeil critique vos travaux de taille, mais aussi en vous efforçant de détecter les maladies ou irrégularités. Cette période de l'année convient beaucoup mieux pour cela que l'été. Il est aussi plus que grand temps de transplanter les jeunes arbres. Nous vous conseillons d'enduire les arbres transplantés de Preicobact, grâce à quoi ils souffriront moins d'une possible sécheresse au printemps.

En parlant d'herbes aromatiques…

Les listes de plantes médicinales reprennent le plus souvent plusieurs dizaines d'herbes aromatiques, et pourtant Rik ne jure que par le souci et la mélisse. Aucun homme sensé ne devrait laisser passer un seul jour sans boire une tisane de fleurs de souci séchées. Le souci a en effet une action très préventive contre le cancer. En raison de son action curative, la fleur est également utilisée en pommades et assure une guérison non seulement rapide, mais aussi « belle », de toutes sortes de blessures.

La tisane de souci donne une belle boisson jaune or douce, qui plaît à tout le monde et peut être mélangée ou non à d'autres plantes. Rik, lui, a choisi la mélisse, qui permet de rester serein en journée et de profiter d'un sommeil réparateur la nuit. Ces deux plantes aromatiques mériteraient assurément qu'on leur consacre un article plus détaillé; nous y reviendrons une autre fois…

Streamers

L'oignon est une plante sobre, qui ne doit pas recevoir de fumage frais. Les listes de plantes médicinales reprennent le plus souvent plusieurs dizaines d'herbes aromatiques, et pourtant Rik ne jure que par le souci et la mélisse.

Un mot de présentation

Pour beaucoup, il n'est plus nécessaire de présenter Rik Dedapper, mais pour les autres, voici quelques éléments.
Agé de 93 ans, ce champion du jardinage biologique est devenu une véritable icône pour tous les propriétaires d'un potager sain. Fils d'un agriculteur et horticulteur gantois, il s'est consacré exclusivement aux méthodes de culture biologiques, entamant ainsi la lutte contre l'usage de produits chimiques dans la culture des plantes. Il partage le fruit de ses années d'étude et de recherche avec tous ceux que cela intéresse lors de conférences et de soirées d'information. Il a rédigé des livres qui sont devenus de véritables ouvrages de référence pour le jardinier soucieux de sa santé et il a lancé le magazine « De Lelie ». Il rédige désormais cette nouvelle rubrique pour Jardins & Loisirs et donnera chaque mois à nos lecteurs des conseils de jardinage, des connaissances bio et toutes sortes de recommandations pour la santé.

Texte : Rik Dedapper
Illustrations : Anne Marijn Somers
.