Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Placer soi-même une cabane dans son jardin

Si vous travaillez souvent dans le jardin ou si vous bricolez beaucoup, vous serez heureux de pouvoir ranger votre matériel dans un endroit sec. En général, votre garage ou remise est déjà plus que plein. La solution idéale est alors un abri de jardin ou une cabane en bois. Pour ranger vos vélos au sec aussi, il s'agit de la solution parfaite. Ou peut-être avez-vous besoin d'un atelier pour réaliser tous vos projets dobbit ? Vous placerez facilement cette cabane carrée de 2,4 m sur 2,4 vous-même dans votre jardin vu qu'une notice d'emploi claire est fournie avec le kit de construction.

  1. Support

    Pour pouvoir obtenir une construction solide et de niveau, vous devez d'abord prévoir un support. Ainsi, le bois n'est, en outre, pas en contact avec le sol. Vous pouvez choisir de couler une dalle en béton, qui constitue directement le sol de votre abri de jardin. Dans ce cas, nous posons cependant quelques briques. Veillez à en poser suffisamment. De telles cabanes en bois devront, en effet, supporter assez bien de poids. Nous pensons ici à tout votre matériel, à votre tondeuse… Vous éviterez, de plus, ainsi tout affaissement. Avec votre laser auto-nivelant, vous pouvez voir rapidement et facilement si les briques sont à la même hauteur.

  2. Cadre du sol

    Une fois les briques de niveau, vous posez les poutres imprégnées dessus. Pour la robustesse, la sous-construction est dotée de planches de liaison. Vous montez le tout en clouant les poutres avec de longs clous. Veillez à ce que ce cadre soit parfaitement d'équerre. Vous le saurez en mesurant les deux diagonales.

  1. Plancher

    Le kit de construction comprend aussi un plancher en bois. Cela garantit un résultat agréable et fini. Si vous avez choisi de placer votre cabane sur un support en béton, un plancher n'est pas vraiment nécessaire mais il donnera un résultat plus chaud : tout ce qui est posé au sol n'est ainsi pas en contact avec le support froid.
    Placer le sol est un jeu d'enfant: les planches sont pourvues à chaque fois d'un système de rainure et languette. Veillez à ce que l'assemblage soit bien hermétique partout. Vous emboîtez les planches facilement. Utilisez de simples clous pour fixer les planches sur le cadre. Les conduites éventuelles doivent déjà être prévues.

  1. Premières poutres murales

    Sur les côtés, placez d'abord les demi-poutres. À l'arrière, vous en placez une pleine. Les profilés muraux sont également dotés d'une rainure et d'une languette. Placez-les à chaque fois avec la languette vers le haut et emboîtez le profilé suivant dessus avec la rainure. Utilisez des vis pour fixer ces poutres du bas.

  2. Monter les murs

    Les planches murales ont un profil fraisé et s'emboîtent donc. Les bouts sont également fraisés, ce qui permet d'assembler les poutres non seulement sur la longueur mais aussi dans les coins. Utilisez éventuellement un marteau en caoutchouc. Dans ce cas, placez toujours un bout de déchet de bois.

  1. Placer la fenêtre

    Le montage est rapide car vous ne devez rien clouer. Vous voyez pour ainsi dire la cabane pousser. Une fois toutes les planches posées, vous pouvez placer la fenêtre, qui est déjà complètement pré-montée. Il suffit de la glisser à sa place. Les petites planches à gauche de la fenêtre complètent l'avant.

  1. Pignons et pannes

    L'étape suivante est le montage des deux pignons triangulaires. Ensuite, vous posez les pannes dans les encoches prévues à cet effet dans les profilés supérieurs et les fixez avec quelques clous. Ces pannes relient les deux pignons et en font un ensemble très robuste.
    Veillez bien à ce que le dessus de ces entraits corresponde parfaitement au dessus des deux sommets.
    Pour pouvoir porter le toit à fixer ultérieurement, vous devez encore monter deux poutres porteuses à l'avant à l'extérieur. Vous pouvez les glisser joliment sur les planches dépassant et les y fixer avec des clous ou des vis.

  2. Fixer la sous-toiture

    Sur les pannes et les poutres porteuses fixées, vous pouvez fixer la sous-toiture. Ces planches s'assemblent facilement avec un système de rainure et languette. Commencez sur le devant de la cabane avec le côté rainure d'une latte vers l'extérieur et utilisez une équerre pour travailler perpendiculairement. Posez les voliges parfaitement au milieu du faîtage. Fixez le reste des voliges en les emboîtant à chaque fois avec la rainure sur la languette de la planche précédente. Clouez chaque latte dans les entraits. À l'intérieur, vous obtenez directement une finition soignée et à l'extérieur, cela forme un bon support pour la couverture de toiture.

  1. Couverture

    Sur la sous-toiture vient une couverture au choix. Vous pouvez utiliser des shingles d'asphalte ou des tôles ondulées. Ce kit de construction contient des tôles ondulées, découpées sur mesure. La fixation sur la sous-toiture se fait avec des vis à bague en caoutchouc (étanches). Sur le faîte, vous posez des tuiles faîtières.

  1. Moulures décoratives

    Pour un ensemble fini, des moulures décoratives sont fournies. Vous les fixez avec deux vis aux poutres porteuses du toit. Ces moulures sont sciées de manière à conférer à votre cabane une impression plus finie. Au point où les deux moulures se rejoignent, vous pouvez éventuellement fixer une petite rosette décorative.

  2. Placer la porte

    La porte est aussi complètement préfabriquée et pré-montée dans le cadre. Vous ne devez pas toucher aux charnières. Il suffit de fixer le cadre avec quelques vis aux planches horizontales. Vous montez l'autre côté du cadre et le haut de la même manière.

  3. Finition

    Pour rendre votre cabane étanche au vent, vous pouvez prendre quelques mesures. À l'intérieur, vous pouvez placer une latte pare-vent dans chaque coin. Les principaux trous et fentes seront colmatés. Vous pouvez faire de même à l'extérieur. Là où vous pensez que beaucoup d'air passera par les fentes, vous vissez quelques lattes.

  1. Traitement

    Cette cabane est en sapin. Vous devez absolument protéger ce bois d'une manière ou d'une autre des intempéries, de la pourriture du bois et des insectes. Il est donc conseillé d'appliquer une couche de fond protectrice.
    Comme finition et embellissement, vous pouvez ensuite encore appliquer un produit plus décoratif. Il existe en plusieurs couleurs, qui forment toutefois toutes un film transparent. La structure du bois reste ainsi visible.
    N'oubliez pas non plus de graisser régulièrement (de préférence une fois par an) la serrure et les charnières de la porte.
    Vous pouvez ensuite passer à la finition avec un vernis ou une peinture.
    Pour de plus amples informations: voir le Service des Lecteurs

  1. Dalle

    Une dalle en béton de +/- 8 cm d'épaisseur servira de support pour la cabane et la protégera de l'humidité. Commencez par préparer le sol pour une couche de béton: tout ce qui est organique (tout ce qui peut pourrir) doit être enlevé. Creusez le terrain si nécessaire jusqu'à ce que tout soit bien plat. Le béton doit, en effet, avoir plus ou moins la même épaisseur partout. Placez un cadre en bois qui permettra de couler le béton plus facilement. Le cadre doit être posé bien de niveau. Avec un profilé en aluminium, vous pouvez alors lisser le béton. Sur les bords, vous pouvez poser du gravier pour renforcer le béton.

  2. Ne pas clouer les murs

    Ne clouez pas les murs de cette cabane les uns aux autres. Vu que le bois 'vit' et donc bouge, il pourrait se fendre après un certain temps aux endroits où il est cloué. Grâce au système de rainures et languettes, les murs sont fixés assez solidement.

  3. Shingles d'asphalte

    Les shingles d'asphalte sont disponibles en différentes couleurs et formes. Il y en a qui sont disponibles en carreaux, d'autres en rouleau. Dans les deux cas, vous devez les découper sur mesure avec un simple cutter. Commencez à poser les shingles par le bas, à chaque fois avec un chevauchement suffisant. Placez les shingles en demi-demi, comme pour une maçonnerie classique, donc. Fixez à chaque fois les shingles avec 4 clous spéciaux sur la sous-toiture. Évitez que la tête du clou s'enfonce trop profondément dans le shingle. Ne clouez surtout pas en biais. Sur le faîte, vous posez des ardoises faîtières. Posez-les de manière à ce que le vent ne souffle pas sous les joints mais par dessus.

Conseil

Collez une étiquette sur les pots avec des produits que vous utilisez pour peindre ou traiter quelque chose. Par la suite, vous saurez ainsi à coup sûr quel produit vous avez utilisé pour tel ou tel travail et vous pourrez réutiliser le même.

Copyright : Hobbytuin.be