Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Les fleurs sont indispensables

Les primevères font partie des plantes les plus cultivées dans nos jardins. Il faut dire qu'il en existe plus de 400 espèces sans compter tous les cultivars, et ils sont nombreux. Parmi toutes ces primevères, les auricules - Primula auricula - font vraiment partie des merveilles végétales de notre planète.

Les auricules

Communément appelées « oreilles d'ours », les auricules ont toujours rencontré les faveurs de nos amis d'Outre-Manche. Certains pépiniéristes sont même devenus de véritables spécialistes des auricules et ce à un point tel qu'on peut trouver chez eux 100 voire 150 primevères auricules différentes. Ces primevères, outre la beauté de leurs fleurs, ont un feuillage persistant qui peut être vert foncé ou d'aspect farineux. Suivant les cultivars, les "oreilles d'ours" fleurissent d'avril à juin.
Si vous souhaitez en planter au jardin, vous devrez choisir un emplacement mi-ombragé, abrité des vents desséchants (ils abîment le feuillage) et dans un sol extrêmement bien drainé pour éviter un excès d'humidité qui ferait rapidement pourrir les plantes. Une plantation sur une butte est idéale. Néanmoins, la floraison des auricules est tellement belle et le parfum souvent subtil, que nombre d'amoureux de ces plantes les cultivent en pots pour mieux en profiter.

Point aisée la multiplication

Les auricules peuvent être multipliées par semis, mais il faut faire preuve de doigté et de patience. En effet, les graines d'auricules demandent une période de vernalisation (passage par le froid) avant de daigner germer. Le semis s'effectue ensuite en terrine. Les graines ne seront que très faiblement recouvertes de terreau tamisé. La germination est lente: entre 6 et 8 mois.

On peut aussi, mais il faut attendre que la touffe soit suffisamment importante, multiplier les auricules par division. Cette opération s'effectue entre octobre et fin mars. La séparation des rejets est une autre technique, assez efficace et relativement simple, pour multiplier ces petits bijoux. Cette séparation doit se faire soit en octobre soit en mars.

 

Un substitut de qualité

Si vous êtes rebuté par la difficulté de culture des auricules - tout est relatif -, vous pouvez opter pour Primula x veris 'Victoriana Gold Laced'. Vivaces comme les auricules, ces primevères peuvent être placées au jardin sans le moindre problème, car elles s'y comportent très bien, appréciant même les sols constamment humides (mais pas détrempés) et la mi-ombre. Ne dépassant guère la vingtaine de centimètres, ces primevères sont très florifères. Le semis s'effectue de mars à juillet. La germination est lente, mais assez régulière. La mise en place au jardin se fait au printemps.

 

Pensons aux roses trémières

Les roses trémières (Alcea rosea) font partie de ces plantes indispensables des jardins de curé, au même titre que hémérocalles ou les grandes marguerites. Elles sont particulièrement imposantes au moment de leur floraison (fin juin-juillet) puisque la hampe florale peut culminer à plus de 2,5 mètres dans d'excellentes conditions de culture.

Les roses trémières apprécient les emplacements ensoleillés et les sols bien drainés et assez riches. Etant donné leur stature, un bon tuteurage s'avère nécessaire pour ne pas voir les hampes florales s'écraser lamentablement après une bourrasque. Bien que les roses trémières soient des plantes vivaces (mais de courte durée de vie), il est préférable de les cultiver en bisannuelles.

 

Juin-juillet: le temps des semis

C'est maintenant qu'il faut semer les roses trémières bisannuelles, car un semis effectué après la mi-juillet retarde très souvent la floraison (les plantes fleurissent alors deux ans après le semis). Les graines sont de taille moyenne et on en compte environ 150 au gramme. Ces semences sont déposées sur un substrat composé pour moitié de terreau et pour moitié de sable du Rhin. On les recouvre ensuite de 5 mm de terreau tamisé. La germination demande de 8 à 12 jours en moyenne. Les plantules sont repiquées en pots dès qu'elles sont manipulables tandis que la mise en place au jardin se fait en septembre-octobre.

 

Attention à la rouille

Comme chaque jardinier le sait, les roses trémières sont fortement sujettes à la rouille. Cette maladie se caractérise par une apparition de points jaune doré sur le feuillage, qui finit par se dessécher rendant la plante inesthétique. Un ou deux traitements à la bouillie bordelaise, effectués au printemps, permettront de limiter les dégâts causé par la rouille.

 

Petit truc

Il semble que les roses trémières à fleurs simples sont moins sensibles à la rouille que celles à fleurs doubles. Tout aussi belles et bien plus intéressantes pour les insectes butineurs de nos régions, les roses trémières à fleurs simples mériteraient d'être plantées plus couramment dans les jardins.

Une composition originale

Avec l'été les jardinières et potées fleuries font de nos habitations de véritables paradis fleuris. Si les « géraniums », les pétunias, surfinias et autres « Millions Bells » ont toujours la préférence du public, d'autres plantes annuelles mériteraient d'être plus souvent utilisés par la création de composition florale de longue durée.

Nous vous proposons d'utiliser ici un savoureux mélange d'Ostéospermum et de Celosia.

Les Ostéospermum sont des annuelles à très longue floraison puisque leurs fleurs s'épanouissent de la fin du printemps à l'automne. Il en existe de très nombreux cultivars tous plus colorés les uns que les autres. Etant donné leurs origines (Afrique du Sud notamment), ces plantes demandent un emplacement chaud et ensoleillé pour croître et fleurir à profusion. Au niveau des soins, il vous suffira de leur apporter tous les mois un engrais spécial plantes pour balcons ou plantes fleuries et de supprimer régulièrement les fleurs fanées.

Les Celosia font partie de la grande famille des amarantes. En jardinière, on fait surtout appel aux célosies du groupe Plumosa, qui se caractérisent par leurs plumets denses et colorés. Comme pour les Ostéospermum, la floraison est très longue. Les célosies apprécient le soleil et un substrat fertile.

Nous avons opté ici pour Celosia 'Caracas', mais vous pouvez choisir d'autres coloris tout en tenant compte de la couleur de vos Ostéospermum pour ne pas créer un mélange choquant au regard.

 

En route pour notre jardinière fleurie

On utilisera un substrat léger, suffisamment fertile et bien drainé (pour éviter la pourriture des racines).

Les plantes sont ensuite dépotées et toilettées (suppression des racines superflues, suppression des fleurs fanées ou cassées). Si le terreau est sec, il faudra plonger les mottes dans de l'eau pendant quelques minutes.

On dispose les plantes dans la jardinière et on comble les vides avec du terreau avant d'arroser copieusement. Un rétenteur d'eau peut être ajouté au terreau pour limiter la fréquence des arrosages au cours de la belle saison.

Il ne reste plus qu'à trouver l'emplacement idéal pour cette jardinière hors du commun.

Bon travail !

Texte : Marc Knaepen
Photos : Kurt Dekeyzer