Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

Un ennemi invisible

Les traces de mucus que vous remarquez au jardin sont produites par les limaces et les escargots. Ces ennemis presque invisibles se cachent pendant la journée dans la terre, sous les pots de fleurs et les bacs de plantes ou parmi les feuilles mortes et entre les plantes. La nuit, ils partent en expédition et causent beaucoup de dégâts aux plantes.

Limaces et escargots sont des mollusques, dont les seconds ont l'avantage de disposer d'une coquille. Protégés par cette coquille, les escargots peuvent affronter les circonstances plus sèches et chercher aussi leur nourriture pendant la journée. On les trouve régulièrement sur les branches et les feuilles de divers arbres et arbustes, parfois très loin du sol. Les limaces sont moins visibles la journée, à moins que les circonstances soient favorables: après une bonne averse ou lorsqu'il fait fort humide, elles deviennent actives. C'est alors le moment de détruire en masse cet animal nuisible. La plupart des dégâts causés aux plantes par les mollusques sont le fait des limaces, qui, certaines années, sont vraiment très nombreuses.

Un ennemi invisible

Après l'émergence des premières petites plantules ou après avoir planté les premiers légumes précoces comme la laitue et les choux ou de jeunes plantes annuelles, on constate parfois, dès le lendemain, que les feuilles sont endommagées ou, dans le pire des cas, que les plantes ont été totalement dévorées et qu'il ne reste que la tige ou le pied de la plante. Les perforations typiques « en fenêtre » sur les feuilles des plus grandes plantes sont caractéristiques des dégâts causés par les limaces, mais ils peuvent aussi être dus aux chenilles. Les coupables sont toutefois le plus souvent les limaces et si, à proximité des plantes attaquées, vous observez des traces de mucus, le doute n'est plus permis. Les coupables se sont enfuis depuis longtemps et se cachent dans le sol ou entre d'autres plantes, à un endroit humide.

On peut aussi les trouver sous des pots de fleurs ou des bacs de plantes. Limaces et escargots sont hermaphrodites, ce qui signifie qu'ils ont les deux sexes et peuvent aussi bien produire des spermatozoïdes que des ovules. Leurs petits oufs sphériques translucides, de coloris blanc laiteux, sont dépourvus de coquille et simplement déposés à des endroits humides ou dans des creux du sol. Vous pouvez parfois les découvrir quand vous travaillez le sol; ils sont réunis par groupes de cinq à cinquante.

Les parties tendres

Les oeufs pondus en automne passent l'hiver à un endroit abrité et n'éclosent qu'au printemps, quand le sol est suffisamment réchauffé. Après moins de trois semaines, le jeune mollusque sort de l'ouf et commence à se nourrir de matières organiques et d'humus, mais l'animal grandit rapidement et ne tarde pas à s'attaquer à des matières végétales.

En ce qui concerne leur alimentation, limaces et escargots ne se montrent guère difficiles, mais certaines plantes (laitues, choux, Hosta, Tagetes…) ont visiblement leur préférence. Ils dévorent principalement les parties aériennes tendres des plantes, mais les limaces s'attaquent également aux parties souterraines des plantes comme les racines, les bulbes et les tubercules.

Pour les combattre

Il est difficile de détruire les limaces. Certains s'y efforcent avec les granulés spéciaux disponibles dans le commerce, comme Mesurol Garden ou l'Escar-go écologique d'Ecostyle. Le mieux est de semer ces granulés avec modération entre les plantes, en respectant bien la dose prescrite, car on a en général tendance à répandre trop de granulés par mètre carré.

Déposer des planchettes sur le sol, aux endroits où les limaces cherchent abri pendant le jour, peut offrir une solution, mais il faut alors les contrôler chaque jour et en retirer les limaces présentes pour les détruire. Estimez-vous heureux si vous découvrez un hérisson dans votre jardin: cet animal raffole des limaces et escargots et les recherche activement. Les oiseaux et les taupes se régalent également de ces mollusques. Vous pouvez aussi utiliser des nématodes ou anguillules, un moyen de lutte biologique qui peut se révéler efficace contre les limaces. Ces anguillules parasites pénètrent en effet dans le corps des mollusques, entraînant leur mort. Le fait de placer au jardin des soucoupes de bière peut apporter une solution contre les limaces: attirées par le liquide sucré, elles s'y soûlent et s'y noient. Il est également possible, pour éloigner ces prédateurs gluants, d'entourer les plantes fragiles de marc de café ou de matériaux coupants comme des coquilles d'oeufs écrasées. Sachez, enfin, que limaces et escargots apprécient un environnement humide et ombreux.

Ce que l'on sait… des limaces et escargots

Limaces et escargots, qui constituent le principal groupe des mollusques (Mollusca), appartiennent plus particulièrement à la classe des gastéropodes (Gastropoda). Certaines espèces sont terrestres, d'autres aquatiques.

Limaces les plus fréquentes:

la limace grise ou escargot des buissons (Deroceras reticulatum), gris pâle à brun jaunâtre; la petite limace champêtre (Deroceras laeve); la limace noire (Arion hortensis), brun gris avec une bande foncée sur les deux flancs; la grande limace cendrée (Arion ater rufus), brun rouge et assez grande; la loche noire ou grande limace (Arion ater), noire et assez grande (jusqu'à 13 cm de longueur).

Escargots les plus fréquents:

l'escargot des bois (Cepaea nemoralis), à la coquille bombée rose à brune; l'hélice ou escargot des jardins (Cepaea hortensis), ressemblant au précédent, mais plus jaune et souvent avec un bord blanc autour de l'ouverture de la coquille; l'escargot petit-gris (Helix aspersa), à coquille gris brun à taches claires; l'escargot des fraisiers (Trichia striolata), à la coquille plus aplatie que celle de l'escargot des buissons et d'un gris sale à brun (rouge). Il peut mesurer jusqu'à 13 mm de longueur.

Longueur:

de quelques millimètres pour les jeunes mollusques jusqu'à plus de dix centimètres pour les adultes.

Répartition:

Europe et Amérique du Nord.

Observation:

en plein air d'avril jusqu'à l'automne, en hiver, cachés dans le sol ou sous des feuilles mortes et dans les tas de compost. Les limaces sont très sensibles aux fortes gelées et à la sécheresse et y survivent très difficilement.

Bon a savoir sur les mollusques

Au cours de leur vie, les limaces et escargots peuvent pondre jusqu'à 500 oufs. Ces animaux vivent de quelques mois à plusieurs années (pour certaines espèces) et chaque individu est capable de pondre des oufs, de sorte qu'on peut très vite parler d'infestation.

Ces mollusques se déplacent grâce aux mouvements d'un grand pied fortement musclé. Ils laissent derrière eux une trace de mucus odorant, ce qui leur permet de retrouver facilement les lieux où ils s'abritent et leurs zones d'alimentation.

Les yeux se trouvent à l'extrémité de longues « antennes », sortes de tentacules rétractables utilisés comme des périscopes; ils se rétractent en cas de contact, pour protéger les yeux.

La langue des limaces et des escargots est couverte de nombreuses rangées de dents dures, qui leur permettent de « râper » leur nourriture.

Sur le tas de compost, une limace peut se révéler très utile, car elle aide à la décomposition des matières organiques et à leur transformation en humus. Installez donc le tas de compost loin de votre potager et de votre jardin d'ornement, de façon à ce que limaces et escargots puissent s'y rassembler.

Dans votre combat contre les escargots, vous avez avec le « diable » (Staphylinus olens) un allié de poids au jardin. Ce destructeur de mollusques acharné ressemble à un forficule, mais de couleur noirâtre. Il suffit d'examiner de plus près ce coléoptère (dont le nom exact est le staphylin odorant) pour comprendre d'où lui vient son surnom.

L'escargot de Bourgogne est un délice en cuisine. C'est l'espèce la plus recherchée (dans les prairies et les vignobles) pour la consommation, mais une vingtaine d'autres espèces constituent également un mets apprécié des humains.

Informations utiles

Ecoflora
Ninoofsesteenweg 671
B-1500 Hal
Tél.: 02/361.77.61
www.ecoflora.be

Bayer CropScience s.a.
Bayer Environmental Science / Consumer / Garden
avenue Louise 143
1050 Bruxelles
Tél.: 02/535.66.27
Fax: 02/537.54.22
E-mail: info@bayergarden.be
www.bayergarden.be

Texte : Luc Van Conkelberge
Photos : Jef Meul, Luc Van Conkelberge

Copyright Jardinsetloisirs.be