Magazine jardin 2016 - Découvrez-le ici ou demandez votre exemplaire dans votre magasin Brico !
Sluiten

La conclusion d'une saison

A cette période de l’année, les nuits accablantes et les plages brûlantes ne sont plus à l’ordre du jour. Les arbres perdent peu à peu leur parure estivale, mais en se colorant d’abord en rouge flamme et ocre jaune. Les strates de végétation inférieures, constituées d’arbustes, de buissons et de plantes vivaces, se préparent elles aussi aux rudes mois d’hiver.

Mais, même après avoir perdu leurs fleurs, les végétaux ont encore beaucoup de beauté à offrir au jardin.

Voilà comment un déclin peut aussi représenter la plénitude.

Beaux changements de coloris

Hydrangea : hortensia.
Une plante indispensable dans tout jardin. Les fleurs remplissent abondamment les parterres et, quand elles commencent à se flétrir en fin d’été, elles prennent très lentement, mais sûrement, des couleurs souvent encore plus belles qu’auparavant. Les hortensias bleus deviennent rouges, les variétés blanches peuvent se colorer du vert pâle au rose foncé, les fleurs roses deviennent vertes,… des changements de couleur qui dépendent fortement de la nature du sol.

Hydrangea arborescens ‘Annabelle’ : hortensia de Virginie.
Les grosses boules blanches se colorent en un superbe vert limon. Floraison sur le bois âgé d’un an.

Hydrangea quercifolia : hortensia à feuilles de chêne.
C’est une plante très intéressante: à l’instar des feuilles, qui prennent une couleur rouge pourpre en automne, les fleurs restent aussi très longtemps décoratives, car les plus grandes fleurs individuelles des inflorescences se colorent de rose.

Hydrangea paniculata ‘Grandiflora’ : hortensia paniculé.
Cet arbuste devient encore plus attrayant quand se déclenche le processus de flétrissement. Des centaines de petites fleurs prennent un éclat rose pâle à pourpre. Floraison sur le bois âgé d’un an.

Baies de toutes les couleurs: «d’Albus à Black»

Un jardin n’en est vraiment un que quand la nature y est présente de façon “audible”. Pour profiter de la musique de fond que constitue le pépiement des oiseaux, il faut prévoir quelques arbustes portant des baies. Si, au printemps et en été, il y a suffisamment de nourriture à portée de bec, en automne et en hiver, c’est un moyen sûr d’attirerles chanteurs ailés.

Symphoricarpos albus : symphorine.
Les petites fleurs roses campanulées forment de petites baies blanches spongieuses.

Symphoricarpos chenaultii ‘Hancock’ : symphorine.
Arbuste caducifolié souvent utilisé comme couvre-sol ou comme haie. Belles baies roses en fin d’été et en automne. Peut être taillé toute l’année.

Callicarpa bodinieri ‘Profusion’ : callicarpe.
En juin apparaissent de petites fleurs roses très discrètes, qui forment en automne une multitude de baies mauves regroupées en grappes. Pour une bonne fructification, on recommande de planter plusieurs exemplaires. Très apprécié en composition florale.

Pyracantha : pyracanthe.
Arbuste sempervirent très épineux pouvant être utilisé comme plante grimpante, comme buisson ou comme plante de haie. Au printemps apparaissent les ombelles blanches qui, en fin d’été et en automne, forment des grappes de petites baies jaunes à jaune orangé.

Cotoneaster franchetii : cotonéastre.
Arbuste semi-sempervirent aux rameaux élégamment retombants. Les petites fleurs blanches donnent naissance à des baies rouge orangé. Planté en solitaire ou comme haie.

Aronia melanocarpa : aronie à fruits noirs.
Petit arbuste prenant une belle coloration automnale. En mai apparaissent de petites fleurs blanches qui produisent en automne des baies noires.

Ilex aquifolium ‘Alaska’ : houx.
Arbuste sempervirent de croissance lente, aux feuilles luisantes épineuses. A partir de septembre apparaissent des baies rouge vif volontiers utilisées pour les décorations florales de Noël. Pour une bonne formation de baies, on conseille de planter plusieurs arbustes à proximité les uns des autres.

Hypericum ‘Excellent Flair’ : millepertuis.
Des milliers de petites fleurs donnent à leur tour naissance à des milliers de petites baies, qui peuvent être rouges à noires. Très apprécié en décoration florale.

Hedera helix ‘Arborescens’ : lierre arbustif.
Arbuste sempervirent pouvant être utilisé comme plante grimpante, plante de haie ou couvre-sol. Les petites fleurs jaune vert se transforment en baies noires. Indispensable dans les bouquets.

Leycesteria formosa : arbre aux faisans.
Arbuste érigé arborant en été de superbes panicules retombantes de fleurs blanches à sépales lie-de-vin. A la floraison succèdent des baies rouge bordeaux. Un régal pour les yeux!

Viburnum tinus : laurier-tin.
Indispensable dans tout jardin. Cet arbuste sempervirent compact produit dès octobre-novembre des boutons floraux roses fermés. Les nombreuses petites fleurs blanches s’épanouissent à partir de janvier-février et donnent naissance en été à debelles petites baies sombres. Planté comme solitaire ou pour former des haies. Se taille uniquement après la floraison, mais alors il n’y a pas formation de baies.

Viburnum opulus ‘Compactum’ : viorne obier.
Cet arbuste caducifolié de croissance lente produit des baies rouge vif à partir d’ombelles de fleurs blanches. Les feuilles prennent une splendide coloration automnale.

Viburnum rhytidophyllum : viorne ridée.
Robuste arbuste semi-sempervirent aux ombelles blanches. Les baies qui succèdent aux fleurs sont d’abord rouges, puis elles virent au noir.

Viburnum davidii : viorne de David.
Arbuste sempervirent bas, convenant comme couvre-sol et comme plante de haie. Les fleurs blanches donnent naissance à des baies bleu mauve.

Ligustrum ‘Melblack’ : troène.
Variété améliorée de l’espèce Ligustrum ovalifolium. Nombreuses petites fleurs blanches, produisant une surabondance de petites baies noires.

Les cynorrhodons

Tous les rosiers produisent des cynorrhodons, mais seuls ceux de quelques espèces sont attrayants. Ces fruits constituent une source de nourriture idéale pour les petits oiseaux pendant les mois d’hiver.

Rosa rugosa : rosier rugueux.
Le vrai rosier à cynorrhodons! Belles fleurs blanches ou rose foncé pendant tout l’été. L’arbuste peut atteindre une hauteur de 125 cm. Les oiseaux raffolent des cynorrhodons colorés, qui contiennent une multitude de graines.

Rosa pimpinellifolia : rosier pimprenelle.
Rosier arbustif pouvant mesurer jusqu’à un mètre de hauteur. Les petites fleurs blanc rosé produisent des cynorrhodons presque noirs.

Fruits, gousses, capsules, aigrettes…

Celui qui sait garder les yeux ouverts au jardin apprend toujours quelque chose de nouveau. Il y a peu de plantes et de fleurs qui disparaissent « simplement » après leur période de floraison. Laissez-vous surprendre…

Arbutus unedo : arbousier.
Ce robuste arbuste sempervirent arbore une multitude de petites fleurs campanulées donnant naissance à des fruits ronds et rouges ressemblant à des fraises. Ces fruits sont comestibles, mais pas sucrés.

Chaenomeles superba ‘Nicoline’ : cognassier d’Orient.
Cet arbuste couvre-sol épineux et caducifolié se pare de grandes fleurs rouges qui se transforment en automne en fruits piriformes parfumés.

Cornus kousa : cornouillier japonais.
Grand arbuste à feuilles caduques arborant en été de superbes fleurs blanc crème à quatre pétales et en automne de surprenants fruits ronds et rouges, qui retiennent toute l’attention.

Hosta : hosta.
Plante très appréciée pour son feuillage. Belles fleurs campanulées sur une longue tige, dans différents coloris. Fanées, ces fleurs laissent la place à des gousses.

Lupinus : lupin.
Plante vivace richement colorée, dont les fleurs forment des gousses. Pour une floraison de longue durée, il faut couper les fleurs au fur et à mesure qu’elles se fanent.

Spartium junceum : genêt d’Espagne.
Haut arbuste érigé aux branches vert foncé presque dépourvues de feuilles. Se couvre de mai à septembre de centaines de petites fleurs jaunes, qui deviennent ensuite de longues gousses.

Aquilegia : ancolie.
Elégante plante vivace disponible en de nombreux coloris, produisant de belles capsules.

Physocarpus opulifolius ‘Diabolo’ : physocarpe.
Arbuste de croissance rapide, aux feuilles pourpre foncé. Les petites fleurs blanches sont agencées en boules et forment ensuite de petits fruits rouge foncé qui ne passent pas inaperçus.

Euphorbia polychroma : euphorbe polychrome.
Cette euphorbe non sempervirente se pare d’une multitude de petites fleurs jaunes, qui se transforment plus tard en adorables petits pompons orange.

Clematis : clématite.
Fanées, les fleurs de clématite deviennent d’amusantes aigrettes ébouriffées.

Iris : iris.
Après la floraison, ces plantes forment de robustes capsules.

Gaillarda ‘Kobold’ : gaillarde.
Une fleur d’été très colorée qui, lorsqu’elle perd ses pétales, laisse apparaître de beaux pompons orange.

Ceanothus : céanothe.
Cet arbuste de taille moyenne, qui fleurit très abondamment durant tout l’été, est indispensable dans tout jardin. On peut prolonger la floraison en retaillant légèrement la plante en juillet ou en août, grâce à quoi elle fleurit souvent jusqu’aux premières gelées. Les fleurs fanées produisent de petits fruits réunis en petites grappes. Ceanothus delilianus ‘Henry Desfossé’, aux belles fleurs bleu foncé, donne de petits fruits foncés, Ceanothus pallidus ‘Marie Simon’, aux fleurs roses, de petits fruits rouges.

Papaver : coquelicot.
La reine des prés! Certaines espèces sont cultivées pour les graines contenues dans les capsules (l’huile et les graines se tartinent). L’opium est produit à partir du suc d’une sous-espèce à fleurs blanches.

Paeonia : pivoine.
Cette plante qui fleurit au printemps ou au début de l’été fournit de superbes grandes fleurs, idéales comme fleurs coupées. Les capsules contenant les graines en valent également la peine.

Taraxacum officinale : pissenlit.
Les feuilles du pissenlit, qui ont beaucoup de goût, peuvent être consommées en salade et comme légumes cuits. Les racines peuvent être séchées, grillées et moulues pour produire de la chicorée. La plante est également utilisée comme diurétique. C’est la fleur la plus ordinaire, celle dont personne ne veut dans son jardin, et pourtant elle a beaucoup à offrir…