e-shop Promotions et actions Services Calculateurs Newsletter     NL versie
  Ami jardinier Ami rénovateur Trucs et astuces Bricofiches Forum Magasins
Conseils pratiques
Conseils du mois
Evénement

Conseils du mois


Placer un escalier escamotable

Placer un escalier escamotable

 

Dans notre pays, bon nombre de maisons ont une toiture à versants qui abrite généralement un grenier. Celui-ci est soit utilisé comme espace de rangement, soit destiné à des chambres, une salle de jeu ou un coin détente. Pour ces trois dernières activités, il est préférable de faire installer un escalier fixe. Dans le premier cas toutefois, on peut, pour économiser de l'argent et de l'espace, opter pour un escalier escamotable.

Il existe plusieurs types d'escaliers escamotables qui peuvent aisément être installés dans l'ouverture de la trappe qui mène au grenier, mais qui peuvent aussi servir pour atteindre facilement une mezzanine, une soupente...

 

  • Si l'ouverture existante n'est pas très grande, il est préférable de choisir un escalier en zig-zag qui se replie entièrement et qui occupe très peu de place.
  • Si toutefois vous avez de l'espace en abondance, vous avez le choix entre un escalier pliant ordinaire (en bois ou en aluminium) et un escalier coulissant. Le système le plus fréquent est l'escalier pliant préassemblé.
  • Les tuiles doivent être en bon état et ne pas présenter de fissures. Elles doivent bien s'emboîter. Profitez de l'occasion pour vérifier aussi l'état de la gouttière et des tuiles faîtières, ainsi que les raccordements au droit des cheminées dans le mur pignon.
  • Vérifiez si l'escalier s'ouvre et se ferme facilement, s'il est bien équilibré et s'il repose bien solidement sur le sol. Vous pourrez éventuellement le raboter un peu, mais faites toute de même attention car si l'escalier ne repose plus sur le sol, vous pourrez recommencer à zéro.
  • D'autre part, l'escalier ne peut pas être trop long, sinon son angle d'ouverture ne sera pas correct, les marches ne seront pas horizontales et l'escalier sera moins solide.
  • Les marches doivent être bien fixées et solides. Elles doivent pouvoir supporter une certaine charge et être suffisamment profondes pour être d'usage commode.
  • Il est préférable d'isoler la trappe sur laquelle l'escalier est fixé, d'autant plus si le grenier n'est pas isolé (il existe également dans le commerce des kits avec des trappes déjà isolées).
  • Normalement, une tringle à crochet est livrée avec l'escalier pour pouvoir l'ouvrir et le fermer facilement.
  • Suivez toujours bien les recommandations inscrites dans le manuel du fabricant.

Inusable = sûr

 

Les escaliers en bois dur sont inusables. Ils peuvent être traités au vernis ou avec une peinture. Si les nez de marches synthétiques ou en caoutchouc ne sont pas très esthétiques, ils empêchent l'usure des marches et augmentent la sécurité de l'escalier.


Les marches antidérapantes avec des rainures sont également plus sûres. Il convient de régulièrement huiler les charnières et autres parties métalliques afin de prévenir la rouille et d'assurer le bon fonctionnement à l'ouverture et la fermeture de l'escalier.

 

   Où ?

  • Regardez d'abord la place dont vous disposez sur le palier ou dans la pièce pour pouvoir installer l'escalier. Il faut suffisamment d'espace à la base de l'escalier, au moins 70 à 80 cm, afin qu'il soit facilement accessible, même les bras chargés d'un coffre.

  • Au grenier aussi, il faut qu'il y ait suffisamment d'espace autour de l'ouverture pour y glisser l'escalier d'une part et pour ne pas vous cogner la tête en montant, d'autre part. Ces éléments, ainsi que l'inclinaison de la toiture, détermineront entre autres la direction de l'escalier. Essayez de ménager une hauteur libre de 2 m à l'endroit où vous arrivez, c'est la norme.
   Bien prendre les mesures
  • Mesurez précisément la hauteur d'un plancher à l'autre. Généralement celle-ci se situera entre 260 cm et 290 cm, parfois 200 cm ou moins encore...

  • Sur la base de cette donnée, vous savez quel type d'escalier entre en considération et vous pourrez calculer l'endroit d'arrivée de l'escalier (voir croquis).
   Une ouverture existante
    Mesurez l'ouverture dans le plancher du grenier en tenant compte du fait que le cadre qui vient s'y insérer mesurera 1 à 2 cm de moins aussi bien en longueur qu'en largeur. Une des dimensions standard pour une trappe de grenier est 120 x 70 cm, mais il existe des types de trappes qui peuvent être adaptées en fonction des situations spécifiques.
   Une ouverture à créer
    S'il n'y a pas d'ouverture ou que vous devez l'agrandir, il est préférable de commencer à partir d'une poutre existante qui supportera le cadre d'un côté.

  • La largeur d'une trappe de grenier varie entre 50 et 100 cm, mais nous vous conseillons de choisir 70 cm ou même 80 cm. Une plus grande largeur est plus facile pour monter des caisses au grenier.
  • La longueur de la trappe est en général de 120 ou 140 cm, à laquelle il faut encore ajouter deux fois l'épaisseur d'une poutre.
  • Etablissez le tracé à l'aide d'une équerre.

  • Sciez l'ouverture, de préférence avec une scie égoïne électrique.
  • Lorsque l'ouverture dans le plancher du grenier doit être plus large que la distance entre les poutres, par exemple 70 ou 80 cm, tandis que l'espacement entre les poutres est de 60 cm, il faudra scier une poutre portante. C'est ce qu'on appelle une enchevêtrure. Avant de découper la poutre, il faut que les deux extrémités restantes soient soutenues afin qu'elles ne s'affaissent pas. Utilisez à cet effet des étais ou des poutres sciées sur mesure. Enlevez la pièce découpée et clouez ensuite deux chevêtres à l'endroit indiqué.
  • Si nécessaire, vous pourrez aussi rétrécir l'ouverture en appliquant latéralement une poutre sciée sur mesure.
  • Une fois l'ouverture réalisée, vous pourrez y disposer une latte solide qui supportera provisoirement le caisson.
  • En posant ce dernier dans l'ouverture, vous pourrez contrôler s’il est d'équerre et suffisamment solide.
  • Retirez la latte provisoire et bloquez le cadre à l'aide de quelques cales.
  • Contrôlez à l'aide d'une équerre et d'un niveau d'eau si tout est bien droit et de niveau, effectuez les éventuelles adaptations nécessaires et fixez ensuite définitivement le caisson à l'aide de clous ou de vis (si le plafond sous le grenier est plafonné, il vaut mieux visser car le clouage pourrait provoquer le détachement de l'enduit).

  • Vissez ensuite l'escalier sur la trappe, à l'endroit décrit dans le manuel.
  • Utilisez la tringle à crochet livrée avec l'escalier pour contrôler s'il s'ouvre et se ferme correctement. Si vous avez contrôlé tout au long de la pose si tout était droit et d'équerre, il ne devrait pas y avoir de problème.

La plupart des fabricants proposent des modèles en kit complet à monter soi-même, soit déjà complètement montés et prêts à poser, soit partiellement montés. Dans ce dernier cas, mieux vaut être bon bricoleur. Le prix sera évidemment en conséquence. Dans une formule comme dans l’autre, mieux vaut prendre les bonnes mesures dès le départ.


  • une ou plusieurs poutres
  • des clous, pointes, vis
  • un marteau
  • une latte de soutien
  • des cales
  • un crayon
  • une équerre
  • un niveau d'eau
  • une scie égoïne électrique
  • une visseuse.
- © Brico 2014 - all rights reserved - Tous les prix mentionnés sur ce site sont TVA comprise et hors frais de livraison -